2
min

NOUVELLE EPIDEMIE

Image de pierre GALLIEZ

pierre GALLIEZ

0 lecture

0

L’EPIDEMIE DE « PRESIDENTIELLITE » France 2017
Par Pierre GALLIEZ
-
Dès janvier 2017 des symptômes bizarres firent leur apparition en France..Des gens semblaient être préoccupés par des pensées qui leur généraient un comportement inhabituel....Ils s’agitaient, parlaient sans cesse...Peu à peu on s’aperçut qu’il s’agissait de bactéries politiques..oui politiques....contagieuses qui infectaient les centres nerveux de qurlques agitateurs , porteurs de cette bactérie.
La transmission se faisait par voix orale....et ces bactéries avaient la particularité de pouvoir s’infiltrer dans les ondes de transmissions médiatiques !
Des chercheurs de haut niveau tentaient bien de trouver des remèdes....Vaccinations préventives, ou sérums... Ils cherchaient aussi des remèdes, genre comprimés, pilules à avaler...
Oui, pilules, car la population savait que les gros porteurs , eux , risquaient de nous faire avaler des pilules néfastes pour la vie, la nourriture, et des pilules qui couteraient cher !
Des consultations primaires furent organisées, afin d’éliminer des porteurs un peu trop contagieux..... Il était important de sélectionner et neutraliser les plus gros porteurs, les plus contagieux.
Enfin, les scientifiques politiques réussirent à sélectionner onze porteurs..dont le désir était de communiquer leur maladie au pays.. Onze.... Parmi ces onze personnes assez atteintes...il fut aisé d’éliminer les plus fragiles...Le pays entier se mobilisa.... Six contaminateurs potentiels furent ainsi détectés et renvoyés afin de pouvoir se soigner, et que l’on puisse éradiquer les germes qu’ils portaient !
Mais il en restait quand même cinq ! Avec cinq bactéries puissantes susceptibles de propager l’une de ou l’autre de ces maladies : la fillonnite, la mélenchonite, l’ hamonite, la macronite ou la lepenite....
Face à deux médecins, un beau jour, à la télévision, ils durent subir un examen médico-politique en public. Et le peuple devait essayer de deviner quels étaient parmi ces cinq personnages douteux, ceux qu’il convenait d’éloigner. Le verdict tomba.....Et trois porteurs de bacterie durent se plier à la volonté publique , c’ést à dire d’aller se faire soigner en urgence !
Il ne restait que deux porteurs...les plus dangereux ???on ne sait, car à l’heure où j’écris, on connait peut de choses sur les ravages que les bactéries qu’ils portent pourraient occasionner !
Deux maladies qui menacent le pays : la macronnite, ou la lepenite...
Deux maladies aux effets inconnus, pouvant l’une ou l’autre coûter cher aux populations infectées...soins couteux, quarantaines dans des lieux fermés, pour ceux refusant de se soigner......et surtout pour l’une ou l’autre de ces maladies, au moins cinq ans de surveillance, avec risques de propagation des bactéries, et aussi risque de voir arriver des sérums antilepenites, ou antimacronnistes, répandus par des espèces d’anticorps que ne manqueraient pas de se faire connaître dans les médias, ou dans les rues. Se révoltant contre la propagation de l’une ou l’autre de ces maladies..Il serait alors nécessaire de faire intervenir des infirmiers en force, protégés par des combinaisons bleues, portant masque pour ne pas se faire contaminer, et bombes à gaz antiseptiques. Et suivis par des ambulances elles aussi bleues pouvant rapidement aller faire soigner les malades trop agités dans les Hôpitaux où l’on pourrait leur procurer des « soins à vue ».

Une confrontation entre les deux porteurs de germes fut organisée, en public, face à deux médecins également médico-politiques....et le ays put ainsi juger du comportement de ces deux personnages...juger du degré de leur infection et de l’importance du risque qu’ils faisaient ainsi courir !
La population consultée, jugea que la macronnite était moins dangereuse qua la lepenite, du moins pour quelques années.. Pourtant les porteurs de macronnites avaient prévenu, pour rester sain, les pilules coûteraient cher et seraient dures à avaler ..du moins pour les personnes âgées, les salariés....En ce qui concerne la bourgeoisie ou les familles d’actionnaires ? Ces gens là, calfeutrés dans leurs résidences aseptisées, ou trouvant refuge au Luxembourg, aux Bahamas, ou à Panama, le risque de contamination resterait moindre !
Ainsi le principal agent porteur de macronite a-t-il été invité à se mettre sous surveillance à l‘hôpital ELYSEE de Paris. Afin d’éviter trop la contamination, il sort sous escorte ! Au contact de la population, il est étroitement surveillé par des gardes, des « gardes de son corps » qui lui imposent de ne pas rester trop longtemps dans la foule, afin de ne pas contaminer des gens qui ne sont pas encore atteints !
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

— Barnabé ! Enfin, faites attention !Le pauvre bougre avait, une fois n’était pas coutume, trébuché sur un câble qui traînait avant de se prendre de plein fer une haute étagère...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Vous avez raison, le titre de cette histoire n’est pas très sexy, on aurait du mal à en faire un Disney ou un Pixar. Pourtant ne vous méprenez pas, c’est une belle histoire d’amour, de celles...