1
min

Lorsque la vie s'échappe

Image de XXBlackDreamXx

XXBlackDreamXx

11 lectures

0

Il marche encore. Son regard de glace, brillant une fois de plus de cette flamme farouche qui ne le quitte jamais, reste alerte. Mais il est blessé. Une trainée de sang est visible sur plusieurs mètres dans cette neige habituellement blanche. Il s'effondre. Le froid aurait-il eu raison de lui ? Les grandes plaines de la Sibérie en plein hiver ne sont pas chaleureuses. Sa main bouge encore, caressant cette neige poudreuse, qui dans son état naturel est l'eau, source de vie. Il échappe son revolver à moitié vide qu'il tenait dans sa main gauche. Il est frigorifié, gelé, blessé, mais vivant. Son cœur chaud bat encore. Il n'entend que ça, le bruit de cet organe qui permet la vie. Un bruit sourd retenti.
L'ont-ils enfin retrouvé après deux longues heures de poursuites ? Et puis, à quoi bon vivre quand l'on a tout perdu. Cet homme n'a plus rien, même plus la force de tirer une dernière balle. Il se retourne sur le dos, et regarde le soleil en souriant. Cet astre veille sur lui, sa femme était son astre. Il est seul. Une galopade de plus en plus forte se fait entendre malgré la couche de neige. Il n'est plus seul bientôt. La flamme dans ses yeux brille toujours. Le bruit de sabot se stoppe, suivit d'une détonation qui trouble le silence habituel de cette steppe.
Un cheval hennit puis, le silence reprend ses droits.

0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Il avança ; s'effondra ; se releva ; tomba encore. Il ne se releva pas cette fois. Il rampa donc. Son haleine chaude forma de la buée dans ce froid polaire. Il était vêtu de ...

De la même thématique

TRÈS TRÈS COURTS

Marco a pris soin de ne pas allumer les néons de l’open space. Seules les veilleuses des issues de secours trahissent l’obscurité. À cette heure de la nuit, il est le seul dans tout le ...