Privilégiée à enfermer

il y a
1 min
69
lectures
1

De légers oiseaux qui traversent le ciel en silence guidés par les rayons du soleil, ou encore les flèches d'une bataille inachevée qui se dirigent vers l'ennemi à travers la foudre déchainée  [+]

« Vous m'aviez promis que tout irait mieux. Vous m'aviez promis que je serais à nouveau heureuse. Mais regardez où vous m'avez menée. Je ne suis strictement plus rien désormais. Un morceau d'humain sans aucun destin, une âme décomposée sans avenir prédéfini, un esprit déchiré comme une vulgaire boule de papier, un cœur démoli par une vie bien trop remplie.
Vous n'avez fait que me détruire. Je le savais. J'aurai dû tout laisser se terminer avant même de vivre. J'aurai dû tout abandonner avant même de commencer.

Vous m'avez enfermée, sans que je le remarque, dans cette bulle. Vous m'avez perturbée la conscience, sans que je puisse me défendre contre votre lance. J'aurai droit à jamais, venant des autres, des remarques. J'aurai l'impression de devenir une petite privilégiée des préjugés.
Vous m'avez interdite d'approcher n'importe qui. Vous m'avez empêchée la rencontre de nouveaux amis. Seule, seule jusqu'à mon dernier jour, je le serai. Seule, seule jusqu'à ce que je sois partie, je le resterai.
Vous m'avez racontée des mensonges , ne m'avez que plonger la tête dans d'abominables songes. »

Derrière ses paroles d'invulnérable, son regard incontournable, soutenu par son sourire inexcusable, on pouvait ressentir en elle une respiration lente irrécupérable, où les battements de son cœur ne cessaient d'accélérer.

Des actes invraisemblables venant d'ordres abominables, puis des juges insoutenables, durant un procès fatiguant pour ne convaincre que des ignorants: tout cela était affolant.

Aucune chance n'était de son côté, petite Rose aussi persévérante qu'elle était. Mais après tout, elle avait parlé, et cela comptait plus que jamais.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,