2081 lectures

269

FINALISTE
Sélection Public

— Tu m’aimes ?
Elle a soudain, écrasante, la sensation d’une incommunicabilité absolue entre eux, un sentiment de solitude vertigineux, comme si elle flottait seule, perdue au fin fond du cosmos.
Il tourne la tête vers elle et répond :
— Oui !
Sa question était vaine. Elle voulait demander : « Pourquoi me laisses-tu toujours à l’écart de toi ? Pourquoi me fais-tu autant de mal ? » Concise, elle a seulement dit : « Tu m’aimes ? »
Car bien sûr, il l’aime, comme il est capable d’aimer. C’est pour lui une sorte de vibration permanente et si familière qu’il ne la perçoit pas toujours. Puis soudain, elle s’impose, l’envahit tout entier, comme l’autre jour, quand elle est tombée dans l’escalier, qu’il a cru l’avoir perdue. Cela ne dure qu’une seconde mais durant cette fraction de temps, la vibration a été si puissante qu’elle est devenue presque palpable. Tout le reste du temps, il est étrangement absent. C’est bien simple, elle a toujours l’impression d’être seule, même quand il est là, assis près d’elle.
Il parle peu. Quand elle tente d’entamer la conversation, il y accorde si peu d’importance qu’il ne prend pas la peine d’interrompre sa lecture. L’a-t-il seulement entendue ?
Parfois, il s’esquive sans bruit, et elle ne s’aperçoit pas toujours qu’il l’a laissée, continuant son discours sans plus d’auditoire que la casserole d’eau qui bout. Quand elle doute enfin de sa présence, elle l’appelle doucement, en vain. Elle baisse alors le menton, pas encore habituée, pas encore résignée. Elle doute de pouvoir se résigner un jour. Elle n’est qu’un cri, qu’un espoir. Elle espère encore le changer, lui faire entendre qu’elle a droit à un minimum de respect, comme tout un chacun. Elle explique. Il acquiesce. Elle s’interroge. Il est déjà redescendu en lui-même. Elle n’existe déjà plus.
Parfois, il rit de ce qu’elle dit. Pas d’un gentil rire ému, non, d’un gros rire gras qui la terrasse, alors elle se sent blessée, réduite à néant. Elle est meurtrie comme s’il l’avait battue.
Pour lui, tout est tout blanc ou tout noir. Elle, elle n’est que d’un gris tendre, parfois gris perle, parfois gris souris. Il lui arrive aussi d’être gris tempête, mais à cause de lui, elle est souvent gris goutte d’eau.
Une voix traverse soudain le silence :
— Tu m’as repassé une chemise ?
Une étincelle brille dans ses yeux gris nuage. Il s’est adressé à elle, il l’a reconnue. Elle existe pendant un court instant. Elle se précipite sur la chemise. Elle s’applique. Elle aimerait tellement qu’il soit content, qu’il la regarde avec un sourire. Mais elle ne sait pas bien faire les plis sur les manches et dans le dos. Alors, elle se dit qu’il a peut-être raison de la traiter comme il le fait, qu’elle ne mérite pas sa considération, tout juste bonne à préparer le déjeuner enfermée dans son silence, à jouer les petites ménagères à longueur de temps, elle qui est si peu faite pour cela. Tous les talents qu’elle possède ne lui servent à rien, ici. Elle est douée pour tant de choses... Elle est si douce, si fine, mais à quoi cela lui sert-il si ce n’est qu’à être plus malheureuse encore ? Elle aimerait parfois être comme son mari, avoir un esprit carré, ne jamais se poser de questions. Ainsi, elle et lui ne feraient plus qu’un, chaque heure du jour et chaque heure de la nuit. Car à peine a-t-il desserré son étreinte qu’elle l’a déjà perdu. Alors, sans même savoir pourquoi, elle se met à pleurer. Bientôt, les sanglots s’espacent, les larmes sèchent, elle va déjà mieux.
Lui, il a levé les yeux vers elle comme vers un mystère trop épais et se prend à penser : « Quelle drôle de petite femme ! »

PRIX

Image de Hiver 2016
269

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Il n'est pas trop tard pour aimé ce joli texte : je fais une pause pour vous le dire. Sans autre commentaire puisque tout ce que je ressens a déjà été écrit. Je vais lire aussi "Des enfants et des roses". Bonne continuation.
De mon coté, ici : "le coq et l'oie", si le cœur vous dit bien sur !

·
Image de Renise Charles
Renise Charles · il y a
Quel sacré petit texte... si parfaitement écrit. Découverte tardive mais appréciée.
·
Image de Catherine Duchateau
Catherine Duchateau · il y a
Bonjour Renise, un de mes textes, intitulé "Des enfants et des roses" vient de sortir dans la revue Squeeze n°13 sous le pseudonyme de Margot Beauchamp. Le thème était "politiquement correct". Bonne lecture !
·
Image de Renise Charles
Renise Charles · il y a
Merci pour l'information et la découverte de cette revue. Je vais vous suivre de près Catherine/Margot. :)
·
Image de Catherine Duchateau
Catherine Duchateau · il y a
Le compliment est apprécié.Merci Renise.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Il est trop tard pour voter mais il n'est pas trop tard pour découvrir votre texte. Bravo car c'est bien vu, bien étudié. Je vous suivrai, désormais.
Si toutefois vous voulez me lire http://short-edition.com/oeuvre/poetik/humeur-noire

·
Image de Catherine Duchateau
Catherine Duchateau · il y a
Un de mes textes, intitulé "Des enfants et des roses" vient de sortir dans la revue Squeeze n°13 sous le pseudonyme de Margot Beauchamp. Le thème était "politiquement correct". Bonne lecture !
·
Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
J'ai beaucoup aimé lire ce texte dans lequel beaucoup de femmes, il me semble, peuvent se reconnaître... Merci !
Si vous le souhaitez voici mon premier texte en lice pour le prix printemps : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/la-vieille-dame-du-rez-de-chaussee ;-)

·
Image de Catherine Duchateau
Catherine Duchateau · il y a
Un de mes textes, intitulé "Des enfants et des roses" vient de sortir dans la revue Squeeze n°13 sous le pseudonyme de Margot Beauchamp. Le thème était "politiquement correct". Bonne lecture !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Au risque de passer pour un macho, j'aimerais savoir si cette "drôle de petite femme" aime son compagnon.
Aimer, c'est vouloir le bien de l'autre! Je doute qu'une femme à la merci de son mâle lui montre son amour.
Sinon un beau texte dans lequel je ne me suis pas reconnu. (sourire)

·
Image de Caiuspupus
Caiuspupus · il y a
Très joli texte qui explore la psychologie féminine, si complexe pour nous, les hommes :) Mon vote va vers vous!

Si vous voulez me donner un petit coup de pouce, voilà une scène de ménage que j'ai voulue cocasse : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/les-imprimantes-3d

·
Image de Catherine Duchateau
Catherine Duchateau · il y a
Un de mes textes, intitulé "Des enfants et des roses" vient de sortir dans la revue Squeeze n°13 sous le pseudonyme de Margot Beauchamp. Le thème était "politiquement correct". Bonne lecture !
·
Image de Lily Rause
Lily Rause · il y a
Très beau texte ! Bravo !
·
Image de Catherine Duchateau
Catherine Duchateau · il y a
Un de mes textes, intitulé "Des enfants et des roses" vient de sortir dans la revue Squeeze n°13 sous le pseudonyme de Margot Beauchamp. Le thème était "politiquement correct". Bonne lecture !
·
Image de Catherine Duchateau
Catherine Duchateau · il y a
Merci Lily Rause !
·
Image de Claire Dévas
Claire Dévas · il y a
En quelques lignes tout est posé : les personnages, leur caractère, leur relation d'amour et d'incompréhension.
L'amour ne se circonscrit pas dans un cadre : il s'y "abyme" et s'y perd !
Si une plongée dans la triste réalité des favélas vous tente :
http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/le-feu-follet-de-navotas

·
Image de Catherine Duchateau
Catherine Duchateau · il y a
Un de mes textes, intitulé "Des enfants et des roses" vient de sortir dans la revue Squeeze n°13 sous le pseudonyme de Margot Beauchamp. Le thème était "politiquement correct". Bonne lecture !
·
Image de Catherine Duchateau
Catherine Duchateau · il y a
Merci Claire.
·
Image de Maxime Prieur
Maxime Prieur · il y a
C'est vraiment beau!
·
Image de Catherine Duchateau
Catherine Duchateau · il y a
Un de mes textes, intitulé "Des enfants et des roses" vient de sortir dans la revue Squeeze n°13 sous le pseudonyme de Margot Beauchamp. Le thème était "politiquement correct". Bonne lecture !
·
Image de Catherine Duchateau
Catherine Duchateau · il y a
Merci Maxime.
·
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Touchant de vérité...+1
·
Image de Catherine Duchateau
Catherine Duchateau · il y a
Un de mes textes, intitulé "Des enfants et des roses" vient de sortir dans la revue Squeeze n°13 sous le pseudonyme de Margot Beauchamp. Le thème était "politiquement correct". Bonne lecture !
·
Image de Catherine Duchateau
Catherine Duchateau · il y a
Merci Pascaline.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Il existe des périodes où tout est compliqué, laborieux. Des séquences de vie brouillées où tout vous échappe, s’effrite, s’étiole, se désagrège. Des moments peu appréciables où un...