Malin, mais...

il y a
2 min
14
lectures
2

Poète insouciant épris d'art japonais et pratiquant les arts martiaux depuis 40 ans, je vois la vie comme une grande fresque que l'on dessine à chaque seconde, avec une grande vague à la naissance  [+]

J’avais tout prévu. Moi, rester confiné 2 mois, ne pas pouvoir me déplacer à plus d’un km de chez moi pendant 1h maximum ? Inimaginable ! Roi de l’informatique, un peu « hacker » sur les bords, il ne m’a pas fallu plus de 2 heures pour mettre au point un générateur d’attestation de sortie automatique, qui se renouvelait toutes les 59 minutes. Première étape facile, j’ai pu me promener pendant 3h sans être inquiété, sans toucher une seule fois à mon smartphone, mais je suis quand même resté dans un rayon d’un km autour de chez moi, je n’allais pas prendre le risque de me faire arrêter.
Deuxième étape, aller au-delà d’un km pour une promenade de santé. J’ai mis à peine 2 jours pour mon deuxième développement : mon GPS intégré me localisait au bout de 59 minutes de marche, et inscrivait automatiquement l’adresse la plus proche sur l’attestation. La précision était de 2m, mais ça suffisait amplement. Une chance que ma carte d’identité soit assez vieille, et que l’adresse était celle de la région parisienne, que j’avais quitté il y a plus de 5 ans ; ainsi je pourrais dire à chaque contrôle que je venais de déménager, et que je n’avais pas jugé utile de modifier l’adresse.
Donc deuxième balade dans la petite ville, et même jusqu’à l’orée d’une petite forêt, j’aurais presque pu aller pique-niquer ! Au bout de 3h de marche, j’avais fait 15 kms, et je continuais la boucle qui me ramenait à mon vrai domicile. J’ai été contrôlé par la police sur le chemin du retour, et comme prévu, ils n’ont pas vérifié que l’adresse sur l’attestation était la vraiment la mienne, je suis donc reparti l’esprit tranquille. Evidemment, il ne fallait pas que je tombe deux fois sur les flics, en tout cas pas sur les mêmes, mais la probabilité était assez faible avec le parcours que je faisais.
Mais je voulais aller plus loin : prendre ma voiture et aller au bord de la mer, à 300 kms d’ici... En théorie, c’était assez simple : il suffisait d’activer la même fonction GPS, localiser l’adresse la plus proche du supermarché à proximité, et cocher l’option « se déplacer pour faire ses courses... » et le tour était joué. Mais avec ma voiture immatriculée dans l’Isère, les flics voudraient sans doute un justificatif de domicile, si j’étais contrôlé dans le Vaucluse par exemple.
Alors là j’ai fait très fort ; j’ai mis 4 jours à mettre au point un générateur automatique d’attestation, de carte d’identité et de justificatif de domicile. Mon application localisait donc régulièrement les supermarchés sur le parcours, trouvait une adresse privée à proximité, trouvait le nom et prénom du propriétaire ou locataire le cas échéant, modifiait mon nom et prénom sur ma carte d’identité – sous format électronique bien sûr - et produisait une facture d’électricité avec ces mêmes coordonnées, génial non ? J’allais donc changer d’identité au moins 50 fois pendant mon voyage, cela avait un côté grisant, personne n’y verrait que du feu.
Dès le lendemain je prenais la voiture, en route pour la mer !
Premier contrôle au bout de 50 kms, je suis sûr que ça va marcher, mais j’ai quand même une légère appréhension.
« Bonjour monsieur, je peux voir votre attestation ? »
« Oui, la voici. Et ma carte d’identité est en format électronique, ça ira ? »
« Oui ce n’est pas un problème...mais... »
« Qu’y-a-t-il monsieur l’agent ? »
« Suivez-moi, au poste ! »
Le lendemain, dans l’édition du journal local, on pouvait lire : « Un jeune délinquant essaie d’usurper l’identité du maire de la ville ! »
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
On dit souvent que "le mieux est l'ennemi du bien". Votre récit illustre pleinement cette phrase. Bravo, c'était inattendu et j'aime qu'on me surprenne. :-)

Vous aimerez aussi !