C'est comme si l'absence de couleur permettait aux détails de se manifester. Pourquoi le pingouins et les manchots sont-ils noir et blanc ? La réponse est quelques part cherche la  [+]

Il faisait gris, juste après les fêtes, sur une place commerciale. Le froid était saisissant et la pluie fine donnait un air grave au paysage. Une petite fille en imper jaune s'approcha du vendeur de ballons. Un homme au teint gris, impassible et le regard dur.

La petite fille à l'imper se planta devant lui, elle leva la tête, un air tout triste sur son petit visage doux. Le vendeur ne lui adressa aucun regard et garda les yeux rivé sur l'horizon. Alors, la petite fille sortit sa petite main toute rose de la manche de son imper et tira sur la veste de l'homme grincheux.

-Qu'est ce que tu veux, petite ? Lança sèchement le vendeur

-C'est mon ballon... Il est parti tout haut et il s'est dégonflé à cause du n'oiseau. Répondit la petite d'une petite voix désespérée.

-Il fallait le tenir ton ballon ! Je n'y peux rien !

La petite fille en jaune s'attrista et baissa la tête, les joues toutes rouges.

Puis elle ajouta avec tristesse :

-C'était pour ma maman, elle fait dodo dans les nuages, mais elle ne peux plus descendre parce qu'il n'y a pas d'escalier ou d’ascenseur pour descendre des nuages.

L'homme changea d'expression pour la première fois. Il décrocha son regard de l'horizon et le baissa pour regarder ce petit imper jaune qui baissait la tête devant ses jambes. Il la regarda puis redressa la tête et dit, toujours sur le même ton :

-Pourquoi elle y est montée dans les nuages si il n'y a pas de sortie ?

La petite fille sortit alors sa tête de dessous la capuche jaune et regarda l'homme de ses grands yeux marron. Elle répondit :

-C'est à cause de Cancer ! Il voulait maman pour lui tout seul mais je lui ai dit que moi ça ne me dérangeait pas de lui prêter ma maman, qu'on pouvait partager ! Mais lui il ne voulait pas partager alors il a emmener ma maman dans les nuages pour lui tout seul ! Il est pas gentil il n'a même pas voulu que maman me fasse le dernier bisous du soir... !

Le visage de l'homme s'adoucit à ces paroles mais il ne dit rien, n'adressa aucun regard à la petite qui se tenait devant lui et ne bougea pas. Quelques minutes s'écoulèrent, et c'est à la vue d'une maman à côté qui avait entendu le récit de la petite et qui le regardait d'un air insistant et attristé, qu'il décrocha un ballon de sa petite carriole et le donna à la petite fille sans dire un mot. Elle prit alors le ballon avec un petit sourire fatigué et s'en alla avec.

1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Martyne Dubau
Martyne Dubau · il y a
l'indifférence ça fait mal , ce texte le dit bien
un homme que plus rien n'émeut c'est bien triste !

un récit bien émouvant pour moi !

Vous aimerez aussi !