Mignonne, allons...

il y a
1 min
821
lectures
32
En compétition

Écrire à loisir, écrire à plaisir, au pays qui me ressemble. Lire jusqu'au delà des mots, lire à la rencontre d'autres vies que la mienne. Entrer pleinement en humanité, vivre tout simplement  [+]

Image de Été 2021
— « Mignonne allons voir... »
— Ah ! non, Ronsard, vous n'allez pas recommencer !
— Mais comment voulez-vous, m'amie, que je célèbre enfin les grâces qui vous parent, si vous ne voulez point que je le fasse en vers ?
— Si c'est encore pour me comparer à la rose qui se fane au premier souffle d'air, non merci ! Depuis que vous avez publié vos Odes, je suis la proie de tous les jeunes gens qui fréquentent les jardins de mon père.
— Mais enfin, Cassandre, je n'ai fait, croyez-le, que rendre à la beauté le plus beau des hommages en comparant ainsi la plus belle des femmes, à la fleur la plus belle !
— La plus belle sans doute, mais la plus éphémère ! Et ce n'est pas à vous que tous ces jeunes gens adressent, le regard plein de sous-entendus, leurs insinuations déplacées !
— Mais enfin, ma Cassandre, qu'osent-ils donc vous dire ?
— Rien qui, en soi, ne porte à conséquence, mais à la lumière de vos vers, cela prend un tout autre tour !
— Mes vers, pardonnez-moi, n'avaient rien d'insultant ; ils n'étaient, après tout, qu'une variation sur la fuite du temps et la beauté si frêle.
— Belle variation qui me vaut de passer pour une fausse prude, prête à céder à la première avance !
— Mais à moi, cependant, vous n'avez pas cédé !
— Qu'en savent-ils, tous ces petits messieurs ? Dès que l'un d'eux me croise aux abords d'un rosier j'ai droit à des « Alors, Cassandre, vous la cueillerez quand, votre jeunesse ? » ! ou « n'attendez à demain, aimez-moi aujourd'hui ! ».
— Et, bien sûr, vous n'avez nullement l'intention de suivre leurs conseils ?
— Mais enfin ! Suis-je femme à me laisser séduire par le premier venu ?
— Vous savez cependant les remettre à leur place et je gage qu'un jour l'un d'entre eux trouvera la grâce qu'à vos yeux nul ne trouve aujourd'hui ! C'est là, si m'en croyez, le souhait qui vous habite, mais que vous n'osez pas laisser voir au dehors...
— Taisez-vous donc, Ronsard, attendons à demain. Rien ne presse autant que vous le semblez dire et je peux bien attendre, sans peur de me faner, qu'un damoiseau qui aura plus de tact que vous et que ces petits-maîtres opportunistes, sache toucher mon cœur sans prédire ma ruine ! Mais à trop bavarder voici ma gorge sèche...
— Puisqu'il en est ainsi, Mignonne, allons boire à la rose !
32

Un petit mot pour l'auteur ? 40 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
J'ai lu comme si ce texte était en alexandrin, c'était vraiment agréable. Je conseille (même si tout le mode n'aime pas) le texte de théâtre "Célimène et le Cardinal" auquel cette lecture m'a fait penser :-)
Image de Nadia Batchep
Nadia Batchep · il y a
Magnifique plume!!! Mr Benoît 🥰 Vous m'inspirez beaucoup !!J'ai tout simplement aimé vous lire et je pose tous mes cœurs💓 ❤️ pour vous sans hésitation !!!
Si vous avez un moment bien vouloir me lire sur https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ma-bonne-etoile-4

Image de Arsene Eloga
Arsene Eloga · il y a
Bravo! Excellent texte, j'ai pris un plaisir à le lire et à l'apprécier
Si vous avez une minute
Je vous invite aussi à faire cordialement un tour ici
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/un-destin-funeste-1?all-comments=1&update_notif=1620471588#fos_comment_4829796

Image de Eliana Abou Chabké
Eliana Abou Chabké · il y a
Quelle originalité!
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Un joli texte délicieusement classique, qui sent bon les parfums d'été des jours de bac de français ... Bienvenue sur Short Edition, mon cher collègue !
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
Très bien écrit et original dans la forme et le fond.
Image de Benoît Jeanjean
Benoît Jeanjean · il y a
Mais dans le fond, ce qui compte, c'est d'avoir la forme, non ?! Merci d'avoir fait ce petit détour sur les pas de Ronsard.
Image de Benoît Jeanjean
Benoît Jeanjean · il y a
Au fond, le tout, c'est de garder la forme, non ?! Merci d'avoir pris le temps d'un détour sur mon petit texte.
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
petit texte ? Je le trouve très bien tourné.
Image de Thierry M
Thierry M · il y a
Très bien écrit, et quelle chute désaltérante !
Image de Benoît Jeanjean
Benoît Jeanjean · il y a
Quand Ronsard vous prête les premiers mots, on n'a plus qu'à suivre... mais au risque de se casser le rythme et de prendre ses vers de travers. Ronsard, vous l'aurez remarqué, ne parle qu'en alexandrins, en dehors de son invitation à Mignonne, bien sûr. Sans la vivacité de Cassandre et sa méfiance, il n'aurait jamais pensé à trinquer à la beauté des femmes et des roses !
Image de Thierry M
Thierry M · il y a
Que ferions - nous sans la vivacité des femmes, d'ailleurs ? :)
Image de Dominique Coste
Dominique Coste · il y a
Quelle belle idée ! j'adore et je vote bien sûr !
Image de Benoît Jeanjean
Benoît Jeanjean · il y a
Merci pour votre lecture. Cette réécriture de Ronsard joue sur le thème de la fuite du temps sur lequel vous avez-vous aussi écrit plusieurs textes qui sonnent juste et m'ont touché
Image de Dominique Coste
Dominique Coste · il y a
Merci beaucoup...Serait-ce l'âge qui nous interpelle ?
Image de El Djibo
El Djibo · il y a
Belle inspiration. Bonne chance

Vous aimerez aussi !