Les survivants

il y a
1 min
1
lecture
0

Ex-étudiante en Master de Littérature Comparée. J'écris des fragments de terreur enfouis dans mon Moi trop sensible. Je capte ces images et les matérialise. Ma part sombre aime les récits  [+]

« Yuri, j’ai vu des hommes là-bas. »
Adossé contre la carlingue de l’avion, Yuri charge son arme. Il ne se retourne pas vers Jeff qui accourt vers lui.
« Yuri, putain, je te parle. »
Le soldat lève enfin la tête. Derrière la visière orange, Jeff devine qu’il ne partage pas son enthousiasme.
« Des hommes ! répète Jeff. Ils sont en vie. Ils attendent les secours. »
De nouveau, Yuri ne répond pas. Il se contente de hausser les épaules.
Comment peut-il rester aussi stoïque ? se demande Jeff, atterré.
Des jours qu’ils marchent en vain dans l’enfer du Nouveau Monde. Un monde ravagé par la pandémie.
Au bout d’un moment, Yuri se décide à réagir ; il se décolle mollement de la tôle, comme un insecte.
C’était l’image que Jeff avait eu en s’observant lui-même dans un vieux miroir de la base militaire : un gros moustique, avec une visière orange et une bouteille d’oxygène sur le dos.
Au début, ça l’avait fait rire. Mais plus maintenant.
Yuri garde le silence, avançant d’un pas lourd dans le désert brûlant de l’insanité.
« Là-bas ! s’écrie Jeff. Vite. L’eau ! »
Yuri ne réagit pas. Son arme pèse trop lourd dans sa main.
Jeff se précipite sur les bidons d’eau, empilés à l’ombre d’un campement rudimentaire. Faibles réserves, mais encore utiles aux survivants, se dit-il.
Il lève son arme et fait feu.
La légèreté du fusil d’assaut le surprend lorsqu’il tire sur les bidons d’eau.
L’eau se déverse au sol, mais Yuri ne réagit pas.
Les survivants crient. Et les corps, percés comme les barils d’eau par les balles de Jeff, s’effondrent.
Yuri regarde son arme, silencieux. C’est fou comme elle est lourde, quand elle pompe la vie des gens.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,