2
min

Mais faut être folle...

Image de Aurel

Aurel

3 lectures

0

8h15... la journée commence! Oh merde, je suis déjà en retard!! Et dans ce type de boulot, le patron est un tyran qui n'accepte aucune excuse. J'ai vraiment du mal à sortir du lit, je m'en extirpe difficilement en me maudissant de croire systématiquement en mon pouvoir de me lever sans réveil.. ça ne marche pas à tous les coups, je le sais. Mais je persiste...
Direction la cuisine, pas lavée, pas coiffée, pas caféinée, pas nicotinée, rien! C'est l'angoisse!
Bon... il va falloir faire avec car j'entends mon tyran se manifester!

Mais pourquoi j'ai choisi cette vie? Enieme fois que je me pose cette question et que j'y répond avec tout un tas de bonnes raisons, pourtant si logiques.
Parce que c'est tellement important, parce que ça m'apporte un équilibre, parce que j'en ai besoin, parce qu'il en a besoin aussi... et la liste est longue.

Mais là... seule dans la cuisine... un œil qui dérape sur l'évier qui déborde de vaisselle et qui me fait pousser un soupir de résignation, un biberon dans une main, l'eau minérale dans l'autre, les cheveux en bataille, mon enfant qui hurle à plein poumon dans le babyphone et mon cerveau qui ne fonctionne qu'à moitié, je ne suis pas convaincue du tout! Mais alors pas du tout!

Ça ne va rien régler de rêvasser, actives toi!

Le bibi qui met au moins 300 ans à chauffer et le tyran qui est un train de s'user les cordes vocales. Un réveil parfait!
Je cours, je lave, je compte des cuillères de lait, je donne un petit coup d'éponge et je me dit "l'aspirateur, après!". Je prépare des habits, récupère le mini tyran qui hurle toujours car l'estomac n'attend pas .. humm... enfin, surtout le sien... (ca c'est le septissisme de la maman affamée) la joie d'une couche sale de bon matin... je chante des comptines dont j'oublie la moitié des paroles parce que, bon, c'est toujours le matin mais faut bien calmer bébé... avec un peu de chance il va me faire pipi dessus : c'est un garçon... génial!! Nourrir cette si petite crevette qui ne fait que quelques kilos mais occupes parfaitement l'ensemble de mes journées, cuisiner car, oui, les repas s'enchaînent et quand tu es mère au foyer, tu te dois de nourrir ta progéniture correctement : féculents, légumes, laitage, compote, tu calcules, organises, te renseigne et finalement tu es devenue nutritionniste sans t'en rendre compte.
Oh, encore une chose : un des elements à ne jamais oublier, très important, c'est que le monde entier pense que tu glandes, ton mari le premier... alors tu es également devenue sa secrétaire comptable personnelle... et il doit être ministre au vue de tous les trucs qu'il n'a pas le temps de gérer.
On ne parle même pas de ta famille et de tes amis... les spécialistes de là fameuses phrases "mais t'as le temps toi, tu bosses pas!"
C'est marrant comme, systématiquement, me vient l'envie de leur dire une bonne fois pour toutes : "je bosse pas?? Mais ma journee ne s'arrete que quand je dors!! Enfin, quand IL dort! Alors non, je n'ai pas un employeur qui me paye, je n'ai pas d'horaires, je ne sors pas pour aller à mon travail... mais je veux bien te laisser ma place si ça te semble si reposant!"
Alors, quand arrives le soir, quand ma journée marathon se finie, quand la fatigue prend le dessus, quand mon cerveau se remet en pause, fatigué de penser à toutes ces choses à faire, quand mon mari me demande d'un air léger "t'as fait quoi aujourd'hui?" et que ENFIN mon bébé dort... je me dis, en mon for intérieur, en pensant à toutes celles qui ont fait le même choix que moi : "FAUT VRAIMENT ÊTRE FOLLE"!
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,