144 lectures

12

Qualifié

« En route le mieux c’est de se perdre. Suivre les chemins tout tracés, coloriés sur les troncs et prévus dans l’routard, c’est déjà ça mais c’est bien loin d’être le meilleur, c’est de la promenade pour écoliers, de la sortie pour Dimanche à tuer, de l’évasion en toc, de la découverte pour gondoles en promo...
En route, tu m’entends, le mieux c’est de confondre les Nord avec les Sud, de prendre la lune pour le soleil et d’avoir la gourde pleine de rêves inédits. Tu prends un D pour une N et finalement tu traces par un champ interdit, tu salues des vaches à queues de cochons et tu roules ton corps dans un rang de tomates bien mûres quand tu sens qu’il est las et que ta carcasse peine. »
...Mon papi choux, il en racontait bien d’autres, des bonnes et de toutes les couleurs, que j’étais le seul à boire comme du bon lait d’ânesse, à aimer comme on mange des histoires qui tiennent debout toute seules, que je gardais dans mon sac à voyages pour gosses en émoi, dans ma besace pas comme les autres.
Sûr, mon papi choux il était pas comme les autres, juste un peu plus à l’Ouest, à part dans on asile.
Laisse-le, disait mamie, il ne retrouve plus sa boule.
Moi, je disais c’est pas vrai, il rêve sous d’autres étoiles et il vit dedans, il les aime qui brillent et qui dessinent l’amour, il y accroche son coeur et puis sa tête aussi.

Oui, mon papi choux il était bien en ordre sous ses étoiles...

PRIX

Image de Printemps 2013
12

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème