Mourir de vivre

il y a
2 min
355
lectures
28
Qualifié

Ecrire, c'est comme respirer, c'est indispensable au bon fonctionnement de l'humanité  [+]

Image de Automne 2014
J’aimerais bien essayer, juste une fois pour délirer, de mourir. Tout ça bien évidemment sans souffrir. Pas une mort lente et pénible, trop peu pour moi, mais juste passer de vie à trépas en un claquement de doigts. Pas non plus le genre de mort que l’on ne voit pas arriver, mais plutôt une de celles que je pourrais planifier. Disons après une rupture amoureuse, à moins que ce ne soit une annonce douloureuse. Il me faudrait dans tous les cas trouver une excuse pour justifier ma mort... qu’est-ce que ça m’amuse !

Mais pourquoi faire ça maintenant ? Tu es beau, jeune et intelligent ! Tout va bien pour toi, pourquoi vouloir mettre fin à tout ça ? Tant de questions auxquelles je ne prêterais même pas attention. M’avez vous seulement laissé finir d’exposer mes conditions ? Comme pour tout voyage, celui vers la mort m’offre plusieurs options, comme par exemple l’assurance annulation, que je ne prendrais évidemment pas pour ne pas me dégonfler quand le moment viendra, mais surtout, le plus important, le billet retour bien évidemment, pour finir ma vie sur Terre paisiblement. Me croyez-vous donc fou au point de ne pas avoir prévu mon coup ? Je voudrais seulement visiter le lieu que je vais habiter le jour où mon temps sur Terre sera écoulé. Une sorte de repérage dans cet après qui n’est encore pour nous qu’un mirage.

Bien sûr que je reviendrai, ne soyez donc pas apeurés ! A moins que... et si c’était mieux là-haut, là-bas, enfin quelque part ? Si c’est un cauchemar, et bien je n’aurais qu’à rentrer, n’oubliez pas que j’ai pris deux billets ! Mais si je m’y plais, je largue les amarres. Dans tous les cas vous saurez où me trouver ! Je m’imagine déjà en train de vous expliquer : tu vois les trois cumulonimbus en face de toi ?... Voilà, dirige-toi vers celui en forme de chat... très bien, maintenant tu devrais voir un groupe d’oiseaux, attrapes-en un au vol et laisse-toi porter tout en haut. Aux limites de la stratosphère, tu devrais rencontrer des petits hommes verts. Dis-leur mon nom et ils t’indiqueront la bonne direction. Après avoir dépassé la constellation d’Orion, entre en orbite autour de la grosse planète. Tu n’auras plus qu’à tourner la tête pour apercevoir ma maison !

Mais tout ceci n’est pas encore d’actualité, je ne m’y suis pas encore préparé. Il faut d’abord que je réussisse à élucider quelques questions avant de vous quitter peut-être pour de bon. Ne croyez pas que je suis un surhomme, bien sûr que je suis effrayé, mais l’envie de rencontrer ce grand bonhomme, Dieu comme il se fait appeler, me donne des ailes ! Mes problèmes existentiels, il pourrait les résoudre en l’espace d’un instant. Il est à l’origine du pourquoi du comment, quelles réponses voudriez-vous qu’il laisse en suspens ? Mais pourrais-je vraiment lui faire confiance... comment savoir s’il me ment ? Ce ne serait vraiment pas de chance si même notre Créateur n’assumait pas ses propres erreurs. A moins qu’il ne veuille simplement pas nous révéler les grands secrets de l’humanité, et nous laisser les découvrir pour se délecter du spectacle dans un grand éclat de rire.

Car je suis sûr qu’il nous leurre en nous vendant la mort comme une fin, tout ça pour nous faire peur et dissuader les plus malins. Et si ce n’était finalement qu’un ingénieux moyen pour réguler les entrées du Paradis? Et si la mort n’était en fait que le début de la vie ? Une sorte de longue file d’attente avant notre naissance, un test pour savoir si nous méritons sa reconnaissance. La Terre comme purgatoire, ça expliquerait certains grands moments de notre histoire... Une série de tests grandeur nature auxquels nous n’aurions rien compris, le but n’étant pas de se battre pour continuer l’aventure mais de mourir pour gagner la partie ! Comme ça fait bizarre de se dire qu’on a passé tant de temps dans l’illusoire... seuls les suicidaires seraient donc visionnaires !

Mais ne nous égarons pas et recentrons le débat. Il est temps pour moi d’arrêter les suppositions et d’enfin passer à l’action ! Il n’y aura jamais de bon moment, alors je préfère tenter l’expérience dès à présent ! A tout de suite, à bientôt, à jamais, je ne sais pas lequel de ces au revoir utiliser. Dans tous les cas, je penserai à vous dans l’au-delà et vous dirai si ça en vaut le coup !

28

Un petit mot pour l'auteur ? 8 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
J'aime bien ce texte (j'ai été attirée par le titre, et les interrogations sont plaisantes )
Personne n'a remarqué les rimes à l'intérieur des phrases, c'est étonnant ! Je les ai remarquées vers la fin et j'ai tout relu pour constater qu'elles étaient là dès le début pour apporter leur musicalité.
Peu de commentaires c'est dommage, j'étais moi aussi passée à côté de ces considérations intéressantes sur notre destinée.

Image de Mikael Gauluet
Mikael Gauluet · il y a
Merci Fred pour ce joli commentaire, je pense que sur ce site il y a énormément de beaux textes et qu'il est dur de ne pas passer à côté de beaucoup malheureusement...
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
En cet instant, mon vote est-il bien utile...? De miraje en mirage, de mirages en nuages, je pense que oui !
A l'occasion, si tu es toujours là et avant qu'il ne soit trop tard..., tu peux me lire aussi avec un " Si j'avais su..." final ( Poèmes/ Matinale ).

Image de Mikael Gauluet
Mikael Gauluet · il y a
merci pour ce petit message! Je ne manquerai pas de lire ton poème!
Image de Coralie
Coralie · il y a
C'est osé et j'adhère. +1
Image de Mikael Gauluet
Mikael Gauluet · il y a
Merciiii =)
Image de Eowyn Tflingueuse
Eowyn Tflingueuse · il y a
Cette manière de considérer la mort me plaît beaucoup. Je vote.
Image de Mikael Gauluet
Mikael Gauluet · il y a
Merci beaucoup !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Roule, pigeon, roule !

Xian To

J’aime rouler sur les pigeons.
Les pigeons sont des ordureries volantes, ils expriment toute la crasserie du monde, et les déchiqueter en voiture est un bienfait pour l’environnement... [+]