Pars

il y a
2 min
69
lectures
7

Mots libérateurs, mots destructeurs. Mots qui font du bien, mots qui font du mal. Je vous invite à découvrir l'utilisation que je fais de mes mots. Bonne lecture et merci d'avance pour vos  [+]

C'est bizarre hein, comme on devient proche tout à coup. Je n'avais pas ressenti ça.. Depuis si longtemps... Quand tu n'es pas là, je ressens ce petit manque... Sans toi, je commence à ne plus m'imaginer. Alors s'il te plaît, ne me fais pas souffrir. Si l'on tombe amoureux, ce sera fini, ce sera trop tard. On ne pourra pas revenir en arrière, tu sais. Après on aura des souvenirs pour toute la vie. Après, on sera marqué par l'absence de l'autre. Après, je vivrai dans le désarroi total, je ne saurais plus comment vivre sans toi.
Alors s'il te plaît. S'il te plaît part maintenant. Part tant qu'il n'est pas trop tard. Je ne veux plus souffrir. Je ne veux plus connaître cette douleur atroce qui te prend les tripes et le cœur. Ce serrement que j'aurais à chaque fois que je te reverrais une fois que notre fin aura sonné. Ces larmes qui viendront dans la nuit quand je penserai à toi. Alors pars, pars s'il te plaît avant qu'il ne soit trop tard. Je ne peux pas tomber amoureuse de toi, je ne veux plus souffrir. Ne nous laisse pas faire cette bêtise, ne nous laisse pas nous attacher, j'en mourrai cette fois, et tu le sais. Puis je ne suis pas une fille bien. Qu'est ce que tu me trouves au fond ? J'me sens même pas bien dans mes baskets, comment j'pourrais m'assumer avec quelqu'un d'aussi bien que toi ? Je le sais bien, je ne te mériterai pas. J'aurai chaque jour peur de te perdre, ce ne serait en fait que souffrance. J'deviendrai attachée. Qui dit attachée dit possessive. Qui dit possessive qui dit jalouse. Et j'le supporterai pas. Alors pars bordel ! Pars maintenant ! Si tu m'aimes un peu, fais-le pour moi. Pour le peu de souvenirs que nous avons ensemble. Casse-toi allez, va vivre ta petite vie ! Va aimer d'autres filles, va m'oublier comme si je n'avais jamais existé ! Ça ne comptait pas tant que ça au fond, tu seras plus heureux. Mais ne m’oublie pas s'il te plaît. Mais qu'est-ce que tu fou encore là ? Ça ne t'a pas suffi ? T'en veux encore ? Mais quand comprendras-tu que je ne suis pas une fille assez bien pour toi ? Je ne vaux pas la peine que tu te battes. Alors maintenant pars, et surtout ne reviens jamais. Va être heureux, tu ne peux que l'être plus sans une fille boiteuse à tes côtés. Un avenir brillant t'attend, moi je n'ai rien. J'ai trop été rongée par le malheur. Notre histoire ne mérite pas la peine d'être vécue, tu souffriras par ma faute. Je n’aurais pas supporté d'être avec un gars aussi bien, alors que j'étais aussi nulle...
Alors ça y est, tu t'en vas. Je vois maintenant tes larges épaules et tes cheveux ébouriffés. Je ne verrais plus ton charmant sourire ni tes beaux yeux qui me faisaient craqués... Tu sais, tu me manques déjà... Parce que tu sais, je t'aimais...
7

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

RER RDV

Cristine Merienne

Novembre 1993, RER B, Luxembourg.
Je suis assise comme souvent près de la porte, au plus près de la sortie. Sur le quai une grande affiche : Eddy Mitchell en concert. Je souris. Monsieur Eddy... [+]