4
min

Noires zébrures

Image de DominikB

DominikB

24 lectures

5

Tard dans la nuit en plomb Mr U voulut rentrer chez lui, le chemin était large, sablonneux éclairé d'un faible quart de lune quand soudain il se heurta à un obstacle, il crut voir comme un écran devant lui, il pensa d'abord à un brouillard épais ou une toile tendue mais en continuant son pas il se cogna à un mur.
- RAaaaaah dit il en grognant, cette manie qu'ils ont des murs me fait perdre mon temps .
Il chercha la clé dans sa poche, dans l'autre poche, l'aurait il fait tomber ? Il chercha dans la terre noire, il ne distinguait rien. Finalement il trouva une clé de contact dans sa poche intérieure.
Mais où se trouvait cette serrure ? Il longea le mur en faisant glisser sa main sur le ciment jusqu'à deviner un orifice, mais rien...aucun métal lisse percé pour le rassurer. Avec ses deux bras maintenant il brassait la rugosité infinie du mur, en vain .
Epuisé il s'assit sur une pierre et allait s'endormir lorsqu'un homme s'approcha . Mr U rassembla ses forces et réussit à lever son grand corps las.

-S'il vous plait , s'il vous plait Monsieur pouvez vous m'indiquer où se trouve la serrure pour passer 
- La serrure ? Mais Monsieur pour trouver une serrure , il faudrait avoir une porte
- Avoir une porte ? Mais je n'ai pas de porte avec moi!
- Et de toute façon...Monsieur , les hommes construisent des murs sans porte.
- Des murs sans serrure  et maintenant sans porte ? Mais qu'...mais comment donc , c'est impossible , c'est honteux ..
- Monsieur , je vous arrête tout de suite les murs sont infranchissables pour votre liberté et votre sécurité .

Horrifié Monsieur U leva son poing vers le ciel
- Un mur avec des pics en métal comme dit l'autre ! C'est çà que vous voulez ? Mais Monsieur , moi je n'accepterai jamais qu'on dresse devant moi un mur m'empêchant de rentrer chez moi , un mur me masquant le bout de mon chemin , l'arc de mon horizon ! Chaque jour je cueille des brassées de fougères sur ma route et vous protégez ma liberté en m'empêchant ? Mais ma liberté n'est pas de vivre cloisonné entre vos murs ! La sécurité .. nous l'aurons tous un jour entre quatre planches, en attendant j'Existe moi Monsieur , je veux Exister , aller et venir où bon me semble, cueillir mes fougères chaque jour sans être parqué.
Vous avez peur ! en voilà la raison, peur de la différence , peur de partager, peur de réfléchir, peur d'avoir peur..alors le mur devient la solution la plus facile oui la plus facile et la plus bête et moi Monsieur je ne me laisserai pas faire, je construirai des échelles sans fin, y fixerai les drapeaux blancs de la paix.
Et surtout je peindrai sans relâche des terres rondes immenses zébrées de tous vos murs puissent-elles vous donner une vision de recul sur votre ridicule.

- Monsieur, donnez moi votre clé, je connais une petite ouverture derrière les cyprès, je vais l'essayer
- Merci mon frère , tu dessines pour moi un espoir mais je ne m'en suffirai pas
Monsieur U avait mauvaise mine, bien sûr il cueillerait ses fougères , rentrerait chez lui et pourtant il avait les épaules basses avançait d'un pas lourd et n'osait lever les yeux, il aurait voulu dissoudre dans la terre tous ces poisons accumulés.
L'homme restait immobile, pétrifié, dans la fraicheur de la nuit, une légère bise collait la poussière grise sur ses yeux arrondis et humides.

- Monsieur ! Monsieur, j'ai des brosses et de la terre rouge pour vous aider 
Monsieur U sentit son âme grandir vers le ciel et se figea dans un souffle
- Préparez une pelle et un seau d'eau ! je ramène mes fougères pour estomper les pigments !
De ses grands bras jetés en avant et pliant ses genoux il s'articula dans un plongeon vers la puissance de l'espoir et disparut derrière les cyprès.

L'homme aida sans relâche Monsieur U à peindre cette terre immense, ronde verte, bleue et ocre, ils s'appliquèrent partout à tracer précisément les murs sur des murs à grands tracés de pinceau noir, sur des maisons, des immeubles sur les routes et même sur les églises et les avions. Les peuples s'agglutinaient devant leur terre dessinée , applaudissaient et chantaient, les médias du monde entier venaient filmer et interviewer Monsieur U et son compère. La carte des murs de la Terre sortait en première page de tous les journaux de la planète , le miracle se produisait .Des philosophes, des penseurs, des écrivains, des photographes et des admirateurs accouraient.

Mais quand les peuples s'installèrent sur les autoroutes pour fabriquer des échelles infinies, les autorités se montrèrent soudain très fermes et parfois violentes, elles cassaient les échelles, les brûlaient et arrêtaient les plus convaincus. Chacun eut peur voulut se sauver et se cacher au delà des murs.
D'autres plus déterminés s'installaient dans les stades pour recommencer à fabriquer avant d'être attrapés et menottés .
Mr U fut arrêté il raconta la liberté, le peuple si énergique plein de la volonté d'Exister et les autorités lui répondirent que la Loi travaillait justement à protéger l'existence et la liberté de ses concitoyens. Il fut condamné à nettoyer ses terres taguées un peu partout avec les fougères qu'il allait chercher chaque jour de l'autre coté des murs
L'homme lui, fut vite relâché, il était un bon élément des autorités et promit à Mr U de leur raconter encore l'horizon, les fougères, la liberté , Exister ..

Des années plus tard Monsieur U s'était tassé, il marchait mal appuyé sur sa canne il ne pouvait plus aller très loin et n'en avait plus envie , son plaisir était d'admirer ses fougères aux frondes vert-clair puis vert foncé avec des reflets bronze et rosé avant de devenir ocres , il ne les ramassait plus .

Ce jour-là Il passa près des cyprès et croisa l'homme, il avait vieilli lui aussi, il était devenu un homme mûr avec des galons sur sa chemise , il était heureux de le rencontrer.
- Monsieur ! Monsieur, avez vous vu ? Ils m'ont écouté, je leur avais parlé de droit d'Exister partout et de liberté et ils m'ont expliqué que pour exister librement il nous fabriquait les portes de la sécurité , nous parlions des mêmes valeurs ! Alors ils ont inséré des portes avec des serrures parfaitement alignées les unes à coté des autres dans toute la longueur du mur, regardez Monsieur c'est même très joli, de loin on dirait un joyeuse frise ! Nous changeons les clés tous les mois pour vous protéger encore mieux et bientôt nous aurons des serrures électroniques avec des codes, témoins de l'Existence d'un pays moderne !
Monsieur U sourit , le regarda stupidement et s'en retourna.S'approchant d'un groupe d'enfants il leur demanda de le suivre discrètement près des cyprès. Amusés, intrigués ils l'aidèrent à passer le mur, Mr U les emmena tous admirer la beauté de ses fougères leur raconta les pinnules recourbées en forme de faux , les frondes fières mais souples dans un fouillis de liberté vert cendré puis mordoré, leurs nervures orangées et leur force d'exister dans un milieu si hostile puis soudain il oscilla , vrilla et s'écrasa lourdement. Echoué sur ce matelas édénique, il ouvrit enfin les yeux , dans le faisceau du soleil un avion passait entre les cinq têtes des enfants barbouillés leurs yeux atterrés attendaient encore avec avidité des mots de vie, des mots d'histoires
- Ecoutez moi bien , je vais vous raconter d'autres choses que vous ne voyez pas ...

PRIX

Image de 2019

Thèmes

Image de Très très courts
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Charles Bénard
Charles Bénard · il y a
Bravo c'est superbe !!!
·
Image de DominikB
DominikB · il y a
Mais quelle histoire émouvante ! que d'hommes magnifiques qui nous donnent envie d'Exister !
Et je vous remercie bcp pour vos encouragements , première fois , première nouvelle sur l'Absurde..

·
Image de Eddy Bonin
Eddy Bonin · il y a
Bravo Dominik. Je suis surpris d'être le 1er à vous donner mes voix ! Tous mes encouragements...
N'hésitez pas à en faire de même si, seulement, ma nouvelle vous plait :) Un voyage au Japon en 3 minutes chrono : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-main-tendue-4

·