1
min

M.Suicidium

Image de BeYourAnchor

BeYourAnchor

1 lecture

0

Tu me saisis, de la même manière qu'un vertige pourrait le faire, je te subis. Je n'ai plus la force de me battre, je ne ressens plus rien alors je te laisse agir. Tu me tends les bras, donnes moi l'impression que je respire pour la dernière fois, que je suis encore vivante avant que je ne sois complètement submergée par le néant que tu as créé. Au comble de l'agonie, tu a emporté tellement d'âmes perdues dans ce monde où tout n'est qu'un semblant d'utopie, dans ce monde qui n'est que froideur.

Je sens ta présence, petit à petit, prendre possession de mon corps dans son intégralité. Seul toi peux me libérer alors libères-moi. Libères moi de cette extrême affliction. Je ne veux plus ressentir ce sentiment d'impuissance face à cette désolation.

Dans un acte mortel, je me transperçais le cœur profondément, de cette magnifique lame aiguisée à la perfection, dans l'espoir de mourir presque instantanément. Ôtes la vie à ce corps qui emprisonne mon âme désespérée, je la sens dériver au loin, l'air devient de plus en plus dur à respirer. Ton parfum de mort m'envahit, je le respire tel étant l'odeur que j'attendais indéfiniment. La douleur s'envola, laissant place au néant. Plus rien n'a d'importance, celle que j'était s'en est allée.

Adieu.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,