≪ Ce qui n'a pas de sens n'a point besoin des sens pour exposer la nudité de son sens≫ GIDEON LINCOLN.

_ Dis-mère, où allons-nous?

_ Chez nous.

_ Où ça chez nous? Au Cameroun?

_ Où baigne l'humanité.

_ Mère qu'est-ce que ça veut dire? Ça n'a pas de sens ce que tu dis.

_ Effectivement...C'est dépourvu de sens. Car tu as usé de tes sens pour comprendre ce qui leur est insensible. Ouvre ton âme ma fille, débarasse-toi des limites de ton enveloppe corporel et embrasse l'infini grandeur de ta pensée, de ton esprit, de ton TOI. Et alors tu comprendras, tu délucteras la saveur du vrai sens, du sens ultime de toute chose.

_ Ça me semble toujours dépourvu de sens mère. De toute façon je vais mémoriser cette phrase et je m'en souviendrai quand je serais plus grande. Ça sera bien que je lui donne un titre n'est-ce pas?

_ Ça sera très bien ma fille.

_ Alors, il s'appellera: LES NONSENS.

(...)
Tu peux me répéter s'il te plaît? Je crois que tu as commencé par: " Ouvre ton âme..."
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Pulsations

Aliénor Oval

Sous la couette fleurie couverte d’un boutis bois de rose, blotti tout au fond du lit, un corps menu. Seuls les cheveux châtain clair dépassent des couvertures.— Émilie, tu dors ? Je... [+]