1
min
Image de Lilou

Lilou

697 lectures

192

Qualifié

Ce n'est pas la mer à boire.
Tout avait commencé ainsi.
Commencé. Ou fini.
Il lui avait dit : « Je te quitte, oui, mais ce n'est pas la mer à boire ! »
Qui dit ça ? Jamais on a vu autant d'incohérence ! « Je te quitte,ce n'est pas la mer à boire » ?
La mer. L'amer ? Oui ça aurait pu donner lieu à des jeux de mots, ces jeux dans lesquels elle excellait. Mais là ne restait que l'absurdité de la phrase. D'être quittée, elle en avait pris l'habitude. L'inédit, c'était dans la réplique, jamais de sa petite expérience de quittée, elle n'avait entendu plus étrange.

La mer, elle avait bien essayé de la boire. Pour voir. Pour boire. Un matin, un de ces matins où la tristesse semblait trop lourde. Sans réfléchir, la plage, l'eau, alors pourquoi pas, elle avance jusqu'à en boire la tasse. Pour voir. Pour boire. Et recule. On imagine pas comment mourir est foutrement complexe. Il y a toujours ce fichu instinct de survie qui vient parasiter l'action. Foutu instinct ! Elle n'en a bu qu'un peu de sa mer à boire, ce matin-là. Allez, tasse après tasse, tu la boiras bien un jour ! Partie remise, la mer !

Inconsciemment elle se noyait pourtant déjà bel et bien. Dans sa mélancolie. Elle s'y baignait avec plaisir. S'y complaisant. Un verre, une bouteille pour seule compagnie. C'était peut-être là, sa mer à boire ! L'amertume s'embrumait dans l'alcool. De son histoire d'amour, elle n'avait plus aucun souvenir, ce qui la hantait c'était cette formule foireuse de rupture. Ces mots dits comme un mépris posé sur la fin d'un amour. Ce n'est pas la mer à boire !

Elle, amoureuse du mot juste, en était devenue obsessionnelle. Il devait y avoir quelque chose à sortir de cette phrase. Une issue. Pourquoi l'avoir dite, sinon ? Ça la rendait folle. Littéralement. Aliénée. Noyée dans sa folie. Cette mer à boire avait touché un fil en elle. Brisé le fil fragile de son équilibre. Cette mer l'envoutait. Boire. Boire, encore. Comme pour s'immerger de l'intérieur.

Le soir, assommée d'une modération toute relative d'alcool, même ses rêves étaient maritimes. Noyés et naufragés peuplaient ses nuits. Folle. De l'éveil au sommeil, elle plongeait dans la folie. Plonger... terme approprié non ? La folie fut sa mer à boire. Elle la but jusqu'à sombrer.

Qu'est-elle devenue ?

Elle aurait été retrouvée, un jour, morte, chez elle.

Morte de soif, aurait précisé le médecin...

Ce n'était pas la mer à boire !

PRIX

Image de Hiver 2019
192

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
...mais l'expérience grandit, ceci dit ! mes voix
en lice poésie avec 'Au cœur de l'hiver 'si vous aimez

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Pourtant oui, une rupture, il faut l'avaler, j'aime et je vote pour ce texte original !
Et vous invite sur ma page, merci !

·
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
J’ai bu toutes vos lignes et cul sec ! Bravo +5
Puis je vous inviter à soutenir Frénésie 2.0 ?

·
Image de Champolion
Champolion · il y a
En psychothérapie on découvre parfois combien un mot,une phrase,une injonction ont pu ,au delà de qui s'est passé (un viol,une agression,une rupture etc...),écrire littéralement un" script" redoutable chez un patient,au point de dépasser l'acte blessant pour devenir eux-mêmes le traumatisme et affecter toute une vie.
Vous décrivez avec brio ce mécanisme.
Mes voix
Champolion

·
Image de Lilou
Lilou · il y a
Oh merci, peut-être à vivre nombre de ruptures on en connaît le mécanisme jusqu'à les décrire en mots :)
Merci :)

·
Image de Fabien Lemaire
Fabien Lemaire · il y a
Moi qui suis fils de la mer et qui concoure avec "le Rivage" j'adore votre symphonie de mots. merci pour cette belle lecture. Le début qui souligne l’absurdité de certaines phrases comme celle que l'on m'a déjà sorti "je t'aime mais c'est mieux si on ne voit plus" .... comment cela peut-il être "mieux" ?
bien sur vous avez mes voix.

·
Image de Lilou
Lilou · il y a
Ces formules absurdes...
Merci pour les voix :)

·
Image de Fabien Lemaire
Fabien Lemaire · il y a
Elles sont méritées
·
Image de Yannick Detraissan
Yannick Detraissan · il y a
J'ai bu sans modération vos paroles!+5 voix!
·
Image de Lilou
Lilou · il y a
Merci beaucoup :)
·
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
J'adore !! Le style me rappelle celui d'Éric Vuillard, si vous connaissez... Mes 5 voix !
(si ça vous dit, je suis en compétition pour la matinale des lycéens avec l'Histoire de Raoul Lechat..." Bref merci d'avance si vous passez et bonne journée quoiqu'il en soit ! 😊)

·
Image de Lilou
Lilou · il y a
Merci pour votre commentaire, je vais me pencher sur l'écriture de Vuillard pour voir :)
Bonne journée à vous.

·
Image de Lydwine van Deinse
Lydwine van Deinse · il y a
Alors super, vraiment, je vous invite sur ma page, surtout le texte "ça y est c'est fini, je pars".
·
Image de Fergus
Fergus · il y a
Bonjour, Lilou
Un style très original pour ce drame qui suscite une immédiate empathie pour la victime et ses souffrances.
Bonne chance !

·
Image de Lilou
Lilou · il y a
Merci :)
·
Image de dud59
dud59 · il y a
ça devient l'amer à boire, je vote
si vous en avez envie, vous pouvez lire quelques-uns de mes textes sur mon profil https://short-edition.com/fr/auteur/dud59

·