L'expédition maudite

il y a
3 min
39
lectures
5

Coucou ! Je m'appelle Luna, j'adore lire et écrire. Venez lire mes textes ! En ce moment : ceux qui ont saboté la Terre. Merci ;)  [+]

Dans l'Amazonie, en Bolivie, un groupe d'aventuriers internationalement connus travaillait sur les parties de la Terre encore aujourd'hui inexplorées. Tous, regroupés au dessus d'une carte de l'Amérique, discutaient des lieux dans le Monde qui puissent être inconnus à l'Homme. Oui car désormais, avec toutes ces technologies, on connaît presque tout sur notre planète, alors qu'elle a un diamètre de 20 000 000 mètres !

 - Là ! Oui là, s'écria un aventurier nommé James Smith. Il pointait le lieux sur la carte du bout de son doigt. Les autres se penchèrent aussitôt sur la carte.
 - Oh ! Non de non ! C'est vrai ça, il a trouvé ! James Smith a trouvé un endroit inexploré ! On part dès demain qu'en dites-vous, mes amis ?

Le soir, les aventuriers, les scientifiques et les journalistes firent une grande réunion pour savoir ce qu'il fallait mettre dans leur valise, car il fallait absolument emporter le strict minimum . On ne sait jamais à quoi s'attendre dans ces conditions là.
 - Une valise chacun, c'est largement suffisant, dit un journaliste.
- Une valise ? Non, je dirais même un sac à dos, rajouta James Smith.
- Oui, partons pour un sac à dos, décida le chef des équipes, M. Octave.

Le lendemain matin, les quatorze jeunes personnages embarquèrent dans un train qui leur était réservé, en direction du Sud du Pérou. Après trois ou quatre heures de route, ils arrivèrent où ils voulait : Blackgarden. C'est ainsi qu'ils avaient nommé le lieux.
A pas feutrés, M.Octave fit signe à son équipe de le suivre. Les journalistes filmaient à l'arrière, histoire de ne pas faire trop de bruit. James Smith commençait a avoir un peu peur car les spécialistes et lui s'engouffraient de plus en plus dans la forêt de L'Amazonie, avec ses grands arbres, ses serpents, et ses plantes qui poussaient un peu partout. Il se faisait tard, très tard, et l'équipe dut s'arrêter pour dormir un peu. Ils déplièrent les toiles de tentes et firent un bon feu pour éloigner les bêtes sauvages.

Pendant la nuit, des bruits se firent entendre. Les spécialistes se réveillèrent à la fois étonnés et apeurés : un mélange de froissement de feuilles mortes, de pas, et de cris. Plusieurs personnes sortirent de leur tente, y compris Erika Andersen, une scientifique très célèbre pour avoir étudié l'espace. Elle avait déjà entendu ces bruissements quelque part mais elle ne se souvenait plus où.
 - Qu' est-ce que c'est que ça ? demanda James Smith,
 - C'est étrange, il n'y a pas d'animaux sauvages dans ce secteur, que ce passe t' il ?
 - Le feu s'est éteint !
Quelqu'un alluma sa lampe torche et hurla : il y avait un extraterrestre devant eux. Oui, un petit bonhomme rose qui les regardait attentivement. D'autres extraterrestres surgirent de buissons, de feuillages et ils encerclèrent l'équipes.
Il y avait aussi des fantômes blancs, et ils volaient. D'où venaient-ils ? Cela on ne le saura peut-être jamais.
Soudainement une lumière se créa près d'eux, en forme de cercle et une personne – Erika Andersen – passa dans le tunnel lumineux. Ce tunnel, il se finissait à un endroit avec deux panneaux «  interdit au public » et une route de gravier qui menait à une soucoupe volante. Trois des extraterrestres rentrèrent dedans, Erika dans leurs bras.
Quant aux autres spécialistes, ils étaient toujours sur la terre ferme et étudiaient de près les traces que les créatures avaient laissées.
Un grand vaisseau de lumière apparut, mais cette fois il était blanc, de forme carrée et il y avait un être Humain qui en sortit.
- Bonjour qui êtes-vous ?
- Je ne sais plus . Il y a sans doute des années, des médecins m'ont fait passer dans ce tuyau lumineux et depuis je suis resté coincé dedans, mais, aujourd'hui je suis libre ! Je suis revenu de l' haut-delà
Ce n'est pas possible, dit tout simplement M.Octave, sinon vous seriez un fantôme.
Et le bonhomme repartit dans son tuyau de lumière, qui, lui aussi disparu.
Oh ! Zut de zut de non de non ! J'ai l'impression de me souvenir de ce moment, dit une journaliste.
 - C'est ce que l'on appelle « impression de déjà-vu », phénomène inexpliqué de la science. Certaines personnes pensent qu'il s'agirait d'une défaillance de la mémoire, dit une psychologue qui participait à l'expédition.
Tout cela tourmentait M.Octave.
Un autre fantôme passa et un chercheur disparut. Un cheval ailé apparut dans le ciel... Aussitôt alors, un bourdonnement, ressemblant à un moteur de voiture gronda dans le ciel. Il se rapprocha, il repartit et il revint....
C'était vraiment le bazar, en ce moment à Blackgarden. Les créatures couraient dans tous les sens et les spécialistes aussi.
 - S'il vous plaît ! Je souhaite que cela reste un secret pour toujours, dit M.Octave.Il se tourna vers les journalistes et continua à parler : Arrêtez de filmer, vous ! je veux que cette expédition ne figure dans aucun manuscrit, dans aucune télévision, que jamais, jamais personne ne l'apprenne.

On ne saura sans doute jamais où ont été transportés les chercheurs disparus, y compris Erika Andersen, et peut-être jamais comment tout cela s'est passé.
5

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,