1
min

Plaisir

Image de Trouvaille

Trouvaille

28 lectures

1

Dans l’idéal, j’aime que ça se passe comme ça :
Le silence, un endroit calme. J’avoue que dans un lit c’est ce que je préfère. Tout simplement. La chambre n’est pas le seul endroit qui m’attire. J’apprécie aussi un canapé, un tapis moelleux, un bain moussant, à même le sol parfois ou debout appuyée contre un mur, une voiture, un ascenseur pourquoi pas... Tout dépend de mon état d’esprit, mon envie du moment. En fait souvent le lieu n’a pas d’importance, seul l’instant compte et le plaisir qu’il m’apporte.
Peu importe la lumière, tout me va. Plein jour, éclairage tamisé, bougies, pénombre, de toute façon l’ambiance se crée d’elle-même... Et elle ne reste pas figée mais évolue avec mes sensations.

Au début c’est la découverte. Le meilleur peut-être... La nouveauté me plaît, me stimule. Que va-t-il se passer ? C’est toujours différent, je ne sais pas trop à quoi m’attendre... Plus ou moins mais pas exactement. Et j’ai hâte que ça commence.
D’abord j’effleure, je caresse. J’aime prendre mon temps, ça peut durer des heures. Je découvre, petit à petit, je savoure, je me laisse porter sans réfléchir et laisse venir les sensations doucement.
J’aime quand tout s’enchaîne sans accro, quand tout est fluide, instinctif, naturel. Simple mais efficace.
Et quand ça me plaît... soudain tout s’accélère, plus rien n’existe, le temps ne représente plus rien et il m’en faut plus. Le monde peut s’effondrer, je suis ailleurs et rien n’a d’importance.
Mon corps se crispe, je soupire. C’est tellement bon et je ne voudrais pas que ça s’arrête. Je sais que le moment inéluctable arrive pourtant... Je l’attends avec impatience mais je le crains. Après plus rien, le plaisir s’éteint... Alors je tente désespérément de me contrôler, de freiner, retenir ces dernières minutes de délice et retarder le dénouement...
Je craque, c’est trop dur et je laisse filer ce dernier instant...

Retour à la réalité, l’histoire est terminée. J’ai lu pendant des heures. Le livre repose maintenant sur ma table de chevet. J’ai fait le plein de sensations, je me suis laissée embarquer, j’ai tourné les pages de plus en plus vite et comme toujours avec un bon bouquin, j’ai redouté l’arrivée du mot

FIN
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,