Paddle Party

il y a
3 min
128
lectures
118

Si vous appréciez mes textes courts sur Short Edition, je vous invite à découvrir "Tambour battant" : un recueil de cinq nouvelles publié aux Editions Publibook (disponible en librairie et su  [+]

Image de 2018

Thème

Image de Très très court
Trois jours. Trois jours que je l’observe, depuis la plage, traverser chaque après-midi le lac d’une rive à l’autre sur sa planche gonflable. Parfaitement en équilibre sur ses deux jambes tendues, elle pagaie régulièrement à gauche et à droite, ne laissant derrière elle qu’un fin sillage qui disparaît lentement à la surface de l’eau. A l’heure où le soleil se couche, il pose ses derniers rayons sur sa peau dorée, et sublime la silhouette de cette jolie inconnue qui fait battre mon cœur de jeune homme sentimental.

 

Cet été, la tendance est au Stand Up Paddle. Tout le monde s’y est mis, même dans ce petit coin tranquille de Savoie où j’ai planté ma tente pour les vacances.

 

Le lac d’Aiguebelette n’est pas très grand. Il se niche au creux des montagnes, au nord du massif de la Chartreuse. Ici, pas de jet d’eau spectaculaire comme à Genève ou de Festival de musique comme chez son voisin le Lac du Bourget. Juste un snack-bar et quelques parasols pour avaler des frites en barquette, et un Tabac-Presse pour acheter les magazines « People » que l’on ose à peine feuilleter le reste de l’année. Il y a même de vieilles cartes postales déformées par le soleil depuis que les vacanciers leur préfèrent Snapchat et WhatsApp. L’ambiance est familiale, l’atmosphère presqu’immuable. Chaque jour à la même heure, un vendeur de glaces ambulant fait le tour des campings avec son chariot à roulettes, et c’est cela qui me plaît.

 

Quatre jours. Quatre jours que je l’observe, allongé sur ma serviette de bain, sans avoir le courage de l’aborder. Alors, j’analyse discrètement ses habitudes. En général, elle arrive en fin d’après-midi, à l’heure où certains s’endorment devant l’étape du Tour et où les premiers plaisanciers quittent le plan d’eau. Elle se gare sur le parking du camping, avant de se changer dans les vestiaires près des douches, puis traverse la plage avec sa planche sous le bras et sa longue natte de cheveux bruns dans le dos. J’en déduis qu’elle n’habite pas très loin du lac, et comme elle vient seule à chaque fois, mon imagination s’enflamme.

 

Le soir venu, une lampe frontale autour du crâne, je surveille l’eau en train de bouillir sur mon réchaud à gaz. Accroupi devant l’entrée de ma tente, je rumine ma solitude sous le ciel étoilé. En m’endormant, un peu à l’étroit dans mon sac de couchage, je repense à la charmante pagayeuse et me mets à rêver d’une belle rencontre pour les vacances.

 

Cinq jours. Cinq jours que je l’observe, secrètement, sans trouver la force de me jeter à l’eau. Alors, j’élabore différentes stratégies qui pourraient m’aider à passer outre ma timidité. Louer un pédalo, et partir à l’abordage de sa planche de Paddle en provoquant un contact volontaire. Après réflexion, je me dis que la méthode est un peu cavalière et que l’effet pourrait s’avérer contraire à mes intentions. Emprunter le crocodile gonflable du petit garçon occupé à faire des châteaux de sable au bord de l’eau, et partir à sa rencontre en nageant derrière. Malheureusement, le gamin risquerait de se mettre à hurler, et ses parents pourraient m’en vouloir, sans compter que le physique du papa invite plus à la diplomatie qu’à la confrontation. Acheter à mon tour une planche gonflable, mais avec le peu d’entrainement à mon actif, je serais bien trop essoufflé pour lui parler sereinement une fois arrivé à sa hauteur. Sans compter les risques potentiels de chutes.

 

La nuit tombée, je fais le pari de tenter ma chance, coûte que coûte, le lendemain. Le plus simple étant encore d’entamer la conversation en lui parlant de sa passion pour le Stand Up Paddle au moment où elle traverse la plage.

 

Trois heures. Trois heures que je l’attends désespérément, assis en plein soleil sur ma rabane en osier. Le sixième jour, ma main en visière sur le front, je scrute le plan d’eau à sa recherche. Sans succès. Elle ne viendra pas aujourd’hui. Une fois encore, j’ai trop attendu, et je suis passé à côté d’une belle occasion. Je vais terminer mes vacances tout seul, condamné à manger des conserves réchauffées au bain-marie et à jouer au Scrabble avec les retraités de la caravane d’en face.

 

Alors que je replie mes affaires de plage avec le désespoir d’un amoureux transi, je la vois, comme par miracle, se diriger vers moi. Jamais je n’aurais pensé que ce serait elle qui viendrait à ma rencontre. Elle est encore plus belle de près. Son sourire éclatant me fait craquer. Sa planche s’est dégonflée, et elle aimerait savoir si je peux l’aider car elle a oublié son gonfleur chez elle. Je repense aussitôt au gamin au crocodile qui en possède un avec trois embouts différents. Je me fends de mon plus beau sourire auprès de ses parents qui consentent à me prêter l’accessoire de leur fils. Le gonfleur au bout du bras levé, je reviens victorieux auprès de ma jolie naïade. Pour me remercier d’avoir remédié à son problème, elle me propose de l’accompagner sur sa planche. Sans même attendre ma réponse, elle me confie sa pagaie et s’allonge à l’arrière.

 

Après avoir ramé une grande partie de la semaine, je crois que la chance est enfin de mon côté. Ce n’est plus le moment pour moi de me dégonfler.

 

A l’heure où le soleil se couche, les deux jambes tendues sur la planche, je trouve peu à peu mon équilibre. D’une rive à l’autre,  je traverse le lac d’Aiguebelette, ne laissant derrière les pieds de ma jolie inconnue que deux fins sillages qui disparaissent lentement à la surface de l’eau.

118
118

Un petit mot pour l'auteur ? 42 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de coquelicot Coquelicot
coquelicot Coquelicot · il y a
enfin la rencontre ! il était temps et on l'attendait... très beau texte
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un texte qui tombe à point ; à la fin des vacances ...
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
J'adore votre manière de raconter. Une écriture limpide et facile d'accès.

Je vous mets un j'aime.

Je vous invite à voter pour mon poème ''Je tresse l'odeur''

Image de Michèle Wanneau
Michèle Wanneau · il y a
Le paddle...toute une question d'équilibre en fait...tout comme ton histoire...
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Mes 5 voix pour votre texte si bien écrit! J'espère vous voir arriver en finale, bravo!

Je vous invite également à soutenir ma peinture: https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/dumbledores-tattoo-1

Image de Zouzou Z
Zouzou Z · il y a
toutes mes voix , Steph !
Image de Steph
Steph · il y a
Merci Zouzou !
Image de Lllia
Lllia · il y a
Ton histoire m’a fait sourire :) mes votes +5!!
Je participe aussi à un concours de dessin en finale si tu veux jeter un coup d’oeil: https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/victoire-weasley

Image de Coco
Coco · il y a
Il n'a pas fini de ramer ... si je comprends bien ! Big bisous !
Image de Steph
Image de Lilibellule38
Lilibellule38 · il y a
Belle histoire!
J'y ferai bien un tour dans les prochains jours, ce n' est pas bien loin de chez moi pour essayer cette activité. Merci

Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
C'est bien écrit et c'est plein d'humour. J'ai bien aimé les efforts du héros pour rencontrer sa belle.
Si vous aimez les contes, je vous invite à aller lire celui que je propose dans le même prix, côté "jeunesse".

Image de Fabou
Fabou · il y a
Toujours un joli style ! Il "rame et il se dégonfle" " mais il est touchant ! Continue de nous faire sourire ! Bises
Image de Steph
Steph · il y a
Merci Fabou !
Image de Lolo
Image de Steph
Image de Lolo
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
C est près de Chambéry actuellement en vacances que je me permets de commenter ce texte. Il est drôle j ai bien aimé. En gros au début il rame à la fin il rame aussi. Bravo. En plus vous avez bon goût la région est superbe. Mes voix pour vous.
Sans obligation et si vous le désirez je vous invite à découvrir mon tout dernier texte en compétition :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/un-train-denfer
Tres amicalement.

Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Je ne sais pas trop s'il faut interpréter la fin comme un amour partagé naissant, ou bien comme un espoir de galérien recruté pour ramer ^^' Un joli texte à l'ambiance très travaillée. C'est triste pour les cartes postales, mais cela correspond bien à la réalité...
Merci et bravo, Steph :)
J'ai également écrit une nouvelle dans la catégorie "adulte" (Le Ballon Pirate !) et une autre dans la catégorie "jeunesse" (Les Pirates du Ciel Azur). Si tu le souhaites, n'hésite pas à voguer en ces mots inconnus, en espérant que tu y fasses beau voyage :D
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-ballon-pirate
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-pirates-du-ciel-azur

Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Au début il a ramé et à la fin il a ramé pour de bon ;-)
Très belle histoire ;-)

Image de Steph
Steph · il y a
Merci Alain !
Image de Marie-José Verhaeghe
Image de Steph
Steph · il y a
Merci Marie-José !
Image de Lolo
Lolo · il y a
Très joli texte! On pourrait se passer des jeux de mots ramer/ dégonfler!! Belle image à la fin .
Image de Steph
Steph · il y a
Merci Lolo. C'est vrai que j'aurais pu me passer de ces jeux de mots faciles, mais il s'agissait de faire sourire, alors je me suis lancé...
Image de Long John Loodmer
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
De très belles vacances ! Le texte renvoie une véritable fraîcheur !
je vous invite à lire mes 4 textes en compétition actuellement , au prix Harry Potter , au prix sourire et 2 textes au prix automne . Merci beaucoup .

Image de Steph
Steph · il y a
Merci Ginette ! Dès que j'ai un peu de temps, je file lire vos textes ...
Image de Chrislit
Chrislit · il y a
J'adore ! Un petit texte qui me parle
Image de Steph
Steph · il y a
Merci Christlit... et bonnes vacances ;-)
Image de Yoyo
Yoyo · il y a
Mais t trop fort mon Steph :)
Image de Steph
Steph · il y a
Merci Yoyo ! N'oublie pas ta planche de Paddle avant de partir aux Antilles ;-)
Image de Seb
Seb · il y a
Encore un merveilleux voyage tu m'as fait vivre.
Bravo.

Image de Steph
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand bravo pour l'originalité de cette œuvre captivante !
Mes voix ! Une invitation à venir découvrir “Didi et Titi” qui est
en lice pour le Prix Faites Sourire Catégorie Jeunesse 2018.
Bonne lecture et merci d’avance !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/didi-et-titi

Image de Maryse Smagghe
Maryse Smagghe · il y a
Comme toujours on a hâte d'arriver à la fin pour savoir comment cela va se terminer. Toujours au top. J'adore!!!! Bravo Stéphane
Image de Steph
Steph · il y a
Merci Maryse ! Bonnes vacances ;-)
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Pas folle la guêpe ! Elle a trouvé un énamouré pour ramer à sa place ! Bravo, Steph ! +5
Un petit tour dans les dunes ? https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/me-chienne-ianna-dans-les-dunes

Image de Steph
Steph · il y a
Merci Jean ! Dès que j'ai un peu de temps, je fonce dans les dunes...
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Bonjour Steph ! Je relis avec beaucoup de plaisir votre très humoristique TTC pour lequel j'ai voté.
Vous avez soutenu ma chienne Ianna et je vous en remercie. Elle est maintenant en finale. La soutiendrez-vous à nouveau ? : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/me-chienne-ianna-dans-les-dunes Bonne journée à vous.

Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Un joli texte, une attente récompensée ... ( j'aime bien le double sens de ''ramer'' et de ''se dégonfler'' ...)
Image de Steph
Steph · il y a
Merci Evadailleurs ! Tant mieux si mes jeux de mots vous ont fait sourire :-)