2
min

Noblesse !

Image de Isdanitov

Isdanitov

183 lectures

166

J'avais gardé de mes seize ans un goût prononcé pour l'utopie aussi, lorsque Pépé me demanda de lui procurer le révolver avec lequel il projetait de tuer Joselito, me sentis-je concerné par une noble cause au service de laquelle on se met comme on se met au service de sa patrie en cas de guerre.

Pépé arrivait généralement en milieu d'après-midi. Franchissant le rideau de perles multicolores qui séparait le bistrot de la touffeur de la rue il marquait alors une pause et laissait s'estomper le tintement de verre du rideau de perles retombant derrière lui avant de s'avancer lentement jusqu'au comptoir où il s'installait parmi les habitués.

J'avais pris l'habitude, moi aussi, de me réfugier dans ce bistrot pour échapper à la chaleur de l'été et si les premiers jours j'y faisais figure d'intrus, je n'en appréciais pas moins la simplicité des discussions et l'amitié qui unissait ces hommes. Les discussions y étaient animées mais, loin de créer des dissensions elles semblaient renforcer les liens et affermir les convictions qu'ils partageaient. Malgré mon espagnol hésitant je m'appliquais à suivre les débats et à m'y intéresser. Un jour l'un des habitués, intrigué par mon obstination à bien faire, me proposa de trinquer. Après avoir moi aussi payé la tournée je fus accepté.

Pépé ètait plus âgé que les autres et ses mains aux doigts déformés témoignaient de son âge plus sûrement que son visage. Il fut plus long à m'adresser la parole mais, au bout de quelques semaines, devant mon assiduité et ma volonté à comprendre, Pépé m'expliqua.

Il était question de toros...

Beaucoup !

Il était question de soleil...

Beaucoup également !

Et de ce qu'ils appelaient ''Noblesse !''...

Buvant ce jour-là un verre de vin rouge lourd et capiteux qui dégageait comme une odeur de sang, je l'écoutais attentivement.

-"La question n'est pas de savoir si l'on aime ou pas la corrida, me disait-il. La corrida est comme la mort ! Personne n'aime la mort ! Mais la mort fait partie de la vie. L'essentiel est de se comporter comme il faut face à la mort, de se conduire en Homme, de faire preuve de Noblesse et de faire son devoir, de tuer le toro... Les toreros ne font pas autre chose.''

-''N'ont-ils pas peur ?''

- ''Peur ? Si, bien sûr ! Il faudrait être inconscient pour ne pas avoir peur face au toro ! Les toreros ont peur, bien sûr ! Ils aiment la vie et ils font face à la mort mais, ils doivent ne rien montrer de leur peur et rester dignes !''

Il me conduisit alors dans l'arrière-cour et me montra le portrait en pied d'un toréador peint sommairement sur le mur de l'urinoir, la jambe droite bouffée par l'ammoniaque que les jets d'urine y avait laissé.

- ''Il était le plus grand de tous, la fierté de chacun dans cette ville. Aujourd'hui il est notre plus grande tristesse ! Il a failli. Il a reculé devant le toro... et de m'expliquer ce qui se produisit dans l'arène ce jour-là et comment Joselito s'était fait encorner par le toro ! Il eût mieux valu pour lui qu'il meure dans l'arène ! Ajouta-t-il. Joselito s'est conduit comme un poltron et, surtout, il a montré sa peur ! Voilà où cela l'a conduit... Souligna-t-il en m'indiquant l'urinoir avec dédain. ''

Je lui répondis avec conviction par des mots où il était question ''d'honneur perdu'' et de ''dignité à recouvrer'' et Pépé sut que je partageais son point de vue.

-" Quel âge as-tu ?" Me demanda-t-il encore.
-" Vingt-sept ans'', répondis-je en me vieillissant un peu.

C'était il y a bien longtemps...

Dans les jours qui suivirent Pépé me demanda de lui trouver un revolver à barillet ainsi que les munitions qui convenaient à son usage. Je pense qu'il s'agissait là de sa façon à lui de me témoigner sa considération. J'en fus très honoré. Je me procurai cette arme ainsi que les cartouches qu'il désirait et je les lui remis.

Je ne revis jamais plus Pépé.

Il paraît que Joselito au moment de mourir se comporta de façon exemplaire, faisant crânement face, offrant sa poitrine et remerciant Pépé de lui accorder cette chance inespérée de recouvrer sa dignité.

Pépé fut arrêté pour le meurtre de Joselito. La Guardia Civil ne sut jamais comment il s'était procuré son arme et ne remonta jamais jusqu'à moi.

Le temps a passé et aujourd'hui je suis fier d'avoir contribué à ce qu'un homme en aide un autre à ne plus se faire pisser sur la jambe.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
166

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un beau texte sur la volonté et le respect de soi. Bravo, Isdanitov, pour cette belle parabole. Je clique sur j'aime.
Je vous invite à une petite balade sympa dans les dunes si vous avez le temps : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/me-chienne-ianna-dans-les-dunes

·
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Je n'aime pas la corrida mais votre texte et bien mené :)
·
Image de Florent Paci
Florent Paci · il y a
Un duel historique très bien mené, compliments ;)
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un beau texte plein de souvenirs et d'histoire, et bien écrit ! Mes votes ! Merci de venir découvrir “Sanglante Justice” si vous n’avez pas peur du sang !
·
Image de Serina
Serina · il y a
Dure fin pour le torero d'offrir sa poitrine à une arme, mais le code d'honneur ne lui laisse pas le choix ?
·
Image de Flore
Flore · il y a
Je n'apprécie pas la corrida, j'aime beaucoup la chanson de Cabrel...Et un beau texte, bravo !
·
Image de Isdanitov
Isdanitov · il y a
La corrida n'est qu'un prétexte. Je vous remercie pour cette lecture.
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Une histoire très accrocheuse avec une moralité qui saute aux yeux, tout mon soutien avec plaisir!
·
Image de Mireille.bosq
Mireille.bosq · il y a
Peu fana de corrida apparemment, car tel est bien le but non, en dégoûter chacun? Bon rendu d'ambiance, je vote.
·
Image de Isdanitov
Isdanitov · il y a
Merci pour votre vote. Non, pas du tout. Certains côtés me rebuttent, d'autres m'attirent. Je n'ai aucune position défintive.
·
Image de Lolanou
Lolanou · il y a
Une histoire pleine de testostérones.... et l'honneur est sauf !
·
Image de Pierrotdu84
Pierrotdu84 · il y a
Olé... ! Avec l'odeur du sang montant de l'arène, tu aurais pu faire concourir cette "fable" pour le concours polar de short....
·