Lilly Mélancolie

il y a
1 min
279
lectures
31
Recommandé

Pour le simple plaisir de lire, d'écrire, de partage  [+]

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Du plus profond de sa mémoire, Lilly ne conserve que des souvenirs d’une enfance mélancolique.

Elle se revoit traînant son spleen originel sur les bancs de la maternelle, s’ennuyant en classe dès le plus jeune âge, incolore et inodore, imperméable aux efforts des enseignants qui se sont succédé et ont vainement tenté de captiver son intérêt.

Elle traîne ensuite son spleen au cours de gym du mercredi, barres parallèles et poutre au sol, anéantissant les espoirs fous de ses parents de la voir un jour porter les couleurs de la France aux JO. Le changement de discipline ne change pas les résultats, et elle vient à bout de la patience naturelle du professeur de danse qui entreprend d’inculquer rigoureusement à cette brindille longiligne les rudiments de la barre au sol...

Elle promène sa mélancolie adolescente sur les bords de Seine, en haut de la tour Eiffel, à l’ombre de l’Arc de Triomphe, et quadrille la capitale méthodiquement, comme on le lui a conseillé. Sans regret ni enthousiasme, elle reprend le train qui la ramène à Lyon au bout de quelques jours, et reprend le cours linéaire de sa vie.

Ses rares amis, craignant que son mal-être ne se transforme en déprime chronique, lui suggèrent un dépaysement temporaire. Lilly tire au sort une destination, ce sera l’Égypte et ses pyramides... dont elle revient lassée, après dix jours à peine, en proie à un spleen existentiel.

C’est finalement à un rond-point que la vie de Lilly marque un tournant : elle manque être renversée par un scooter étourdi ! Julien se confond en excuses, tandis qu’elle l’observe nonchalamment. Pour se faire pardonner, il lui offre une boule de glace, puis l’emmène faire un tour de grande roue sur la place Bellecour. Comme par enchantement, Lilly découvre que la terre est ronde du haut de sa roue, elle commence à en percevoir les nuances grâce au regard de Julien.

Il poursuit l’apprentissage par un concert dans l’amphithéâtre de Vienne, et le charme et la volupté de la voix chaude de Seal font le reste... Lilly observe avec des yeux ronds la mutation qui s’opère en elle, et lance à Julien un sourire banane ! Son premier vrai sourire ! Il s’évanouit aussi sec.

Aujourd’hui Lilly se sent exister pleinement. Les bras et le regard amoureux de Julien l’entourent. Justement, il vient de poser devant elle un petit paquet rouge un peu suspect... et lui demande doucement de l’ouvrir. Alors, spontanément, le visage de Lilly s’illumine d’un sourire de bonheur lorsqu’elle y découvre une ravissante perle de culture qu’il passe à son doigt.

Recommandé
31

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

À l'aise !

Thierry Mulot

Deux heures qu’on marchait et j’en avais ma claque.
On avançait tous les quatre en file indienne et ça n’arrêtait pas de grimper. Au début je m’étais mis en deuxième position, juste ... [+]