Lèvres déposées

il y a
1 min
122
lectures
14

Auteur de "Histoires pour 1m20 et plus", littérature de jeunesse en 2012. Lauréat du prix de la nouvelle Musanostra 2014 et de la Saintonge Littéraire 2015, j'écris des nouvelles pour adultes  [+]

Image de 2015

Thème

Image de Deux lèvres à la fois
C’est ce qui m’avait séduit immédiatement quand je les avais rencontrées : leurs lèvres. L’une et l’autre les avaient voilées d’un rouge brillant. Mille sillons sur cette chair à nu invitaient le regard à imaginer des chemins déroutants. Les emprunter, inévitablement conduisait à se perdre, à perdre ses sens, à perdre son âme.
Elles m’avaient toutes les deux souri. Visiblement, je leur plaisais. Leur complicité ne m’avait pas échappé. Malgré le brouhaha, je devinais qu’elles parlaient de moi, j’en étais convaincu. Nous étions réunis pour le vernissage d’une biennale sur la peinture minimaliste. Elles et moi étions les amis d’artistes qui participaient à cet évènement. J’avais demandé à mon copain s’il les connaissait mais c’était aussi la première fois qu’il les voyait. Quant à l’exposant qui écartait ces si jolies lèvres en les faisant rire, il l’avait croisé le matin sans prendre le temps de lui parler. Je ne pouvais par conséquent profiter d’aucun concours pour être présenté à elles.
J’avais été si obnubilé par ces bouches charnues que je n’avais même pas remarqué que ces deux-là étaient sœurs. Certes, l’une avait les cheveux plus courts et elles portaient des vêtements d’un style assez opposé mais il était impossible de ne pas voir qu’elles étaient très certainement jumelles. D’autres personnes se succédaient autour du trio qu’elles formaient avec leur ami artiste, et à chaque arrivée, l’une et l’autre m’observaient avant un énième commentaire ponctué d’un sourire complice, voire d’un rire sonore. Leur convenais-je vraiment ou se moquaient-elles de moi ? Et plaisais-je aux deux ou seulement à l’une ? Moi, je ne me posais même pas la question. Leurs bouches m’avaient emballé. Rien que leurs bouches.
N’en tenant plus, je m’approchais d’elles et m’annonçait :
— Je suis l’ami de Richard, qui expose, là, juste à côté. Bertrand.
— Anne-Lise.
— Lysiane.
— Enchanté.
Celle aux cheveux longs, Anne-Lise, interrompit une posture pataude qui s’éternisait.
— On ne va pas tourner autour du pot. On se marrait un peu en vous regardant car dès qu’on est entrées, vous nous avez tapées dans l’œil. Mais comme on est jumelles, on s’est mises d’accord, vous ne serez pour aucune de nous deux. Dommage !
— Dommage ! répéta Lysiane. Mais ami-ami, c’est toujours possible. Tchin ?
Et on a trinqué.
Cependant, j’ai sollicité une faveur qu’elles ont acceptée derechef.
Ainsi, j’ai décroché la toile blanche de mon ami. Elles y ont déposé leurs lèvres. Elles trônent désormais au-dessus de mon lit.

14

Un petit mot pour l'auteur ? 5 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dominique Dachicourt
Dominique Dachicourt · il y a
Merci Emma. J'ai voulu faire preuve de délicatesse pour cette partie du corps si sensible. Que le style en plus de l'histoire y contribue et vous ravit m'enchante. J'aime être encouragé pour l'émotion que peut dégager mon écriture. Et vous, avez-vous traité du même thème ? A bientôt.
Image de Emma A
Emma A · il y a
J'aime beaucoup votre style enchevétré sans parler des prénoms des deux soeurs... et surtout un thème traité sans vulgarité.
Image de Dominique Dachicourt
Dominique Dachicourt · il y a
Merci féroce Gaby qui dévore au trop sens propre les lèvres des messieurs gourmands. Je vote pour vous mais me garderai de vous embrasser.... avec regret.
Image de Gary
Gary · il y a
Bravo pour cette nouvelle savoureuse et bien écrite dont la chute est très jolie!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Premier vote pour cette histoire pleine de charme qui déjoue avec finesse les avances masculines peu subtiles. Une belle approche du thème ! Et une bien jolie chute.
J'ai moi-même concouru dans les trois catégories de Livres en tête et j'ai actuellement un poème en lice dans la dernière ligne droite des qualifs de la Matinale ( je viens de voir que vous aussi vous avez concouru et je viens de voter pour votre coïncidence vraiment peu banale !)
Mon poème est ici :
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/est-ce-par-hasard