Miroir, Espoir et Réalité !

il y a
2 min
2
lectures
0
Image de Été 2020
Nous y sommes enfin, il est temps de le trouver !

Il y a eu trop de non-dits, trop de compromis, trop de malentendus. Il était temps de nous réunir tous les trois, il était temps que nous nous concertions. Mes chers compagnons de route qui me définissent et que pourtant, je définis moi-même. Miroir, le reflet que je renvoie aux autres, Espoir, ce que j’aimerai être et Réalité, ce que je suis vraiment.

Miroir, j’ai besoin de savoir : puis-je avoir un impact sur toi ? Tu sembles prendre plaisir à me prendre à contre-pied. Je t’écoute pourtant, je suis attentif à tes signaux si nombreux et instables soient-ils. Mais voilà qu’ils varient beaucoup trop vite pour que j’ai le temps de m’y accoutumer. As-tu la moindre idée de ce que tu me fais faire ? As-tu au moins une véritable idée derrière la tête ? J’en viens à douter de ton utilité... J’ai renvoyé une image de personne sérieuse, je lisais de la moquerie au travers des yeux de certains. J’ai renvoyé une image de personne simple, on me faisait me sentir inutile. J’ai renvoyé une image de personne engagée, je n’apparaissais que prétentieux. Le changement de ton univers est incoercible Miroir, et je ne peux me permettre de m’adapter continuellement. Mon temps est compté, pas le tien. Je n’ai pas besoin d’être approuvé de toutes tes opinions. Alors cesse de m’envoyer sur ces pistes qui ne mènent qu’à des impasses, j’ai besoin de toi aveugle Miroir.

Espoir, j’ai besoin de savoir : es-tu là pour me faire du bien ou du mal ? J’apprécie pourtant tellement me réconforter dans ton palais. J’y trouve toute mon énergie, j’en tire toute ma force ! Alors dis-moi, est-ce de la faiblesse ou de la malice de ta part ? Explique-moi pourquoi lorsque j’arrive à m’élever en suivant tes idéaux, je m’écrase à chaque fois en me retrouvant face à face avec Réalité qui reste inflexible et Miroir qui sourit malicieusement ! J’en suis presque à te craindre espoir, à me méfier de toi. Plus j’avance, plus tu me propose de la futilité. Tu étais un super-héros au début, puis tu es devenu un voyageur et voilà que tu me propose maintenant d’être propriétaire ! Malheureux, te jouerais-tu de moi, tu sais pourtant qui je suis ! Que me proposera-tu par la suite ? Un lit roulant motorisé avec couette chauffante ? Tu m’apparais comme une courbe exponentielle négative : en constante diminution ! Tu es un long et sinueux escalier tel l’Eden, mais à destination de l’Enfer ! Reprends-toi, va puiser ton inspiration dans mes souvenirs d’antan s’il en reste quelque chose. Alors cesse de te faire influencer, j’ai besoin de toi sourd Espoir !

Réalité, j’ai besoin de savoir : ai-je vraiment besoin de te connaitre ? Ne pourrais-tu pas simplement te calquer sur Espoir ? Je comprends certes que ma condition d’être humain m’empêche de voler. Je veux bien entendre que je n’ai pas assez d’argent pour me permettre de vagabonder librement devant toutes les merveilles du monde. Mais il y a des façons de dire les choses. Nul besoin de m’épuiser à chaque fois que je quitte les bras de Morphée. Ta violence et ton impitoyabilité ne reflètent que de la frustration. Je ne tiendrais pas longtemps si tu continues à me harasser de la sorte, et tu ne tiendras pas longtemps sans moi. Je suis bien conscient de ce que je suis, d’où je suis. Alors cesse de me faire douter, j’ai de toi muet Réalité.

Privez-vous de vos sens, pour donner de l’intérêt aux miens ! Unissez-vous, et unissons-nous ! Il est temps que nous utilisions la force de notre trinité pour défier l’existence elle-même ! Rendons-nous dans le vide et narguons-le. Amusons-nous de l’insignifiance, remettons-la en cause jusqu’à ce que je trouve assez de rien pour en faire un tout.

Mon tout !
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,