Mémé Jeannette

il y a
3 min
375
lectures
17
Lauréat
Jury
Image de 2014
Image de TTC
Aujourd’hui, je vais voir Jeannette. Jeannette, c’est ma Mémé, mais elle aime pas qu’on l’appelle Mémé, elle dit que ça fait vieux. En même temps, c’est vrai qu’elle est vieille, mais tout le monde l’appelle Jeannette pour lui faire plaisir.
_ Oh, mais c’est mon Kim, elle a dit quand je suis entré. Comment ça va mon chéri ?
Moi, c’est Théo, Kim, c’est mon cousin. Mais c’est pas grave, je fais comme si je m’appelais Kim.
_ Qu’est ce que tu as fais de beau aujourd’hui ?
Je lui ai montré le bouquin policier que je venais d’emprunter à la bibliothèque de l’école.
_ Tu sais Kim, j’ai été bibliothécaire dans ma jeunesse... C’est une sacrée histoire, tu veux que je te raconte ?
J’ai acquiescé en souriant. Les histoires de Jeannette, c’est ce que je préfère .Elle devient rêveuse, je m’enfonce dans mon fauteuil en fermant les yeux, et je n’ai plus qu’à me laisser emporter dans le tourbillon de ses souvenirs. C’est parti !
_ Je suis devenue bibliothécaire par amour. Tu sais, avant que je rencontre ton pépé, j’ai eu un autre amoureux. Il s’appelait Claude. A l’époque (je devais avoir 19 ans), j’étais une paysanne crasseuse et sans éducation. On peut dire que Claude a changé ma vie... Je l’ai rencontré à la bibliothèque. Moi, c’était la première fois que j’y allais, ce n’était pas vraiment le genre d’endroit que je fréquentais d’habitude. J’étais venu simplement pour rendre un livre que ma sœur avait emprunté. Quand je suis entrée, la puissance des livres m’a écrasé. C’est difficile à expliquer, c’était comme si tout le savoir qu’ils contenaient s’offrait à moi. Une sensation étrange, mais extraordinaire... Le bibliothécaire, je l’ai aimé du premier regard. C’était Claude. Claude n’était pas forcément beau garçon, pas moche non plus... C’était Claude, quoi. Il avait des yeux immenses, magnifiques, qui brillaient de passion, de passion pour les livres. Quand nos regards se sont croisés, puis que ses yeux sont revenus se planter dans les miens, j’ai tout de suite su que Claude serait mon grand amour. Tu sais, il n’arrive qu’une fois dans la vie. Avec Pépé, ça n’a jamais été pareil, aussi intense... Je l’aimais aussi Pépé, mais c’était différent.

Claude m’a parlé le premier. Je lui ai demandé de me conseiller un livre. Il est alors parti dans un long discours, il parlait des livres comme personne. J’ai emprunté le livre qu’il m’avait conseillé, c’était son préféré. Il m’a dit au revoir, j’espère vous revoir bientôt avec un clin d’œil. J’ai fini son livre en une nuit, pour pouvoir y retourner le lendemain. Il était génial, je crois que j’ai aimé lire en même temps que je l’ai aimé lui. A la bibliothèque, avec Claude, on a discuté du livre que je venais de lire. Il m’en a conseillé un autre, et en rougissant, il m’a demandé de l’attendre, si je n’avais rien d’autre à faire bien sur, qu’il finissait à 19 h, et qu’on pourrait dîner ensemble. J’ai tout de suite dit oui, évidemment. Le dîner s’est merveilleusement bien passé, comme un rêve, lui c’était le prince charmant, et moi la princesse. Il m’a embrassé à la fin du repas. C’est là que notre histoire a réellement commencée. A partir de ce moment, je venais à la bibliothèque dès que je pouvais, on dinait souvent ensemble, et puis le weekend, on allait dans les parcs, on se baladait au bord de l’eau... Des trucs d’amoureux, tu vois... On lisait beucoup, parfois, Claude me faisait la lecture à voix haute (il lisait divinement bien), ou on se mettait dos à dos et on lisait notre livre chacun de notre côté. Je crois que c’est ce que je préférais, parce que, même si on ne parlait pas, même si on ne lisait pas le même livre et qu’on était dans deux univers différents, on était quand même ensemble, et je sentais la chaleur de son dos, toute son énergie, traverser le mien. Et puis, Claude est parti. Comme ça, sans rien dire, sans prévenir...Il m’a abandonné... Je l’ai attendu pendant longtemps, tu sais... C’est là que j’ai commencé des études littéraires, et que je suis devenue bibliothécaire. J’espérais toujours qu’il reparaitrait, comme lors de notre première rencontre, mais à l’envers, moi la bibliothécaire, et lui le lecteur. Je lisais aussi énormément, frénétiquement. J’avais l’impression que dans chaque livre, je retrouvais un morceau de Claude. Je ne l’ai jamais revu...
Jeannette a arrêté de parler. Elle avait les larmes aux yeux. C’était une histoire triste et belle à la fois. J’ai bien aimé. Papa va bientôt venir me chercher, et en l’attendant, j’ai commencé à lire mon roman policier à voix haute pour Jeannette. J’ai pensé que ça lui rappellerait son Claude. Après, je lui ai dit au revoir, à la semaine prochaine, et je suis parti.
_ Alors, qu’est ce qu’elle t’a raconté comme histoire la Jeannette ?
_ Une histoire d’amour et de livres... qui l'a rendue triste...
_ Tu sais Théo...
_ Je sais Papa. Elle confond ses rêves et la réalité.
C’est vrai. Jeannette est malade. Elle est persuadée d’avoir vécu des choses qu’elle n’a jamais vécues. Papa, ça le rend triste, il dit qu’elle est folle. Du coup, il ne va presque jamais la voir, je crois qu’elle lui fait peur. Mais moi, j’entends toujours de belles histoires. La semaine dernière, Jeannette m’a raconté qu’elle était partie en Afrique soigner des lions. La semaine prochaine, j’aimerais bien qu’elle me raconte une histoire d’astronaute.

17

Un petit mot pour l'auteur ? 15 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Christine Śmiejkowski
Christine Śmiejkowski · il y a
Bravo et j'ai aimé même que c'est fini!
Image de Ernest Fourachault
Ernest Fourachault · il y a
Bravo pour le podium !
Image de Chris Toffans
Chris Toffans · il y a
Un plaisir à lire. Bravo Marine !
Image de Marine
Marine · il y a
Merci à tous!
Image de Régine Raymond
Régine Raymond · il y a
Je le découvre en prix du jury. Bravo, c'est mérité !!!
Image de Élodie Torrente
Élodie Torrente · il y a
Découvert grâce au prix remporté, je suis de nouveau conquise par le choix du jury. Bravo. Un texte touchant sans chichi, comme je les affectionne. Et une histoire au centre du sujet imposé. Félicitations. Pas de doute, ce prix du jury est mérité.
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Un texte touchant, teinté de pudeur et de nostalgie...BRAVO à vous!
Image de Verseau Chantal
Verseau Chantal · il y a
Très heureuse de vous voir lauréate ! j' avais voté pour ce très beau texte
Image de Claire Doré
Claire Doré · il y a
Texte très émouvant, attendrissant que moi aussi, je ne découvre que maintenant. Félicitations!
Image de Virginie Colpart
Virginie Colpart · il y a
j'avoue, je ne découvre que maintenant votre texte si tendre et touchant et j'en suis désolée, par contre, je suis heureuse que le jury vous ait nommée lauréate car c'est amplement mérité : bravo!