3
min

Nage ou crève

Image de Alex Des

Alex Des

679 lectures

169

-Mitch ! Où es-tu, Mitch ? Pardon, poussez-vous s’il vous plait…Mitch, réponds-moi !
-Je suis là Léon, rassures-toi. Et regarde devant toi, tu te fais dépasser.
-Ah tu es là ! J’ai eu peur que tu me laisses tout seul. Tu te rends compte, Mitch ? La course est lancée ! C’est incroyable tout ce monde, cette foule, cette ambiance ! Je crois que c’est le plus beau jour de ma vie.
-Oui, et sans doute le dernier, aussi. Comment te sens-tu ?
-En pleine forme ! Et toi ?
-Le départ m’a pris un peu par surprise, je ne pensais pas que notre promotion était si proche d’être lancée dans le grand bain. Mais quand il faut y aller…
-Faut y aller ! Tu verras, tant que nous restons ensemble, rien ne pourra nous arriver !
-J’aime ton optim…ATTENTION ! Tu vois ces flaques, là ? C’est de l’acide. Un simple faux mouvement et c’est la mort assurée. Regarde là, là… et là. Ces malheureux ont manqué de prudence… Pour eux la course est déjà finie.
-De l’acide ? Mais c’est horrible !
-Tu ne savais pas que la course était truffée de pièges ?
-Je pensais que c’était une simple légende.
-Apparemment pas ! Fais aussi gaffe aux filaments qui traînent un peu partout, j’ai l’impression qu’ils peuvent au mieux nous ralentir, au pire nous engluer.
-Mitch, j’ai peur.
-Allons, allons, un grand gaillard comme toi ! Regarde-toi, tu es bâti comme un… Euh… Comme… Enfin je veux dire : tu es bâti pour gagner cette course !
-Tu crois, Mitch ?
-Mais oui Léon. Occupe-toi de tracer le plus vite possible, je vais rester dans ton sillage pour repérer les pièges.
-Super plan ! C’est pour ça qu’on forme un beau duo : moi les muscles et toi le cerveau.
-Sauf que techniquement, je suis tout aussi dépourvu de cerveau que tu es dépourvu de muscles. Mais l’heure n’est pas à la sémantique. Fonce, Alphonse !
-Léon, pas Alphonse.
-Gaspille pas ta salive, champion.

*

-Mitch, c’est terrible. Il faut qu’on s’arrête.
-Qu’est-ce qu’il y a, tu as une crampe ?
-Non, mais c’est horrible tous ces concurrents qu’on croise qui sont épuisés, blessés ou agonisants…Il y en a des centaines…Des milliers !
-Utero, morne plaine…
-Qu’est-ce que tu dis ?
-Je ne sais pas, ça m’est venu comme ça.
-On devrait leur venir en aide, non ?
-Tu plaisantes ? Nous avons eu la chance d’être épargnés par les pépins jusqu’à maintenant, ce n’est pas pour perdre du temps à faire dans le social auprès des recalés de la sélection naturelle.
-Mais…
-Il n’y a pas de « mais ». Tu sais aussi bien que moi que la course est cruelle et qu’il n’y a de place que pour un seul vainqueur, alors pas de sensiblerie et tout pour la vitesse. En parlant de ça, comment te sens-tu ? J’ai l’impression que la tête de course n’est plus très loin.
-Ça va, j’en ai encore dans le réservoir.
-Parfait. Allez, on repart. Nous avons franchi un col mais, à mon avis, la route est encore longue…

*

-Léon…
-Oui, Mitch ?
-Je ne vais pas pouvoir tenir encore bien longtemps…
-Non !
-Je crains bien que si. Je n’ai pas ta carrure, ni tes réserves, Léon. Sans toi pour me servir de poisson-pilote, il y a longtemps que mon petit corps flasque aurait rejoint les rangs des victimes de cette course de cauchemar.
-Il est hors de question que tu me laisses tout seul, Mitch ! On est un duo, une équipe : Mitch et Léon, Léon et Mitch ! On a commencé à deux, on finira à deux. Appuie-toi contre moi, tu pourras te reposer comme ça. Allez, mon Mitch. Ensemble !
-Tu es trop bon, Léon. Trop bon, trop con. Ça te perdra…

*

-Mitch, Mitch, réveille-toi !
-Hein, quoi ?
-C’est… Je… Je crois que nous sommes arrivés.
-Bon sang Léon, tu… Tu as raison. C’est comme dans les histoires… La grande sphère céleste. L’origine de la vie.
-Qu’est-ce que c’est beau.
-Et nous sommes les premiers ?
-Oui je crois. En tout cas ça fait un bail que je n’ai plus croisé personne.
-Bon, alors dans ce cas…
-Mitch, qu’est-ce que tu… Mitch tu m’étrangles, arrête !
-Tais-toi Léon, laisse-toi faire et ce sera vite fini.
-Mitch, tu… Huîîîîî… Huîîîî… Tu vas me… tuer.
-Je te l’avais dit Léon : trop bon, trop con. Ce n’est pas de gaîté de cœur que je fais ça, mais c’est la règle :il ne peut y avoir qu’un seul vainqueur à la course… Mais ne t’inquiète pas, je ne manquerai pas de me flageller après ta mort comme acte de pénitence. Ça tombe bien, j’ai l’équipement pour.
-Je… Huîîîî… Vois ma… Huîîîî… vie défiler devant mes yeux.
-Déjà tu n’as pas d’yeux, andouille. Et ta vie jusqu’à aujourd’hui se résumait exactement à ce qu’était la mienne : enfermé à tourner en rond avec quelques milliards de crétins décérébrés, et aucune distraction à part suivre le cours de la bourse. La relecture ne doit pas être folichonne.
-Je… Huîîî… Commence à voir double… Je vois… Huîîî… Deux sphères.
-Qu’est-ce que tu racontes, Léon ? Deux sphères, c’est impossible.
-Mitch… Huîîîî… Regarde !
-Bon sang Léon, tu… Tu as raison !

*

-Monsieur et madame Dubois ?
-Oui, docteur ?
-J’ai une excellente nouvelle à vous annoncer.
-Les résultats de l’échographie sont bons ?
-Disons qu’ils dépassent les prévisions habituelles.
-Qu’est-ce que vous voulez dire ?
-Mes félicitations madame Dubois… Ce sont des jumeaux !

PRIX

Image de 2018

Thème

Image de Très très courts
169

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Flip
Flip · il y a
La course à la vie : une hécatombe... Mais quel plaisir pour les organisateurs ! Ce soir je m'y mets si je trouve un copilote.
·
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
Récit bien mené très belle chute..qq jeux de mots remarquables et remarqués je vote qd mm et vs invite à venir déguster mon Lapin
·
Image de Flou
Flou · il y a
C'est foutrement bien imaginé. Je pense qu'un des jumeaux se fera toujours avoir par son frangin.
·
Image de Alex Des
Alex Des · il y a
Ah oui, les jeux de mots en "foutre"! J'ai essayé d'en mettre mais ça me paraissait toujours un peu tiré par le flagelle...
·
Image de Flou
Flou · il y a
Je sais, je me suis spermis un mot un peu couillu...
·
Image de Jenny Guillaume
Jenny Guillaume · il y a
Je suis fan des prénoms :))
·
Image de Alex Des
Alex Des · il y a
Merci Jenny! Avec un peu d'imagination, on aurait presque pu faire apparaitre un lac embrumé dans cette histoire... ;)
·
Image de Jenny Guillaume
Jenny Guillaume · il y a
Oui ça manque un peu ;) T'exagères, j'essaie de guérir ^^
·
Image de Zazinette ...
Zazinette ... · il y a
Mais ?!?! C'est très très bon ça !
Je vote, histoire avec une fin inattendu, j'aime

·
Image de Alex Des
Alex Des · il y a
Merci Zazinette!
·
Image de Yoann Bruyères
Yoann Bruyères · il y a
Le ton est amusant, on se prend vite d'affections pour les deux personnages. Par contre, je crois que c'est le titre, j'ai soupçonné la fin dès le début.
·
Image de Alex Des
Alex Des · il y a
Merci Yoann! J'aurais pu rendre les choses plus obscures les récit aurait perdu en humour...Il fallait trouver le bon dosage :)
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
L’idée n’est pas nouvelle et a déjà été mille fois abordée en fiction et en chanson, cependant votre mise en scène m’a fait deviner un peu moins vite que d’habitude avec ce genre de sujet, et je ne l’avais pas encore lue avec des jumeaux comme résultat. Votre maestria dans la narration et votre humour, et la surprise en cours de récit emportent mes réticences, je vote avec un jeton « compte triple » en imaginant un petit frère à vos jumeaux.
·
Image de Alex Des
Alex Des · il y a
Merci Fred pour ce commentaire détaillé! J'ai lu effectivement un autre récit avec l'idée des jumeaux déposé pour ce concours, avec un traitement radicalement différent mais intéressant. Bon chance pour la finale!
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Alex !
·
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Hé votre texte est l'histoire qui précède ce que j'ai imaginé. .. enfin un peu... Pas tout à fait...
Bravo !

·
Image de Alex Des
Alex Des · il y a
Alors j'irai lire la séquelle chez vous! Merci :)
·
Image de jc jr
jc jr · il y a
L'idée de ce duo, pas toujours si complice, dans cette course , m'a évoqué un vieux film NB " le salaire de la peur" avec Yves Montand. Très belle chute et récit bien mené. Mes voix et à découvrir " l'essentiel " dans un autre prix...
·
Image de Alex Des
Alex Des · il y a
Merci Jcjr! (pas facile à prononcer)
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
La concurrence est rude et le parcours épuisant dans cette course dont j'avais deviné le contexte (j'ai lu un autre texte - très différent- avec la même inspiration, "Les frères jumeaux" de Tégé 82 . . . ). J'ai aimé la vivacité du dialogue et l'idée du duo complice qui prépare la chute . . . Un texte très réussi Alex, à bientôt !
·
Image de Alex Des
Alex Des · il y a
Merci Francine! Oui j'ai lu le texte de Tégé 82: très sympa aussi comme traitement à partir de la même idée de base :)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur