1056 lectures

182

Qualifié

Le froid mordant de l’hiver n’entamait nullement sa détermination. Malgré l’épaisse couche de neige qui recouvrait les champs environnants, tel un immense manteau immaculé, Martin marchait d’un pas rapide et décidé. Lorsqu’il approcha de l’orée de la forêt, seul le crissement de la neige sous ses pas brisait le doux silence qui régnait sur ces lieux. Noël approchait et il avait promis à son fils, Julian, qu’ils décoreraient la maison ce soir. Avant de choisir un sapin il s’assit sur un billon de bois et huma les effluves qui se dégageaient de la forêt. L’odeur puissante des résineux associée aux parfums envoûtants de la terre détrempée et du bois mouillé le firent chavirer de bonheur. Cette vague d’odeurs réveilla chez lui un tsunami de souvenirs de son enfance. Le crépitement du feu dans la cheminée le soir du réveillon, le chocolat chaud après une journée à jouer dans la neige, les paquets cadeaux multicolores posés au pied du sapin et la traditionnelle dinde pour le repas du soir. Martin inspira à plein poumons l’air humide et froid avant de prendre la hache qu’il avait attachée sur le côté de son sac à dos. Il devait absolument rentrer avant le crépuscule.

Julian était satisfait. Il avait fini de placer les boules et les guirlandes de Noël sur le virevoltant. Depuis la disparition des forêts de conifères et de feuillus, ces broussailles avaient colonisé tout le territoire. Un territoire aride et inhospitalier. Julian plaça les cadeaux de son fils, Junior, au pied de ce sapin improvisé. Il s’agissait d’une bouteille remplie d’eau de source ainsi qu’un masque et une combinaison N.B.C (Nucléaire Biologique Chimique). Junior pourra ainsi boire un véritable nectar et se promener à l’extérieur sans craindre la pollution de l’air. Julian inspira profondément mais toussa si fort qu’il crut que ses poumons allaient imploser. L’air était particulièrement vicié aujourd’hui et son asthme s’en donnait à cœur joie. Il vérifia que les fenêtres étaient toujours bien calfeutrées et que le film opaque collé sur les vitres n’était pas détérioré. Depuis quelques jours un trou dans la couche d’ozone, situé juste au dessus du pays, laissait passer les ultraviolets C. C’étaient des tueurs invisibles qui assassinaient à coup de cancer et ce film opaque, qui était une bien piètre défense contre eux, permettait quand même à Julian et à sa famille de vivre sans combinaison spéciale à l’intérieur de leur maison. Julian essuya les larmes de regret qui coulaient le long de ses joues avant d’aller réveiller son fils.

Martin était aux anges. Ils avaient passé un super réveillon et la joie qui avait illuminé le visage de son fils, ce matin du 25 décembre 1987, devant les cadeaux disposés sous le sapin l’avait rempli d’un bonheur immense. Un train électrique, une maquette, un déguisement et des soldats en plastique avaient enchanté son fils avant le rituel du début d’après-midi : La sortie luge et jeux. Julian roulait avec frénésie une grosse boule de neige qui devait représenter le ventre de son bonhomme de neige. Un soleil radieux, d’un jaune éclatant, enveloppait tout le pays d’une douce chaleur. Le bleu du ciel et le blanc de la neige étaient immaculé et l’horizon limpide. Une légère brise glissa sur le visage de Martin lorsqu’il tendit à son fils une carotte qui devait faire office de nez. Julian l’enfonça fébrilement dans une petite boule de neige qu’il posa délicatement sur le ventre de son bonhomme, avant de reculer de quelques pas pour mieux admirer son chef-d’œuvre.

Junior ramassa quelques capsules de bouteilles qu’il disposa de haut en bas sur le tas de terre qu’il s’était évertué à ériger à l’aide d’une pelle. Engoncé dans sa combinaison N.B.C, il était maladroit mais fier du résultat ainsi obtenu. Son papa lui avait souvent parlé des bonhommes de neige qu’il réalisait avec son grand-père le jour de Noël. La neige n’était plus au rendez-vous depuis bien longtemps mais il était sûr que son bonhomme de terre jaunie ressemblait beaucoup à ses ancêtres blancs. Julian ferma son poing et leva son pouce pour signifier à son fils que son œuvre était parfaite. Il soufflait comme un bœuf et de la buée commençait à envahir l’intérieur de la visière de son masque. Le soleil, d’un blanc cassé, brûlait la terre et asséchait les rivières. Ils vivaient continuellement dans un brouillard jaunâtre de poussière et de pollution et l’horizon restait flou et difforme. Julian baissa la tête. Des larmes roulèrent sur ses joues avant de venir s’écraser sur la visière de son masque. Les remords le rongeaient de plus en plus. Il n’était pas le seul responsable de cette situation mais il n’avait rien fait pour l’empêcher. Cette journée du 25 décembre 2037 était morne et triste.

PRIX

Image de Printemps 2019
182

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Le bonhomme de terre est une sorte de totem effrayant pour un demain que nous pouvons encore protéger, il n'est pas trop tard.
Si je peux me permettre, j'aurais peut-être " rangé " un peu mieux les séquences dans le temps, parfois je me suis perdue mais ce n'est pas grave.
Peut-être avec des repères au fil de vos mots, je ne sais pas et peut-être si vous me le permettez, un titre plus percutant, plus militant, enfin je ne sais pas.
Excusez-moi, je ne veux pas vous importuner avec mes remarques
sylvie
Ps : je suis si contente que mon grand Ami le Sieur de la Roche m'ait guidée vers vous

·
Image de DUCIMETIERE
DUCIMETIERE · il y a
Vous ne m'importunez pas le moins du monde. J'apprécie énormément votre sincérité. Vos remarques me permettent de progresser et je vous en remercie. A bientôt je l'espère et encore merci de votre visite.
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Si on ne se réveille pas, c'est ce qui risque d'arriver
·
Image de DUCIMETIERE
DUCIMETIERE · il y a
Merci de votre visite et gardons espoir.
·
Image de De margotin
De margotin · il y a
Mes voix
·
Image de DUCIMETIERE
DUCIMETIERE · il y a
Merci de votre soutien.
·
Image de Teudor Abarjèro
Teudor Abarjèro · il y a
C’est peut-être bien ce qui nous attend hélas
Beau texte d’anticipation

·
Image de DUCIMETIERE
DUCIMETIERE · il y a
Gardons quand même espoir ! Merci Teudor.
·
Image de Jenny Guillaume
Jenny Guillaume · il y a
On ne peut que se dire qu'on a déjà fait allègrement la moitié du chemin, votre texte alarme avec beaucoup de justesse !
·
Image de DUCIMETIERE
DUCIMETIERE · il y a
Merci Jenny !
·
Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
J'ai eu d'abord un peu de mal avec l'alternance des périodes mais passé cela, j'ai apprécié la mise en perspective de ces deux Noëls. Le deuxième est bien triste et l'on espère qu'on n'en arrivera pas là...
·
Image de DUCIMETIERE
DUCIMETIERE · il y a
Je reconnais que je m'y suis mal pris. J'aurais peut-être dû mettre la date du noël correspondant devant chaque paragraphe. Mais grâce à vos remarques, et je vous en remercie, je vais pouvoir progresser.
·
Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
C'était juste une remarque personnelle, peut-être les autres lecteurs n'ont-ils pas été gênés par l'alternance des périodes. Peut-être que la date rajoutée à chaque paragraphe alourdirait le texte et la présentation. Je me demande s'il ne suffirait pas d'avoir une marque typographique (genre 3 petites étoiles) entre les paragraphes pour qu'on comprenne bien que ce sont en fait des chapitres différents ? Simple suggestion.
·
Image de DUCIMETIERE
DUCIMETIERE · il y a
Excellente idée la marque typographique. Il faut absolument que je soigne la présentation de mes textes, je ne suis plus mon seul lecteur.
·
Image de T. Siram
T. Siram · il y a
Notre Monde évolue mais les souvenirs restent en l'état...
·
Image de DUCIMETIERE
DUCIMETIERE · il y a
Merci. Lorsque le monde évolue trop vite, on se raccroche à ses souvenirs.
·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Les souvenirs sont parfois tout ce qu'il nous reste ! Mes 4 voix pour ce beau récit digne d'un roman SF ! Je vous invite à découvrir mes oeuvres !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/les-larmes-du-temps
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/chere-isere
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/leonard-devint-scie

·
Image de DUCIMETIERE
DUCIMETIERE · il y a
Merci Felix.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Et pourtant cette magie de Noël reste intacte dans les souvenirs et se perpétue bon gré, mal gré.
·
Image de DUCIMETIERE
DUCIMETIERE · il y a
Merci. La magie reste intact mais le décor change. On se raccroche aux souvenirs.
·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
J’aime beaucoup le parallèle fait entre deux époques
Notre Terre est si belle, prenons les mesures qui s’imposent
Toutes mes voix pour votre science fiction pas si fiction que ça !!!

·
Image de DUCIMETIERE
DUCIMETIERE · il y a
Merci Marie. Oui, notre Terre est belle. Ne transformons pas ce paradis en enfer.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Je me tiens debout dans l’encadrement de la porte, raide comme la justice, le menton relevé et les mains posées sur les hanches. Il est là, juste en face de moi, les bras croisés sur sa ...

Du même thème