Pour Élyse...

il y a
1 min
56
lectures
10

Si vous cherchez de la science fiction ou des contes pour enfants, vous êtes à la bonne porte. Bienvenue  [+]

Ma chère Élyse,

Actuellement, c'est en pleine convalescence que je t'écris. Il s'avère que je n'ai rien mangé depuis plusieurs jours. Ce matin, mon groupe de survivants et moi-même avons entendu des couinements. Nous avons prié pour qu'il s'agisse d'un cochon ou au pire d'un humain agonisant, nous aurions pu le manger. Cependant il ne s'agissait que d'une souris. Nous l'avons tout de même dévorer. Nous vivions depuis deux jours dans une grange appartenant à des fermiers qu'on a écorchés vifs. Ils étaient cinq au total, paysans cachant dans leur ferme un véritable magot. Nous avons trouvé assez pour nourrir le groupe pendant une semaine, une véritable fortune. Cependant, la cave de la maison était infestée de rats et d’araignées. On s'est vite rendu compte que la nourriture était dans le même état.
Dans l'après midi, nous sommes repartis à travers champs pour trouver une ville, voire de quoi se rationner. Pendant notre progression entre les brumes, nous avons aperçu une silhouette. Le groupe entier s'est enfui. Je possédais encore une once de courage alors même que je me chiais dessus. J'ai attrapé mon fusil puis j'ai tiré sur cette menace qui n'était en fait qu'un trompe-l’œil. En effet, il ne s'agissait que d'un épouvantail. Quand je me suis retourné, mon groupe avait disparu. Nous nous étions donner rendez-vous à la ferme en cas de pépins. Mais quand je suis arrivé, il n'y avait plus personne. Il ne restait que les cadavres de mes amis à moitié dévorés par des zombies. La grange avait pris feu pour une raison qui me reste obscure. Au moins les flammes ont fait fuir les nécrophages. Je suis seul, dehors, sans rien à manger, assis devant le brasier. Je n'ai plus la force de me relever. Je vais bientôt te rejoindre Élyse. Je n'aurai finalement pas survécu longtemps dans ce monde apocalyptique. Tu as de la chance d'être partie avant.
Je t'aime petite sœur, j'arrive...
10

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Cent flammes

Iris T.

Le drapeau brûle dans la nuit. Il n’y a pas de nuages ce soir, et seule la fumée qui monte lentement vers le ciel vient troubler l’horizon étoilé. Il n’y a pas de bruit non plus. Tout est... [+]