Lui et Elle

il y a
3 min
185
lectures
209
Qualifié

Minibulle ? J'aime bien buller... Lire beaucoup, écrire aussi, écrire beaucoup. Merci à tous ceux qui passent me voir et qui aiment. Et puis peut-être  [+]

Image de Les 40 ans du RER
Image de Très très courts
Comme d’habitude, il s’assied sur la banquette défraichie mais propre du RER, ouvre son journal. La trentaine, brun, beau gosse, jeans chemise blazer, jeune cadre dynamique.

Lui : 15 minutes de trajet, au prochain arrêt elle entre. Aujourd’hui, je lui parle.

Comme tous les jours, elle balaie du regard le wagon et va s’installer à la même place, face à lui. La trentaine, brune, manteau prune fermé col officier, bottines assorties. Un grand sac fourre-tout couleur Camel.

Elle : Toujours caché derrière son journal, je suis certaine qu’il a de beaux yeux.
Lui : Quel crétin, je suis ! Devant un parterre de collaborateurs je vais présenter un projet qui sera applaudi et salué par mes chefs et là devant Elle, je m’écrase !
Elle : j’aimerais bien savoir où il bosse ! je descends toujours avant lui... et si aujourd’hui, je décidais de changer d’arrêt.
Lui : Pourquoi regarde-t-elle sa montre ? Le RER est à l’heure pour une fois.
Elle : J’ai le temps ! Au pire, je prendrai un taxi pour finir le trajet. Bon, ça va me coûter cher cette histoire, mais...
Lui : Elle sourit toute seule, à quoi pense-t-elle ? pourvu qu’elle n’ait pas d’amoureux, elle a l’air bien gaie aujourd’hui.
Elle : Quel air bougon ! Beau gosse, mais je l’appellerai bien grincheux !

Il baisse son journal surpris, elle n’est pas descendue à son arrêt habituel. Il rencontre son regard, elle lui sourit.
Lui : Panique à bord je ne sais pas quoi faire. Mais parle-lui bon sang, elle te sourit, c’est le moment !
Elle : Mais ? Il attend quoi ? Je ne veux pas parler la première. Je souris encore plus ! Pourvu que je n’aie pas de morceau de chocolat coincé dans mes dents ! J’en attrape mal à la joue ! Alors, tu me parles oui ou non ?
Lui : C’est quoi ce sourire forcé ? Elle se moque de moi oui ! Voilà mon arrêt je descends.

Il se lève rapidement, un hochement de tête vers elle, il descend.
Elle le suit des yeux puis lui emboîte le pas. Elle se retrouve sur le quai. Il a disparu.

Elle : Quelle nulle ! Je ne vais quand même pas courir derrière lui, je ne sais pas quelle direction il a prise.
Lui : Je suis en retard, j’appelle mon assistante pour la prévenir que... Mais ?
Elle : Ah je le vois, il est au téléphone. Je suis sensée faire quoi maintenant ?
Lui : Invite-là à prendre un café, tu es en retard de toute façon !
Elle : Ah quand même, il s’approche.

Il est intercepté par un de ses collègues :
- Bonjour Marc, je t’emmène ?
Ils se serrent la main.
Lui : pas de chance
Elle : pas de chance
Ils partent chacun de leur côté.

Comme d’habitude, il s’assied sur la banquette du RER, ouvre son journal. Toujours la trentaine, brun, beau gosse, costume bleu aujourd’hui, réunion importante.

Lui : Putain Marc ! parle-lui à cette fille à qui tu penses tout le temps, t’en as failli oublier le fil de ta présentation hier.
Il referme son journal, elle va arriver.

Lui : Pourquoi n’est-elle pas là ? Pourvu qu’elle ne soit pas malade. Hier, déjà elle avait un air bizarre à sourire tout le temps.
Il se cale au fond de la banquette et se projette sur sa prochaine réunion.

Elle : J’ai pris le RER précédent, je suis certaine d’être à l’heure, je stresse un peu. Je pense que le beau gosse au journal doit se poser des questions. Elle sourit en entrant dans les locaux.

L’hôtesse l’accueille en lui souhaitant la bienvenue, lui offre un café, la dirige vers la salle de réunion.
C’est la table recouverte de petites viennoiseries qu’elle aperçoit en premier, elle n’a rien pu avaler au petit déjeuner, elle se laisserait bien tenter mais la crainte d’avoir les mains grasses la dissuade.
Une voix grave la fait se retourner :

- Marc...
Lui : Impossible
Elle : Je n’y crois pas !

- Heureux de vous accueillir dans notre société, venez je vais vous présenter...
- Bérénice...Enchantée !

Lui : Ce n’était pas si difficile finalement.
Elle : Il a une jolie voix.
Lui : Travailler avec elle tous les jours, Waouh !
Elle : Heureusement qu’il n’est pas mon chef !

- Monsieur ? Réveillez-vous...
Le contrôleur lui tape sur l’épaule gentiment.
Lui : J’ai rêvé ! Trop beau pour être vrai.
Un coup d’œil sur sa montre lui indique qu’il est vraiment en retard. Cette fille lui prend la tête et lui pompe toute son énergie. Il descend du RER furieux de s’être endormi. La journée va être longue.

Comme d’habitude, il s’assied sur la banquette du RER, ouvre son journal. Et puis non, pas de journal, il regarde par la fenêtre. Il pleut.
Comme tous les jours, elle balaie du regard le wagon et va s’installer à la même place, face à lui.

Elle : Il n’a pas l’air en forme aujourd’hui.

Il se tourne vers elle :

Elle : il va me parler, j’ai le cœur qui bat tellement fort que je suis certaine qu’il l’entend !
- Votre prénom ? c’est Bérénice ?
Elle éclate de rire.

Elle : Comment il le sait ?
Lui : Trop jolie quand elle rit.

- Bonjour Marc !
Lui : Comment elle le sait ?
Elle : Banco ! C’est son prénom. Trop forte !
209

Un petit mot pour l'auteur ? 44 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Trop mignon!
Image de JigoKu Kokoro
JigoKu Kokoro · il y a
J'ai beaucoup aimé cette courte nouvelle ( ^_^) Bon il est vrai que j'arrive après le concours, veuillez m'en excuser ( -_-). Une sympathique originalité que de nous inviter dans ce chassé-croisé de pensées où l'on sourit de voir les incompréhension qui découle des interprétations. Je retrouve votre savoir faire "fraîcheur" avec cette histoire somme toute minimaliste qui ne s'axe que sur ces non-échanges de pensées. Je le reconnais à mon grand regret, j'adore ce genre de scènes c'est tellement mignon, c'est mon coté Fleur Bleue. ( ^_^). Il faudra que je refouille un peu votre page histoire de voir ce que je n'ai pas lu à moins que vous ne me proposiez un texte en particulier. Au plaisir Minibulle, ici, sur un autre texte où sur ma page peut-être ( ^_-)*
Image de Didier Lemoine
Didier Lemoine · il y a
Mes voix pour ce bon texte. Prenez le temps d'aller visiter ma nouvelle (SACHA), qui participe au concours spéciale à l'occasion du 40ème anniversaire du RER. Lisez, et si vous aimez, votez afin de m'offrir votre voix très chère http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sacha-3?all-comments=true&update_notif=1511282103#js-collapse-thread-585524
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un récit bien vivant pour une jolie rencontre.
Image de J.M. Raynaud
J.M. Raynaud · il y a
j'aime bien ce double regard de l'observateur
si vous voulez passer...

Image de Jeannoubaudson
Jeannoubaudson · il y a
J'ai adoré! C'est vraiment bien mené et une jolie chute. Mes votes. Si le cœur vous en dit, passez lire "le regard".
Image de Minibulle Minibulle
Minibulle Minibulle · il y a
Promis J'irais vous lire. Merci pour ce gentil commentaire.
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
Quelle merveilleuse histoire, bravo mes votes. Avez vous lu ma Frénésie ?
Image de Minibulle Minibulle
Minibulle Minibulle · il y a
Eh oui et J'ai voté :))
Image de Claudine
Claudine · il y a
Histoires quotidiennes de rencontres charmantes et bien rigolotes. La retranscription des pensées me font penser à un film d'Ettore Scola.
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Une pièce de théâtre sympathique dans un wagon du RER ! Bravo, Minibulle. +5