Métamorphose

il y a
1 min
32
lectures
7

j'ai toujours aimé écrire. Depuis 2015, grâce à Nathalie et les ateliers "écrire...& compagnie" je m'amuse et je partage avec d'autres mon amour des mots et de la construction d'un texte, d'un  [+]

Mes sens s’affûtent.
C’est incroyable, moi qui ai des problèmes d’audition, j’ai la sensation très nette que j’entends de mieux en mieux.
Non seulement je n’ai plus besoin de tendre l’oreille, de faire répéter mes congénères mais en plus, j’entends des sons lointains que eux n’entendent pas.
Idem avec l’odorat.
C’est même plus probant que l’ouïe à vrai dire.
Je sens tout, je suis capable de décortiquer les odeurs de cuisine, savoir quels ingrédients ont été utilisés. Quant à la vision, c’est épatant, le monde est de plus en plus moche et je le vois de mieux en mieux.
Je devrais me réjouir mais ça m’inquiète.
Car non seulement mes sens évoluent mais mes goûts changent aussi.
Je me découvre une aversion pour le sucré. Cette odeur écœurante lorsque je passe devant une simple boulangerie, est-ce bien normal, franchement ?
Bon, je vous vois venir là, alors je précise de suite que j’ai fait le test, je ne suis pas enceinte !
Oui, oui, ça vous amuse, comme mon médecin avec son petit air narquois :
« Mais enfin madame, vous n’êtes pourtant plus une oie blanche, vous vous doutez bien que... »
Il s’est vite interrompu au vu de ma réaction.
Un grondement sourd est sorti malgré moi de ma gorge et j’ai senti tous mes poils se hérisser.
Il faut vous dire que ma pilosité aussi a été curieusement modifiée ces derniers temps.
Un fin duvet roux apparaît par plaque un peu partout sur mon corps et...ça me gratte !
Enfin, cet imbécile de docteur m’a regardé comme une bête curieuse, m’a prié de me montrer moins agressive dans mon comportement et de me rasseoir sans râler (je m’étais levée pour arpenter son bureau avec une forte envie de le griffer que je tempérai de mon mieux en tournant en rond) .
Cette visite chez le médecin ne m’a pas aidé, bien au contraire, j’en suis ressortie tellement énervée que j’étais prise d’une terrible envie de viande fraîche .
Je me suis arrêtée chez mon boucher, mon nouveau commerçant favori.

« Ah , voilà ma tigresse préférée, qu’est-ce que je vous sert aujourd’hui ? »
7

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,