3
min

Milo Hawkins, Astrid Chel, et le Temple Perdu

Image de Enavres

Enavres

358 lectures

117

FINALISTE
Sélection Public

Milo Hawkins avait toujours rêvé d’aventure. Comme il le disait lui-même, il avait ça dans le sang, ce à quoi sa comparse de toujours, Astrid Chel, lui répondait toujours que non, on n’y trouvait que de l’hémoglobine et des plaquettes. Il finissait alors invariablement par lui jeter un regard de travers, et lui répondait avec un air de conspirateur qu’elle allait voir ce qu’elle allait voir.
Astrid était pourtant semblable à Milo sur cet aspect-là : elle avait la panoplie parfaite de l’aventurière, de la boussole au sac à dos énorme en passant par le lasso et le pistolet à eau. Elle était cependant bien plus terre à terre, et c’est pour ça qu’elle ne le crut qu’en voyant l’île apparaître sous ses yeux depuis le petit avion : en effet, elle devait admettre qu’il était étrange que cette minuscule île n’apparaisse sur aucune carte. Milo, maigrichon, avait une fougue et une détermination qui pouvaient déplacer des montagnes, et elle en avait à présent la preuve.
« C’est parti ! » cria-t-elle, enthousiaste, en posant le pied sur l’île. La petite plage sur laquelle ils avaient atterri avait des allures paradisiaques, mais la jungle à quelques pas nettement moins. Milo, prévoyant, enfilait déjà diverses protections, bouclait son sac à dos, et tenait fermement une machette dans chaque main, une carte entre ses lèvres. « C’est notre première aventure, il faut faire ça selon les règles de l’art », dit-il.
Choufff ! un coup de machette sur les lianes.
Fffut ! une fléchette sur des bestioles intrépides.
Clac ! un moustique en moins.
Aïe ! Milo faisant tomber sa boussole sur son pied.
Enfin, après une difficile progression, les deux compagnons virent apparaître les premières traces de ce qu’ils venaient chercher. Des ruines, un vieux temple visiblement abandonné depuis des siècles. Ils décidèrent de camper un peu avant d’y entrer. A la lumière du feu de camp, qu’ils avaient pris soin d’entourer de pierres pour ne pas mettre le feu à la forêt (« qui, vu l’humidité, ne risque pas grand-chose, quand même ! »), ils révisèrent tout ce qu’ils savaient sur l’exploration des vieux temples oubliés sur des îles perdues. Le gros sac à dos qu’ils avaient emporté se délesta de ce qui leur servirait le moins, et tous les J. Vernes, R. Crusoé, Arsène Lupin, Han Solo, C. Colomb, Sinbad, furent entassés dans l’entrée. Si tout se passait comme prévu, ils rencontreraient des passages secrets, des conduits étroits, et des ponts d’équilibristes : il leur faudrait donc être équipés léger. Ils ne conservèrent que Lara Croft et Indiana Jones avec eux.
Parés à toute éventualité, ils entrèrent dans ce qui ressemblait à la gueule béante d’un gorille en colère. Ils traversèrent une rivière de serpents, sautèrent un gouffre, accrochés à des lianes qu’ils avaient tressées pour les renforcer, combattirent une armada de chauves-souris, furent effrayés par un raz-de-marée de perce-oreilles, escaladèrent une falaise piégée, et vainquirent un labyrinthe. Ils parvinrent alors au terme de leur quête. « Enfin, il nous reste quand même le retour », fit judicieusement remarquer Astrid. Devant eux, s’étendait une gigantesque caverne, éclairée par un cratère au plafond, loin au-dessus d’eux, « comme un volcan creux », analysa Milo, en redressant ses lunettes d’aventurier (c’est-à-dire qu’il les avait renforcées pour l’occasion, accrochées à un support de cuir). Sur le sol, un immense damier de dalles et de plaques de métal. Aux murs, des crânes empilés à perte de vue.
« Alors, faisons un bilan, nous avons rencontré :
A) L’épreuve des serpents
B) La falaise de l’infortune
C) Le labyrinthe de la misère
D) Le gouffre de la détresse
E) L’obstacle des insectes grouillants
F) Le défi des vampires volants.
En suivant la logique, il nous reste à affronter des dalles piégées, pics qui tombent du plafond, faux-trésor, troupes d’indigènes, sols minés. Vu la caverne, je penche plutôt pour les dalles et le sol en chausse-trappes, le faux trésor une fois qu’on aura atteint le centre de la pièce, et peut-être les cannibales à la sortie. » Astrid était d’accord avec son analyse. Etant donné que c’était plutôt elle l’intuitive, elle plissa les yeux quelques instants avant de s’élancer, Milo la suivrait ensuite. Dalle, plaque, dalle, dalle, saut sur la plaque en diagonale vers la droite. Près de la paroi, on évitait trois fois les dalles, on marchait sur la limite dalle-plaque, puis à nouveau dalle, plaque, dalle, dalle, saut sur la plaque. Ça y est, elle était au centre, sous la lumière, à côté du petit autel ! « Rejoins moi Milo, fais comme moi ! »
Elle suivit sa progression avec concentration. Milo aurait tôt fait de faire un faux pas, elle le savait. « Attention, passe à côté de la plaque ! A COTE DE LA PLAQUE, MILO !! » Ffffiouchhh, le sol s’ouvrit sous lui, il disparut à l’intérieur, et elle le vit réapparaître quand il traversa le mur de crânes, pendu par une cheville par une liane accrochée au plafond. Soulagée pour son ami, elle s’occupa alors du trésor pour lequel ils avaient accompli ce périple : sur le modèle de son modèle, Indiana Jones, elle échangea en un geste la statuette d’or avec un gros manuel de même poids, qu’ils avaient emporté exprès. Satisfaite de voir que les murs ne se resserraient pas sur elle, elle s’occupa alors de son compagnon et de trouver un moyen de sortir de là.
En équilibre sur les bords de l’autel, en prenant bien soin de ne pas toucher le centre où reposait le leurre, elle attrapa d’un bond la main que Milo lui tendait, au moment où, se balançant d’un bout à l’autre de la pièce toujours attaché par la cheville, il passa à sa hauteur. Elle grimpa le long de la liane jusqu’en haut du cratère, puis remonta son compagnon. Une fois tous deux sains et saufs, dominant l’île, Milo Hawkins se permit cette petite remarque : « pour une fois que je n’étais pas à côté de la plaque, il a fallu que tu la ramènes ! », ce qui fait rire longuement Astrid Chel, et leurs éclats de leur voix résonnent encore aujourd’hui dans les méandres du Temple Perdu.

PRIX

Image de 2019

Thème

Image de Très très courts
117

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Félicitations et mes votes pour ce récit bien mené ! Une invitation à découvrir et soutenir “Gouttes de pluie” qui est en FINALE pour le Grand Prix Hiver 2019! Merci d’avance et bonne soirée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/gouttes-de-pluie-2

·
Image de Le Vrai Monde NC
Le Vrai Monde NC · il y a
Je me crois aventurier et j'aime beaucoup votre texte, car il m'a transporté ! :) Mes 5 voix ! Si ça vous dit, ma chanson Armistice est également en finale : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/armistice-2
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Très aventurier comme texte! On n'en père pas le fil.
Merci beaucoup pour ce moment. +5❤️🍀

L'empreinte des souvenirs est en finale également. Si vous passiez me lire . Amitiés

·
Image de MaXie
MaXie · il y a
Bravo pour cet excellent texte et bonne chance !
·
Image de Enavres
Enavres · il y a
Merci !!!
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Bravo pour votre texte et bonne finale .
·
Image de Enavres
Enavres · il y a
Merci beaucoup 😊
·
Image de Elodie Genty
Elodie Genty · il y a
Bonne chance!
·
Image de Enavres
Enavres · il y a
Merciii !
·
Image de Jethselie Thomas
Jethselie Thomas · il y a
Felicitation je te donne mes voix je t'invite à faire de même je suis aussi une finaliste mon texte est titré coeur brisé. Merci
·
Image de Enavres
Enavres · il y a
Merci beaucoup ! Je vais aller le lire bien entendu !
·
Image de Gaël Schram
Gaël Schram · il y a
Finaliste...
Même pas surpris...qaund il y a du talent
Mais je me demande d'où cela vient ce fameux talent...😉😉🏆🏆

·
Image de Enavres
Enavres · il y a
Il est certainement naturel 😁
·
Image de Marc Arnaudy
Marc Arnaudy · il y a
Très sympa comme petit texte. Peut être un roman plus tard à venir ?
·
Image de Enavres
Enavres · il y a
Un roman peut être, mais peut être sur autre chose...
·
Image de Isabelle Tran-Lauer
Isabelle Tran-Lauer · il y a
Très bien écrit agréable à lire
·
Image de Enavres
Enavres · il y a
Merci beaucoup :)
·