PUCEAUX

il y a
2 min
17
lectures
3

J'aime écrire en prose et en vers. J'ai un vrai culte pour les mots rares qui m'obligent à m'enrichir en me ruant sur le dictionnaire; Je n'ai pas peur des textes osés qui me révèlent plus qu'il  [+]

ls sont tous deux rentrés en seconde au lycée privé de la petite ville. Elle est littéraire, lui scientifique. Ils ne se verront donc que pendant les récréations et le soir après la classe. Ils se sont rencontrés cet été lors d'une sauterie organisée chez un ami commun. Immédiatement ils se sont plus. Pour lui, dont l'orientation sexuelle est encore incertaine, elle représente un quasi idéal : de petite taille, sa poitrine est quasi inexistante et son bassin étroit. Ses cheveux courts parachèvent un look de petit garçon. N'en croyant pas ses yeux, il l’a invitée à venir nager au gouffre de la rivière. Le bikini a confirmé le précédent examen. S'il en était besoin, elle l'a autorisé à caresser ses seins puis son sexe. Connaissance faite, elle est retournée nager entièrement nue. Sa peau claire ornée de quelques poils châtain, son corps d'enfant, ont quelque chose d'émouvant. Quant à lui, il a un aspect androgyne avec ses cheveux blonds bouclés et la finesse de son visage. Son corps par contre est peu formé. Bras et jambes sont musclés. À l'épreuve de la baignade, il révèle un sexe sans prépuce de petite taille.
L'un et l'autre d'une grande naïveté, ils ne sont pas encore obsédés par l'idée d'une relation sexuelle. Par contre, ils ne peuvent se voir sans se contempler totalement dénudés. Il leur faudra, à chaque fois qu’ils révisent ensemble au domicile de l'un ou de l'autre, utiliser des ruses de sioux pour ne pas être surpris par leurs parents. Elle adore disserter nue, couchée en odalisque sur le lit de son ami. Il se sent à l'aise, le bas du corps dénudé, les fesses posées sur le bureau de son amie à quelques centimètres de ses cahiers. Souvent ils passent de longues minutes à se caresser l'un en face de l'autre. Ils ne feront jamais l'amour ou, tout du moins, il ne la pénétrera jamais avec son sexe. Par contre, tous les autres jeux sont permis. Il n'est de doigt qui ne connaisse chaque orifice de l'autre et ne les visite avec délicatesse. Le petit phallus est souvent sollicité. Les petits seins sont souvent amoureusement caressés.
À la sortie de l'école, sur le chemin du retour, ils exercent leur langue de plus en plus habile dans la bouche de l'autre. Leur main caresse partout sans aucun tabou et les sous-vêtements mouillés savent prendre discrètement le chemin du panier à linge sale dès leur retour. Un été, il fit des avances à une autre jeune fille encore plus plate qu'elle. Elle lui en voulut longtemps. Certains murmurent même que s'ils se séparèrent lors de son service militaire, c'était justement pour cela. D'autres pensent que leur sexualité exacerbée et jamais aboutie n'avait aucun avenir. Ils n'oublièrent jamais ces quatre années de complicité. Pour l'un comme pour l'autre c'était le premier amour.
3

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !