Luigi Le Mollusque

il y a
1 min
0
lecture
0
En contre-bas de la falaise vivait Luigi Le Mollusque, toujours partant pour une fiesta. Sauf qu'en contre-bas de la falaise, Luigi ne recevait que des suicidés. Ceux qui survivaient à la chute étaient en bien trop mauvais état pour faire la fiesta. Luigi en avait plus qu'assez de tous ces rabats – joie, morts ou pas...

Alors sous l'emprise d'une idée, il invita ses copines Les Araignées les mal-aimées. Il leurs demanda de tisser un filet trampoline gigantesque en contre-bas de la falaise, pour que les suicidés soient réceptionnés en douceur et emmaillotés dans un cocon à leur arrivée.

Ainsi emballés, sains et saufs, les suicidés ne pouvaient que respirer, observer et profiter du silence. Luigi le Mollusque et les Araignées les Mal-aimées, s'occupaient bien des personnes cocon-nées. Luigi les initiait aux différents rythmes et chants de l'Océan, tandis que les Araignées les faisaient pivoter pour qu'ils puissent observer tantôt le ciel tantôt les reflets de l'eau sur le sable.

Les cocon-nés, se laissaient pleurer, baver, rire et bercer. Luigi le mollusque s'affairait pour leur trouver à manger et varier les menus à base d'algues.
Un jour, exténué, Luigi demanda aux Araignées de libérer les cocon-nés. Elles s'exécutèrent et tout le monde pouvait admirer des corps en pleine santé. Les nouveaux-debout laissaient leurs pieds s'enfoncer dans le sable au fur et à mesure que les vagues venaient les recouvrir. Ils riaient. Ils redécouvraient des sensations incroyables de simplicité et de Bonheur.

Les plus audacieux se sont jetés à l'eau et pour se laisser flotter, s’imbibant des rayons du soleil. A la fin de la journée, les Debouts rapportèrent des victuailles pour célébrer leur nouvel état à leurs nouveaux amis.

Ce fût une fiesta démentielle, auxquelles même les étoiles participèrent.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,