Monteynard

il y a
3 min
230
lectures
181
Finaliste
Jury

Dans une autre vie j'étais prof de math... Bossé dans le bâtiment aussi. Et puis de la musique, orchestres de bal, piano, guitare, mes propres chansons enfin. Un parcours en zig zag mais des  [+]

Image de 2017
Image de Très très court
Fin d'après midi. Les locaux n'avaient pas menti Éole était là, pas violent violent mais régulier, une brise thermique aux alentours de quinze noeuds descendant le couloir du lac de Monteynard dont les pentes boisées exhalaient toutes les senteurs de la forêt. Magique !
Il avait lentement remonté au vent et la plage bondée était maintenant hors de vue, sa planche louvoyait désormais dans un étroit chenal inaccessible à pied où seuls quelques oiseaux l'observaient avec méfiance.
Benoit allait virer au raz de la rive quand il remarqua l'objet abandonné dans la zone découverte par la baisse du niveau, des pierrailles desséchées brûlées par la chaleur : on aurait dit un antique téléviseur dont l'écran intact brillait sous le soleil, totalement incongru dans ce site hors du temps et il accosta prudemment sur les caillasses, intrigué. Une bouteille, un pneu, un sac poubelle oui, mais une télé ? Qui donc avait pu balancer une télé dans ce sanctuaire ?
Ce n'était pas une télé : l'écran était concave, le châssis en métal grisâtre et aucun fil, aucune prise, pas même un interrupteur. Un cube parfait d'une trentaine de centimètres dont la face vitrée semblait l'observer et la propreté absolue de l'appareil indiquait qu'on l'avait déposé récemment, ce n'était pas une épave émergée après le retrait des eaux. Benoit s'approcha, effleura la carcasse métallique mais retira brutalement sa main : glacial ! Pourtant le sol était brûlant, on venait donc de laisser l'appareil. Inquiet il se tourna vers les sous bois mais non, personne, revint à sa découverte, saisit une branche abandonnée par la décrue et tapota doucement la paroi vitrée. Nom de dieu ! La branche disparut instantanément, comme avalée par la boîte sans qu'il restât la moindre trace dans le verre. Il recula instinctivement, pressentant un danger : c'était quoi ce truc ?
Brusquement l'endroit lui parut sinistre, ce fjord encaissé, les rives pelées, la forêt toute proche et au loin les montagnes, menaçantes. Déjà le soleil disparaissait derrière la crête, bientôt le soir, la nuit, seul... sa planche l'attendait, posée sur les caillasses, avec le vent dans le dos en vingt minutes il serait à la base nautique et on préviendrait les gardes forestiers...
Niet ! Après tout les vacances à la montagne c'était l'aventure, la découverte, cet OVNI était l'occasion de s'évader un peu. Et puis... l'engin dégageait un magnétisme étrange, comme une invitation... non, un appel : « viens... je suis peut être extraordinaire... c'est toi qui m'a découvert, si tu préviens les flics tu ne sauras jamais... »
Benoit jeta doucement un gravier contre la vitre : « tic ». Le caillou avait rebondi, tout à fait normalement. Pourtant la branche ? Bon, elle a dû être attirée, peut être par dépression, la boîte est sous vide. Il s'agenouilla face à l'écran, approcha lentement l'index... et tout disparut.

Où était-il ? À genoux, le sol était lisse, froid, métallique, l'obscurité totale. Il se leva péniblement en se cognant aux parois, dérouté : sa tête frôlait le plafond et de tous côtés il pouvait toucher le même alliage glacé. Un coffre, à peine à la taille de son corps, qui lui permettait tout juste de tourner sur lui même.
D'un coup la panique, brutale, incontrôlable et il hurla, incapable de se maîtriser, frappant les murs à coups de poings et de pieds sans pourtant qu'aucun bruit ne résonne : il était dans la boîte, avalé, comme la branche ! Prisonnier d'un cercueil de métal.
Il ferma les yeux, respira longuement et réussit à se calmer : ce qui trainait sur les cailloux avait la taille d'un micro-ondes, jamais il n'aurait pu y pénétrer. En fait quelqu'un l'avait assommé ou drogué avant de l'enfermer ici, sans doute celui qui avait balancé le truc sur la rive du lac. Un cinglé ou une crapule mais au moins pas un extra terrestre.
Extra terrestre... pourquoi cette idée idiote ? Il tournait en rond entre les quatre murs et remarqua enfin un détail rassurant : l'obscurité n'était pas totale, une lueur verdâtre sourdait à travers une des parois qui paraissait moins froide. Oui... c'était du verre. Et soudain de l'autre côté une lumière apparut, sautillante et pâle mais suffisante pour lui faire découvrir la scène : le lac, dans la nuit, un zodiac avec un projecteur qui illuminait les berges et là, devant... sa planche à voile.
Le zodiac accostait et trois silhouettes entouraient sa planche, examinaient la voile, Benoit devinait le mouvement des lèvres mais aucun son. Alors il cria, de toutes ses forces, martela la vitre mais les sauveteurs ne réagirent pas. Si : une femme se retourna et éclaira la berge, la lumière brutale de sa lampe lui frappa le visage, l'obligeant à fermer les yeux. La femme s'approchait, hésitante, et puis la lumière s'éloigna, il vit passer deux chaussures de marche à trente centimètres qui disparurent dans le noir : « Oh ! Je suis là !!! Oh, merde, ici... ici... ».

Quand les sauveteurs étaient repartis il s'était effondré en pleurs sur le plancher et puis sans raison la panique s'était effacée, laissant place à une absolue sérénité. Un frémissement avait agité la cabine, il avait vu le sol s'éloigner en silence, le lac, les montagnes, la petite planète bleue enfin qui avait disparu dans l'infini du cosmos. Mais il n'avait plus peur.


Le Dauphiné Libéré. 27 aout 2024
« Fin des recherches à Monteynard »
Une semaine après la disparition de Benoit Cariou, le véliplanchiste dont on a retrouvé la planche abandonnée les sauveteurs annoncent la fin des recherches. Les gendarmes, les maitres chiens et les plongeurs qui ont sondé le lac n'ont trouvé aucun trace du jeune homme.
40 000 personnes disparaissent chaque année en France, on pense qu'il a choisi lui même de tirer un trait sur son passé.

181

Un petit mot pour l'auteur ? 37 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Bien mené et différent des autres short paysages.
Image de AKM Amoussou
AKM Amoussou · il y a
Une belle inspiration, je m'abonne donc sans hésitation !
Je vous invite à lire ma nouvelle LES MOTS DU CŒUR et à apporter vos critiques.
Merci !

Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Le sujet imposé ( Isère en mouvement ) a été traité, on respire l'air vivifiant, on entend le clapotis de l'eau, mais alors que je commençais à m'ennuyer à la lecture des autres TTC, instructifs mais souvent plus descriptifs que narratifs, ici le respect du sujet n'a pas occulté l'art du conteur. On ne lâche pas d'une semelle le personnage principal et, même si l'on se doute de ce qui arrivera on se laisse embarquer avec lui. Voilà une nouvelle comme je les aime. + 5
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Belle découverte, je suis séduite par cette angoissante nouvelle de SF qui colle parfaitement au thème et dont je n’ai pas perdu une miette. Dommage que vous ne veniez pas lire les commentaires. Bravo pour votre sélection par le jury.
Image de Bertrand Gille
Bertrand Gille · il y a
a voté! (+5 pour vous)
Au moins, si je croise un jour ce cube bizarre...; j'aurai été prévenu d'éviter d'y toucher :)
Sympathique lecture.
ça m'a un peu rappelé le fameux monolithe de 2001 l'odyssée de l'espace :)
Merci à vous

Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Un beau récit de SF !
Image de Kiki
Kiki · il y a
Mes voix et mon soutien Jean. Bonne chance.
Je vous invite à aller lire et soutenir le poème en finale sur les cuves de Sassenage. Merci d'avance

Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
La peur avant le grand saut, je vote !
Je suis en finale avec un TTC, Transhumance et un poeme, Grenoble en été ...

Image de Fradet Marc
Fradet Marc · il y a
Vas y Jean tu bordes un bon coup et tu passes en tête
Image de Joël Gorgues
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Bonne chance à votre texte :)
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Bonne finale, mes voix de soutien. A l'occasion mon univers vous est grand ouvert.
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Félicitations Jean pour ce prix du Jury et belle chance pour la suite des événements. A tantôt et au plaisir de se croiser au détour de mes compositions finalistes mais vous semblez absent...
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Mes félicitations et mon soutien pour cette finale.
Image de Skimo
Skimo · il y a
Sans rancune pour votre Monteynard. Je renouvelle mes votes. Je viens de publier mon premier roman. Il est possible de le feuilleter en cliquant sur le lien suivant:
https://www.amazon.fr/dp/B07BFWDNZZ/ref=rdr_kindle_ext_tmb et si ça vous plaît, d'aller plus loin.

Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
Mon soutien à nouveau pour ce texte qui fait passer de la réalité à un monde parallèle et qui traduit bien l'étonnement puis la panique du héros, avant qu'il n'abdique.
Sur un ton moins léger, mon poème "Je te regarde Isère" est en finale : viendrez-vous le soutenir ? https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/je-te-regarde-isere

Image de Topscher Nelly
Topscher Nelly · il y a
À nouveau mes voix
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Je re vote avec plaisir. Bonne chance Jean!
Image de Merlin Merlinéa
Merlin Merlinéa · il y a
terrifiant ! fuyons ! Bonne finale Jean
Image de Zouzou Zouzou
Zouzou Zouzou · il y a
re-mon souitien à 5 voix !
si vous aimez , ' les soldats imposent ' prix Printemps et ' à la ravigote ' prix Eté

Image de Zouzou Zouzou
Zouzou Zouzou · il y a
beaucoup d'émotion dans votre texte , mes voix !
moi j 'ai , 'le chasseur alpin ' si vous aimez

Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Quel suspense et quelle émotion, mon vote !
Je suis en lice avec Transhumance, si le coeur vous en dit...

Image de Skimo
Skimo · il y a
Bonjour, j'avais déjà apprécié et voté. Je vous avais invité à visiter mon Monteynard, mais sans doute par oubli... https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/croissant-de-lune-2 Merci
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
un texte profondément humain et émouvant qui m'a tenue en haleine jusqu'à la fin. Vos mots vifs et engagés m'ont fait de l'effet.
Image de Bilbo
Image de Almuneda
Almuneda · il y a
Texte vif et haletant.
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
une vraie histoire, bien écrite...merci
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Un texte bien mené, inquiétant...j'ai beaucoup aimé. Bravo!
Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
Original et inattendu, l'inquiétude qui monte et l'apaisement à la fin. Une façon originale de faire connaître ce paysage isérois.
Si vous le voulez, je vous propose de venir découvrir une autre vision de l'Isère : http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/des-paysages-sans-paysans

Image de Mirgar Dudou
Mirgar Dudou · il y a
Mes 5 voix pour ce texte original .J'adore les OVNIS.
Mon lac bleu vous inviterait à la lecture si vous êtes revenu de votre exploration cosmique..A bientôt peut-être.

Image de Kiki
Kiki · il y a
une histoire agréable à lire. Je vous attribue mes 3 voix
je vous invite à aller lire le poème sur les cuves de Sassenage en compétition dans une autre catégorie. MERCI d'avance

Image de Anne-Marie Menras
Anne-Marie Menras · il y a
Espérons que c'est ce que nous sentirons lorsque nous quitterons cette terre "la panique s'était effacée, laissant place à une absolue sérénité. Un frémissement avait agité la cabine, il avait vu le sol s'éloigner en silence, le lac, les montagnes, la petite planète bleue enfin qui avait disparu dans l'infini du cosmos. Mais il n'avait plus peur". Mes 3 voix. Venez me rendre visite pour une randonnée en Oisans au Lac de la Muzelle en lice également pour le TTC ! http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lac-de-la-muzelle
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour l'originalité de cette histoire fascinante ! Mes votes ! Une invitation à découvrir mon “Isère en Mouvement” qui est également en compétition ! Merci d’avance !
Image de Maggy DM
Maggy DM · il y a
J'aime bien. C'est originale. Mon soutien. Bonne fin de journée.
Si vous avez envie de découvrir mes lignes ma " montagne bleue" participe aussi à ce prix.

Image de Jean-Baptiste van Dyck
Jean-Baptiste van Dyck · il y a
Très belle histoire, captivante et originale ! Bravo, Jean voici mes 5 voix ! Je vous invite à soutenir mon texte «  You Hanoï Me Part 2 » en lice pour la finale poésie !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/you-hanoi-me-part-2

Image de Skimo
Image de Alain d'Issy
Alain d'Issy · il y a
Histoire étrange, flippante et captivante - bravo