Présence

il y a
2 min
157
lectures
73
Image de 2019

Thème

Image de Très très court
L’ascension était difficile. Après une belle soirée, grimper dès potron-minet et pendant trente minutes la colline au dessus de la maison, pour boire un café avec Jean, relevait d’un effort surhumain. Heureusement, je pouvais admirer les coteaux de la Valdaine avant d'être sous les arbres. Je suais, tâchais de ne penser qu’à mon chemin, mes pas et la nature, je respirais doucement pour ne pas m’essouffler. Bientôt, je fus entourée par les bruits de la forêt. Seuls les oiseaux m’accompagnaient ainsi que le vent dans les branches des grands pins. Je ressentais la force des éléments, l’énergie de la terre, la communion du souffle et des arbres. Une trouée dans l’alignement imparfait de la forêt marquait l’empreinte des élagueurs, détruisait l’harmonie. La forêt se vengeait alors, le vent s’engouffrant violemment dans ce couloir, les troncs taillés à vif, saignaient et hurlaient silencieusement.
Je poursuivais mon ascension, spectatrice muette de ce monde parallèle. Parfois mon esprit vagabondait et me ramenait à notre soirée et à ces bons moments passés ensemble. Se dessinait alors un sourire sur mon visage que personne ne pourrait comprendre si j’avais été en compagnie de mes semblables. Mais j’étais seule et je m’efforçais de n’être que dans mes pas, ramenant sans cesse mes pensées à ce moment présent.
Seule ? Vraiment ? Je me sentis observée. Ce n’était plus la nature qui, en me laissant la traverser, manifestait sa présence... Il s’agissait d’autre chose. Je ralentis mon pas, afin de comprendre qui m’observait. Je levais la tête et je la vis. Majestueuse, me surplombant, Reine de son domaine, s’interrogeant sur mes intentions, ses deux yeux me scrutaient, perçaient mon âme, cherchaient la vérité. Nous échangeâmes nos regards longuement.
Sa robe marron clair était magnifique. Elle était toute jeune mais portait la sagesse de ses aînés. Cette biche était chez elle, et semblait évaluer si je pouvais rester sur ses terres.
Le silence autour de moi s’était installé. Les oiseaux, le vent, les bruissements, les craquements suspendus, le temps de cet échange. Tous les éléments qui m’entouraient semblaient attendre sa décision. Mon cœur se serra. Je sentis qu’elle pourrait déclencher d’un clignement de cil, un tsunami terrestre, m’engloutissant à jamais dans une faille des sous bois, tombeau des promeneurs jugés indésirables, à jamais disparus sans aucune explication. Je me rendis compte que je retenais mon souffle, en apnée face à cette décision, comme la nature autour l’était aussi. Je n’étais rien , minuscule fourmi au sein d’une forêt animale, qui pourrait décider de me faire disparaître, de m’absorber pour se nourrir, juste vengeance face à des hordes de tronçonneuses, d’armées de chasseurs contre lesquels elle était impuissante. Promeneuse solitaire, la proie était plus facile.
La biche , après cette parenthèse qui me parut affreusement longue, hocha subrepticement la tête. Les bruissements dans les feuilles reprirent, la nature respira de nouveau, approuvant son choix. On me laissait passer, je pouvais continuer mon ascension, je le sentis et soulagée, pressai le pas pour arriver jusqu’au chalet où m’attendait Jean. Mon cœur battait la chamade, je mis du temps à le calmer et à mettre des mots sur ce qui venait de se passer. Devant ma tasse de café, sur la terrasse de mon ami, je ne sus que lui expliquer le sentiment diffus d’avoir traversé un pays étranger, que les humains maltraitaient mais dont les habitants pourraient se réveiller, faire valoir leur droit, bientôt.
73
73

Un petit mot pour l'auteur ? 48 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Monalisa Lisamona
Monalisa Lisamona · il y a
Nous avons plusieurs fois rencontrés des biches en rentrant tard le soir. Ce sont des moments magiques et ton texte l'illustre très bien. Bravo. Delphine la voisine.
Image de Yasmine Anonyme
Yasmine Anonyme · il y a
Très jolie, j'aimes beaucoup, mes voix! Une invitation à lire ma TTC en concours, merci d'avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-inventions-naissent-mais-les-hommes-meurent-1

Image de Séverine
Séverine · il y a
Beau moment de poésie qui nous rappelle que tout est là, ici et maintenant. Mais aussi et surtout que nous ne sommes que locataires sur cette terre.
Image de Norbert Bouilhol
Norbert Bouilhol · il y a
Quelle poésie pour exalter cette promenade "champêtre" :-)
je crois avoir aussi croisé cette jeune créature "qui porte la sagesse de ses aînés" et je suis heureux qu'elle ait rencontré une personne aussi talentueuse pour lui rendre hommage...
Merci et bravo !

Image de Sandrine
Sandrine · il y a
Merci, la balade pour monter chez toi a été mon inspiratrice... et le reste de la journée et nos échanges auraient pu l'être aussi .. à bientôt
Image de gnain
gnain · il y a
Belle idée à développer pour continuer le chemin dans l'écriture
Geneviève

Image de Sandrine
Sandrine · il y a
Merci pour le chemin..long chemin ..
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand bravo pour ce conte merveilleux qui met en lumière la suprématie de la nature ! Mes voix ! Une invitation à assister au “Sommet des Animaux” qui est également en lice pour le Prix Short Paysages 2019 ! Merci d’avance et bonne soirée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-sommet-des-animaux

Image de Solange Chauliac
Solange Chauliac · il y a
L'appel de la forêt 😊
Image de Sandrine
Sandrine · il y a
Sous la neige aujourd 😆
Image de Marguerite Genet
Marguerite Genet · il y a
Bravo
Image de Sandrine
Sandrine · il y a
Merci
Image de Helene Rio Hannequin
Helene Rio Hannequin · il y a
On ressent vraiment la forêt, ses bruits et ses silences.
Image de Sandrine
Sandrine · il y a
Merci pour les ressentis essentiels. .
Image de Eric Mousseron Dufort
Eric Mousseron Dufort · il y a
Ce texte tout en nuances exprime le bonheur de vivre au cœur du Val d’Ainan ! Il est fort bien décrit ! Le bonheur supplémentaire est d’avoir la chance de connaître son auteure... Merci
Image de Sandrine
Sandrine · il y a
Merci ERIC