406 lectures

177

Qualifié

Si tu montes l'escalier, tu atteindras le Paradis. C'est exactement ce que m'avait dit le vieux moine tibétain. Je l'avais rencontré alors que je flânais, de bon matin, à la recherche de rien et de tout. Il était assis sur un rocher au pied de la colline. Dans la position du lotus, la tête baissée, il semblait prier.
Comme je m'approchais, il releva la tête, me regarda fixement pendant un long moment et me fit un petit signe de la main. J'eus peur de l'avoir dérangé en pleine méditation. Arrivé près de lui, je lui souris. Il me répondit de la même façon, mais son sourire ressemblait plus à une grimace.
Un peu gêné, je lui demandai s'il y avait quelque chose d'intéressant à voir dans le coin. D'une voix douce, presque silencieuse, il m'expliqua que, dans la petite forêt qui se trouvait derrière la colline, je pourrai visiter les ruines d'anciens temples qui entouraient une immense tour. Il ajouta que ces ruines étaient très célèbres, mais il ne me dit pas pourquoi. Je le remerciai pour son amabilité et j'allai partir quand il me dit : « Si tu montes l'escalier, tu atteindras le paradis ». Puis il replongea dans sa méditation.

J'avais toute la journée à perdre. Je partis donc à la recherche de ces fameuses ruines. Un peu plus de deux heures de marche et je me retrouvai devant ces fameux temples. Ils étaient bien dégradés par les arbres qui avaient poussé autour d'eux mais également à l'intérieur. Cependant, on pouvait encore admirer certaines sculptures et statuettes qui ornaient les murs. Elles étaient superbes et représentaient des scènes qu'on pouvait attribuer au Paradis. Puis je fus attiré par la fameuse tour centrale. Elle était vraiment immense. Je levai les yeux mais il me fut impossible d'en voir le sommet qui était dissimulé dans la canopée. J'en fis le tour et découvris une ouverture dont la porte avait disparue depuis longtemps déjà. Curieux de nature, j'entrais.

J'étais dans une toute petite pièce un peu sombre. À droite, sur un guéridon de pierre noire, dans une coupe de marbre peut-être, quelques plantes séchées se consumaient lentement. Une odeur suave, étrange, flottait dans l'air chaud et humide. Devant moi, les premières marches d'un escalier en colimaçon m'attiraient. Je me rappelai alors les dernières paroles du vieux moine. Tout là-haut, je devais donc trouver le Paradis. Je me demandais bien ce qu'il avait appelé Paradis. Je décidai de monter voir cet endroit d'où émanait une lumière verdâtre qui empêchait l'escalier d'être dans une obscurité totale.
Plus je grimpais, plus l'odeur devenait puissante et sucrée, plus les marches me semblaient hautes. De temps en temps, j'avais de brefs moments de vertige. J'avais l'impression de monter depuis des heures, je commençais à fatiguer, j'avais les jambes lourdes, mais il fallait que j'atteigne le sommet.
À ce moment, je remarquai un écriteau accroché sur le mur mais je n'y pris guère attention. Pourtant, maintenant j'ai l'impression que dessus il devait être écrit « danger, attention à la marche » ou quelque chose de ce genre. Je fis un pas et je crois que mon pied droit se posa sur du vide. Je basculai et tombai en arrière. Je ne sais pas combien de temps dura ma chute, mais en une fraction de secondes, je me suis rendu compte que j'étais enfin arrivé au Paradis.

PRIX

Image de Printemps 2019
177

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Arrivé au paradis ainsi.... dur dur; mais c'est l'enfer ! Un scénario dans l'extraordinaire.
je vous invite à lire et soutenir ma nouvelle historique sur le mur de Berlin qui est désormais en finale.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/ich-bin-ein-berliner-4
A bientôt sur nos mots
Pascal

·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Une très belle chute, une chute d'enfer ! J'aime votre texte !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Mes voix pour cette œuvre originale et prenante ! Une invitation
à découvrir mon “Éclats de lumière” qui est en lice pour le Grand
Prix Printemps 2019. Merci d’avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/eclats-de-lumiere

·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
Très jolie ascension :) mon vote :)
·
Image de De margotin
De margotin · il y a
Je vote
·
Image de Gabriel Epixem
Gabriel Epixem · il y a
Mon vote.
·
Image de SLEMO
SLEMO · il y a
Il se dit que l'enfer est pavé de bonnes intentions, le paradis serait donc l'absence de de dalle ou de marche ! Mon vote.
·
Image de Christopher GIL
Christopher GIL · il y a
Texte vraiment agréable à lire, on pense à une fin "sage", pleine de réflexion.. mais non! Le moine est-il un assassin ? Mes voix en tout cas!
J'ai également une histoire à lire, si cela vous tente!

·
Image de DUCIMETIERE
DUCIMETIERE · il y a
Vengeance du moine dérangé en pleine méditation ? La chute est drôle. Elle l'est peut-être moins pour le touriste. Je vote.
·
Image de Niclown
Niclown · il y a
Très théâtral, ce paradis ! (Le Tibet est tout petit pour les enfants qui s'aiment...)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Quand j’ai vu arriver la voiture, j’ai eu la plus grande peur de ma vie. Elle fonçait sur moi à une vitesse folle. J’ai vraiment cru qu’elle allait me percuter mais, au dernier moment, ...

Du même thème