3
min

Louvre Grand les Yeux, Camille !

Image de Léa Gerst

Léa Gerst

929 lectures

45

LAURÉAT
Sélection Jury

Recommandé
Ce matin, Camille a téléchargé l’appli Louvrez Grand les Yeux, surnommée LGY, la nouvelle application pour smartphone créée par le grand musée parisien à l’intention des malvoyants.
Debout dans le métro bondé, cette grande asperge de 25 ans teste avec intérêt les fonctionnalités proposées sur son portable pour contrer les différentes dégénérescences de la vision comme le glaucome ou l’achromatopsie. S’affiche ainsi comme un hologramme et dans une formidable reconstruction 3D le tableau de maître dont il veut réaliser une copie : Bethsabée au bain tenant la lettre de David, peinte par Rembrandt, qui vient d’être raccrochée à sa juste place après avoir passé des mois en restauration.
Arrivé au musée, il fait un large signe de la main pour saluer Louise, sa collègue sourde et muette, en entrant dans la pièce réservée aux prestigieux copistes du Louvre.
Louise lui répond d’un sourire et s’enfuit vers la section des peintures italiennes, chevalet sous le bras.
Camille attrape son propre matériel, la toile choisie (prévue plus petite que l’originale comme le prévoit la loi) et vérifie une dernière fois le certificat d’authentification de l’œuvre et son autorisation de copie.
Il est encore tôt lorsqu’il s’installe devant son modèle mais déjà les couloirs se remplissent de touristes qui le regardent travailler avec révérence. Certains osent lui poser quelques questions sur son labeur auxquelles il répond volontiers.
La matinée s’écoule très rapidement et il finit par se lever pour repartir, quelque peu courbaturé. Une dernière fois, il se rapproche pour observer le tableau et se rend alors compte qu’une ombre paraît plus large sur la lettre que tient la Bethsabée que lorsqu’il l’avait observée via l’appli LGY le matin-même.
Fronçant les sourcils, il dégaine sa bécane pour en avoir le cœur net. La lettre du tableau est effectivement plus cornée que celle sur l’application. Pris d’une impulsion, il vérifie sur le net d’où proviennent les photos utilisées lors du développement de l’appli.
Sur la version numérique d’une feuille de chou parisienne, un article consacré à Louvrez Grand les Yeux explique que les reproductions des peintures sont des scans réalisés plusieurs années auparavant dans le but de conserver une trace des inestimables œuvres présentées au Louvre.
La Bethsabée qui s’affichait sur son téléphone était donc la véritable œuvre de Rembrandt.
Affolé, il cherche Louise des yeux et lorsqu’il accroche son regard, il signe de ses doigts : ce tableau est un faux !

Léa Gerst, 19 ans







« Ce matin, Camille a téléchargé une nouvelle appli Louvrez Grand les Yeux. »
Je reconnais une écriture aux jambages joliment féminins, l’amie de Camille, Louise, tient la plume. En tant que conservateur du département des peintures j'ai sélectionné les œuvres présentées sur LGY et testé les fonctionnalités : une innovation géniale du Louvre au service des malvoyants.
Je lis le courrier en diagonale, quand mon regard se fige : « J’ai remarqué en comparant le tableau et la reproduction dans LGY qu’une ombre diffère entre la Bethsabée exposée et LGY. Mon handicap m’oblige à grossir la version de l’appli et j’use d’une loupe au musée. La différence est indéniable et n’échapperait pas à un expert... »
Comme quoi même les déficiences peuvent... Camille voit tout, rien ne lui échappe... Grand Dieu ! Si la chose s’ébruitait, quelle catastrophe pour l’image du Louvre ! Et ma réputation !
Je me rappelle la réaction de la scénographe : « Il est si beau que... » Elle s’était reprise en rougissant : « On dirait presque un faux... »
Pour des amoureux de Rembrandt, j'en suis un aussi, les détails comptent. Cette ombre n’est pas sur la copie d’atelier accrochée aux cimaises, c'est vrai. Si cela se savait... Je préfère ne pas y songer ! Le tableau était crasseux avant que je ne trouve un sponsor pour la restauration qui a coûté les yeux de la tête.
Un faux au Louvre, le scandale ! Révélé par un mal voyant ! On nous tournerait en ridicule ! Plus aucun musée ne nous prêterait leurs oeuvres, sans compter l’impact sur la fréquentation. On me demanderait des comptes, on vérifierait le journal des déplacements. Cette sacralisation des œuvres m’énerve ! Les experts ne s’accordent même pas entre eux sur certaines toiles ! Qui voit la différence ? Quelques amoureux de Rembrandt ?
Je vois une solution : offrir à nos deux fins observateurs, Camille et Louise, l’entrée permanente au Louvre. Mais cela les rendrait suspicieux. Remercier, assurer qu’une enquête est menée par un policier de l’OCBC, s’alarmer, affirmer que divulguer une telle information provoquerait un séisme médiatique... Ou faire l’étonné : voilà la bonne stratégie ! Je les imagine tous les deux, heureux d'aider à sauvegarder les œuvres d'art.
Je leur donnerai le nom du chargé de la sécurité au Louvre, qui mènera une enquête, enfin, dans quelques années...
Quand Camille aura fini sa copie, la fausse Bethsabée sortira des collections et sera prêtée, la photo quittera l’app. Bien plus tard, on mettra une photo de la fausse Bethsabée dans l’app et la vraie, elle, restera à l’abri de toute pollution, dans le coffre-fort de mon bureau.

Zelodie, 61 ans





PRIX

Image de 2015

Thème

Image de Tandems
45

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Original et bien mené :)
·
Image de Pres78
Pres78 · il y a
Je me suis toujours demandé si les oeuvres des musées étaient les vraies. Ça ne m'étonnerait pas qu'elles soient dans des coffres ;) en tout cas bravo pour cette histoire en tandem !
·
Image de Jean-Claude Renault
Jean-Claude Renault · il y a
J'avais loupé... Le conservateur serait-il retors ? Je vote après coup...
·
Image de Cannelle
Cannelle · il y a
Je repasse par ici pour t'inviter, Léa , à découvrir une jeune plume frâichement arrivée sur Short: "AUTORA LOCA" par Ness. Elle publie en free. Elle a un joli talent
·
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Ajoutée sur ma LAL, merci Cannelle ;-)
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
BRAVO ! Deux belles écritures au service de l'art, et un duo harmonieux.
·
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Merci Miraje ! :-)
·
Image de Amphicyon Ingens
Amphicyon Ingens · il y a
Bravo au tandem car il faut le faire pour imaginer cette histoire. On voit des connaisseurs de l'art. Moi je connais plus Brandt que le peintre hollandais! Bravo Léa pour être 2fois lauréate !! Incroyable
·
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Merci Amphicyon ! Mais désolée de te décevoir, personnellement je ne connais absolument rien à l'art et même si je suis sensible aux œuvres des grands peintres et que j'aime bien jouer avec mes pinceaux de temps à autres, je ne peux que remercier internet pour les infos que j'en ai tiré ;-)
·
Image de Amphicyon Ingens
Amphicyon Ingens · il y a
c'est encore plus talentueux de ta part !
·
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Merci ! ;-)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Très heureuse de voir ce tandem récompensé. J'avais eu un vrai coup de cœur pour votre duo. Bravo :;)
·
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Merci Dridrine pour votre soutien ! :-)
·
Image de Madeleine Duval
Madeleine Duval · il y a
bravo à vous deux
·
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Merci, Madeleine.
·
Image de Arielle Maidon
Arielle Maidon · il y a
Bravo à toutes les deux et doublement à Léa!
·
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Merci beaucoup ! :-D
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Des chuchotements. Des chuchotements empressés, parfois discrets, brefs ou en anglais, mais c’était bien des chuchotements qui accompagnèrent Franck tout au long de sa journée de rentrée. ...

Du même thème