2
min

Objectif sauver la maison

Image de Clairette

Clairette

169 lectures

160

FINALISTE
Sélection Public

« Bonjour, je m’appelle Elsa, j’ai vingt-deux ans et je suis
historienne. Ici à Villard de Lans, on est en train de remplacer une
maison par un immeuble et à ce qu’il parait, cette maison daterait de
plus de cent ans. Pour lutter contre la démolition de celle-ci, nous
avons formé une association nommée : « la démolition, c’est
non ».
Elle consiste à faire signer une pétition (qui sera remise au maire)
mais aussi à manifester pour sauvegarder notre magnifique
patrimoine de Villard-de-Lans !! »
Cette phrase, Elsa la répète tous les jours avec un seul but en tête :
sauver cette maison.
« Certes, cela aura de nombreuses conséquences car nous ne
pourrons plus accueillir le même nombre d’habitants, mais cette
maison compte beaucoup pour les Villardiens, nous la voyons depuis
que nous sommes petits. Ensuite, la poussière procurée par la
démolition serait terrible pour les élèves de l’école des Lèches et
engendrerait du bruit et de la pollution. Aussi, le patrimoine serait
affecté si cette habitation était amenée à être détruite ».
Aujourd’hui, c’est un grand jour. Elsa atteint les 1 000 signatures,
elle va enfin pouvoir remettre cette pétition au maire de la ville,
François du Jardin. Elle est très impatiente de découvrir sa réaction :
sera-t-il en colère qu’on le contredise, sera-t-il admiratif que l’on
préserve le patrimoine ? Elle ne sait pas. Il est l’heure de partir, elle
se dirige vers la mairie en chantonnant.
Enfin arrivée à la Mairie, elle dépose délicatement le courrier dans la
boite aux lettres, et repart. Le lendemain, toujours pas de réponse;
mais trois jours plus tard, le facteur dépose une lettre. Elle se
dépêche de l’ouvrir et lit à toute vitesse. Au fur et à mesure, elle
comprend que sa réponse est négative; alors elle relit pour en être
sûre, mais hélas, son sourire s’est effacé. Pourquoi cette décision ?
Elle est si injuste. Une idée lui traverse l’esprit : le maire ne lui avait
donné qu’une seule raison, celle du nombre d’habitants. Elsa ne
voulait pas croire cette horreur mais il fallait se rendre à l’évidence;
le maire n’exerçait sa fonction que pour l’agent. Choquée par ce
qu’elle venait de constater, elle alla se coucher. Pendant la nuit, elle
rêva des paysages du Vercors, si magnifiques et fabuleux. Des
champs à perte de vue, de la neige en hiver et du soleil en été : une
vie parfaite, mais l’apparition d’un immeuble vient transformer ce
rêve en cauchemar. Elle se réveille avec un mal de tête puis se met à
chercher une solution pour convaincre le maire de changer d’avis.
Elle se creuse la tête toute la journée pour enfin, à 18h, trouver une
solution.
Elsa s’empresse de prendre un stylo et rédige une belle lettre :
« Bonjour, comme vous tenez à accueillir un grand nombre
d’habitants, notre association vous propose de sauvegarder la
maison et de la rénover pour attirer plus de voyageurs et même que
celle-ci devienne un lieu touristique .
Cordialement, Elsa Baudoin ».
Le maire ne tarda pas à répondre mais Elsa avait peur : allait-il dire
oui ou non ? Finalement elle l’ouvrit et fut surprise que la réponse
soit oui !!! Elle sauta en tous sens, et courut chercher le téléphone
pour appeler les autres membres de l’association. Pour Elsa, tous les
après-midi passés à manifester et à recueillir des signatures avaient
enfin servi. De nombreux visiteurs furent attirés par cette jolie
maison et Elsa vit heureuse.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Collégiens
160

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marco
Marco · il y a
Mes voix pour ce beau texte.
·
Image de Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
Une âme perserante jusqu'au lui... vous à conduit à cette finale... noble cause de la protection du patrimoine.
·
Image de Skimo
Skimo · il y a
Est-ce inspiré par le bâtiment qui est l'ancienne école des polonais puis résidence pour les élèves des Pupilles de l'air? Belle idée pour ce concours dans lequel tant de textes sont hors-sujet.
·
Image de Océan
Océan · il y a
Mes voix d'encouragement pour ce texte dont l'action se déroule à Villard de lans où j'ai choisi aussi de faire vivre l'ours de la place. Le connaissez-vous ? Est il revenu de son aventure ?
·
Image de J. H. Keurk
J. H. Keurk · il y a
Mes encouragements pour votre participation.
·
Image de Bibou
Bibou · il y a
Ton texte est génial !!! En plus il s'inspire bien de notre vie de Villardien ! Mes trois votes pour ton super texte !! :)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une bien belle histoire porteuse d'espoir; Mon rocher de Bellevarde en a cruellement besoin, si vous voilez le défier. ;)
·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Des petits problèmes de concordance des temps, sur la fin, mais ce n'est pas grave : le sujet est traité ( Isère en mouvement ), ce qui est déjà un exploit car plusieurs textes d'autres participants sont passés à côté, cette initiative de sauvetage est louable et le style n'est pas mal du tout. + 4
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Se réunir pour sauver une maison, c'est œuvrer pour le patrimoine local. Joli récit situé dans le Vercors, et bien écrit. Une petite coquille, il me semble que dans la phrase sur le maire il s'agirait du mot "argent" plutôt que du mot "agent". Je t'offre 3 voix méritées pour te soutenir.
·
Image de Reunan