20 lectures

6

Souriante et heureuse, tout en jouant avec ses camarades de classe à l’école,
la petite Justine rentre accompagnée par sa maman avec qui elle vit depuis la mort de son père.
Ce jour, elle a appris à compter de 0 jusqu'à 10 et à lire les 26 lettres de l’alphabet français.
Fier de ce qu’elle connaît déjà, la petite continue à compter tout sur son passage de l’école jusqu'à sa maison.
C’était le mardi.
Accompagnée par sa maman pour se rendre à l’école maternelle des Touts Petits, Justine programme déjà une journée pleine de joie, de jeux, de danses et d’apprentissage avec ses amis à l’école. Sur le chemin de l’école, un bruit résonne « Boum !!! ». Une explosion qui attire l’attention et inquiète Gloria, la maman de Justine.
Quelques secondes après, elles écoutent encore une autre explosion « Boum !!! Boum !!! » un bruit qui vient de la direction de l’école de Justine.
Observant les gens courir, crier, pleurer et fuir dans tous les sens, Gloria porte son unique enfant, la petite et décide de retourner à la maison.
Surpris de prendre le chemin de la maison, Justine dit à sa mère :
- maman pourquoi rentrons-nous ? l’école se trouve de l’autre côté !
- oui ma fille ! J’ai oublié de prendre quelque chose à la maison on le récupère et on répare à l’école.
Répondit Gloria en courant de toutes ses forces.
Après quelques longs pas de courses, elles entendirent encore « Boum !!! Boum !!! » un bruit qui vient de la direction de la maison de Justine.
Gloria écoute les gens dire : « sortez de vos maisons oh! Ils vont tous vous tuer. La guerre est venue chez nous aujourd’hui ». Elle écoute les pleure et les cris autour d’elle. La panique et la peur s’installent de plus en plus.
Ne sachant pas où aller, elles se dirigent vers un chemin qui s’éloigne de plus en plus de l’école et de la maison afin de trouver un abri.
Justine observe tout mais ne comprend rien. Elle demande à sa maman en étant étonnée :
- mais maman où va-t-on ? la maison se trouve de l’autre côté !
ne sachant quoi dire à sa fille afin de l’expliquer ce qui se passe, elle continue à courir de toutes ses forces vers une destination inconnue et loin de ce trouble. La petite demande encore :
- maman ! maman ! où va-t-on ? et pourquoi tu cours si vite ?
- oui ma chérie, nous retournons à l’école puisque tu es déjà en retard. Voici un court chemin qui nous permet de vite arriver à l’école.
- et ce que tu devais prendre à la maison ?
- ce n’est pas grave mon bébé allons d’abord à l’école.
Sans rien comprendre de ce qu’elle vit actuellement, la petite Justine vient d’être privée de son droit à l’éducation. Elle devient sans abri, sans amis, sans repas, sans jouets,...
Toute jeune et sans le savoir, Justine paye les actions néfastes de la guerre que mènent ses ainés sur la terre. Une guerre qu’elle ignore encore les causes et les origines.
Après quelques heures de fuites, perdue et étonnée d’être encore en route pour l’école, elle demande à sa maman :
- où est mon école ?
C’était le mercredi.

Un mercredi plein de peur, de panique et de fuite vers un abri inconnu.
Une journée qui exprime le contraire des attentes de la petite Justine qui cherche encore son école.

Une journée qui bascule la vie d'une petite fille qui aime aller à l'école.

Privée de son droit à l'éducation, 
Privée d'avoir un logement,
Privée de vivre confortablement selon les moyens de ses parents, 
Privée de...
Privée de toute la joie de vivre,
la petite Justine espère retrouver son école pour apprendre et préparer son avenir.

Pas de guerre dans mon pays.
Nous voulons la paix afin d'assurer librement l'avenir des enfants en leur offrant la bonne éducation.


Paix, paix et rien que la paix pour le bien-être des enfants.
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Une histoire assez triste mais joliment écrite.
Nous voulons la PAIX dans le monde et partout
Bravo et merci

·
Image de Vannessa
Vannessa · il y a
Rien que la paix comme un café bien chaud.

Merci Samia

·
Image de Laurent Martin
Laurent Martin · il y a
😫 on ne se rend pas assez compte de la chance et du fragile équilibre de nos douces vies occidentales...
Votre récit est dur mais nécessaire...

Si la curiosité vous en dit, je vous invite à découvrir et soutenir mon oeuvre:

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/paillasson-le-herisson

Laurent

·
Image de Vannessa
Vannessa · il y a
Merci bien Laurent.
J'y suis en route pour découvrir tes écrits

·
Image de RAC
RAC · il y a
J'ai couru avec elles tout le long du récit... Bon sujet ! A bientôt
·
Image de Vannessa
Vannessa · il y a
Merci RAC
·
Image de RAC
RAC · il y a
Avec plaisir & soyez la bienvenue chez moi si vous aimez sourire ! A+
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

« Ce matin, Camille a téléchargé l'appli...». J'avoue être restée interdite, ma tasse de café à la main, me demandant, en lisant ce message sur mon ordinateur, pourquoi mon adorable ...