3
min

Les plus belles fesses de la ville

Image de Chloé Goupille

Chloé Goupille

67 lectures

65

Baptiste arriva dans la cuisine en sifflotant. Il embrassa son amoureux dans le cou et se servit une tasse de café.
- Bien dormi chéri ?
- Mouais, grogna Matt.
- Ca t’a mis d’une bien belle humeur à ce que je vois.
- Je serais de meilleure humeur si je ne me réveillais pas constamment dans un lit vide. Tu me rappelles pourquoi tu te lèves tous les jours à l’aube depuis une semaine ?
- C’est le moment idéal pour faire du sport, ça dynamise. Allez, soutiens-moi un peu, c’est aussi pour toi que je le fais, tu seras bien content quand j’aurai les plus belles fesses de toute la ville.
- Ca me fait une belle jambe, si tu es toujours trop fatigué pour me les montrer. Dynamisme mon œil oui, grommela Matt.
- Désolé, c’est le temps que je me fasse à ce nouveau rythme. Fais-moi confiance.
Matt conserva le silence et son air renfrogné.

Les jours passèrent et l’habitude de Baptiste s’installa. Chaque matin à l’aube, weekend compris, il quittait subrepticement la douceur de leur lit pour ne revenir qu’une heure plus tard, l’air de plus en plus béat, et de moins en moins attentif à celui, bougon et soucieux, de Matt. Jusqu’au matin de trop où, se réveillant de nouveau au son de la douche, seul et désemparé, ce dernier avait enfoui sa tête dans l’oreiller de son amant, et s’était mis à sangloter. Baptiste n’avait pas tardé à se précipiter à son chevet, alarmé pour la première fois depuis des semaines.
- Matt, qu’est-ce qu’il t’arrive ? S’il te plaît, parle-moi, je veux savoir ce qu’il se passe.
Le jeune homme se redressa d’un bond furieux et jeta l’oreiller au visage de son propriétaire.
- Quoi ?! Toi, tu veux savoir ce qu’il se passe ? Tu veux que je te parle ? Mais putain Baptiste, c’est toi qui disparais sans arrêt soi-disant pour courir, et qui ne veux rien m’expliquer de ce qu’il te prend. C’est toi qui agis bizarrement et c’est à moi de te dire ce qu’il se passe ?
- Ok, tu veux savoir ce que je fais vraiment tous les matins ? Alors viens avec moi demain.
Il avait proposé cela d’un ton très calme, avec un petit sourire indéchiffrable, mélange de confiance, de satisfaction et d’autre chose que Matt ne savait identifier. Décontenancé, celui-ci ne put qu’hocher la tête. Sa rancœur s’évapora, pourtant l’indifférence qu’elle semblait avoir provoquée chez son petit ami avait quelque chose d’inquiétant.
Baptiste s’approcha pour embrasser ses lèvres, il lui répéta qu’ils partiraient ensemble le lendemain, et qu’il comprendrait. Il lui assura qu’il n’avait pas voulu lui causer tant de peine, et que tout rentrerait bientôt dans l’ordre. Matt acquiesça derechef, et réclama un moment de solitude pour se remettre de ses émotions.

Le lendemain était un samedi, mais le téléphone de Baptiste vibra comme tous les jours à 6h pour le réveiller. Il l’éteignit aussitôt mais au lieu de se glisser hors du lit, il vint coller son corps chaud à celui, encore endormi, de son compagnon. Il fit remonter une pluie de baiser de son épaule jusqu’à l’arrière de son oreille où il murmura des mots d’amour.
- Hum, je veux dormir encore un peu, gémit Matt dans un demi-sommeil.
- On dormira plus tard, aujourd’hui c’est le grand jour, rappela Baptiste.
- Tu vas vraiment tout me dire ?
- Oui, je vais te montrer, mais il faut y aller maintenant.
Matt ouvrit la bouche pour demander ce qu’il y avait de si urgent mais Baptiste le fit taire d’un dernier baiser et le tira hors du lit. Ils s’habillèrent en silence et sortirent. Matt suivi son petit ami jusqu’à sa voiture et se laissa conduire à travers les rues désertes. Ils se garèrent devant le parc, Baptiste sortit un sac de sport du coffre et se mit en route vers le bois, où il progressa en suivant des sentiers de plus en plus étroits. Puis il s’arrêta net et demandant à son compagnon de fermer les yeux et de l’attendre une minute. Matt s’exécuta en frissonnant, de plus en plus nerveux : Baptiste ne s’était pas départi de son effrayant sourire et il comprenait de moins en moins ce qu’ils pouvaient bien faire dans ce parc désert, à une heure pareille.
Au bout de quelques instant, la main de Baptiste saisit la sienne et sa voix douce lui intima de garder les paupières closes pour le suivre.
- C’est bon, tu peux ouvrir.
Matt plissa les yeux face à la lumière du jour naissant. Baptiste avait pris un raccourci pour les mener jusqu’au banc qui surplombait le parc. Leur banc. Celui de leur premier baiser. Dessus était posé un tableau. Il représentait ce qu’il avait sous les yeux : le parc, la ville au loin, les lueurs de l’aube. Et le banc. Et sur le banc, deux jeunes hommes, indifférents à la beauté du spectacle de la nature tant ils étaient bouleversés par ce qu’il se passait entre eux.
Matt se retourna vers son amoureux.
- Joyeuse Saint Valentin, lui souhaita celui-ci, un peu tendu.
- Bapt, on est en avril.
- Je sais, mais si j’avais fait ça en février tu te serais douté de quelque chose.
- T’es un grand malade, tu sais ?
- Malade d’amour pour toi.
Matt leva les yeux au ciel mais ne put s’empêcher de rire. Il versa une larme, aussi, de soulagement et d’émotion.
- Alors c’est ça que tu faisais... Moi je me faisais un sang d’encre, et toi tu t’étais remis à la peinture et tu venais ici tous les matins pour me faire une surprise. Tu ne courrais pas vers un autre mec. Tu ne courrais pas du tout, d’ailleurs, même pas pour avoir les plus belles fesses de la ville.
- Non, et à ce sujet, je suis un peu vexé que tu n’aies jamais essayé de m’arrêter en disant que j’avais déjà les plus belles fesses de toute la région.
Matt voulut rire, le traiter d’idiot, lui dire qu’il avait les plus belles fesses du pays, le frapper pour l’avoir inquiété, se frapper pour avoir manqué de confiance, et rire encore, et pleurer de l’émerveillement de savoir que cet homme, cet imbécile complètement fou, était tout à lui. Il voulait lui dire qu’il l’aimait, mais tout cela resta coincé dans sa gorge, alors il passa les bras autour de son cou, et il lui donna un long baiser, qui disait tout cela à la fois.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
65

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Zurglub
Zurglub · il y a
Pas mal du tout !
·
Image de Chloé Goupille
Chloé Goupille · il y a
Merci !
·
Image de Jfjs
Jfjs · il y a
déjà le titre ^^. Sinon le récit est bien amené et l'histoire finit bien. ah la Saint Valentin...
·
Image de Chloé Goupille
Chloé Goupille · il y a
Haha, en réalité je déteste chercher des titres à mes histoires, je demandais son avis à une amie qui a proposé ça un peu pour rire mais je pensais que ça collait bien... Et puis ça me fait rire quand je reçois "Untel a commenté Les plus belles fesses de la ville". Alors merci pour m'avoir fait sourire deux fois cet après-midi : avec le mail et avec ce gentil commentaire. Et oui, pour la St Valentin il faut bien qu'au moins les histoires se finissent bien, c'est trop souvent source de catastrophes dans la vraie vie... ^^
·
Image de Jo Theroude
Jo Theroude · il y a
C'est ça le véritable amour ! Lorsque l'on souhaite surprendre l'être aimé et que se doutant de quelque chose, il se met à paniquer !
Tous mes votes Chloé pour cette jolie Saint-Valentin...

·
Image de Chloé Goupille
Chloé Goupille · il y a
Merci Jo !
·
Image de Manita
Manita · il y a
Un récit qui tient en haleine jusqu'au bout.Ouf ! Ça finit bien. Je vote pour...
·
Image de Chloé Goupille
Chloé Goupille · il y a
Merci ! Je suis contente de vous avoir fait peur pour mieux vous rassurer
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Texte réussi !
Apprécierez vous "Entre les persiennes " en lice pour ce prix ?

·
Image de Chloé Goupille
Chloé Goupille · il y a
Merci ! Votre poème l'est aussi, merci de me l'avoir fait découvrir
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Merci à vous de l'avoir apprécié !
·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Ouf ! Moi qui me réjouissais de les retrouver, ces deux-là, J'ai eu presque peur !
·
Image de Chloé Goupille
Chloé Goupille · il y a
Je crois qu'avec eux il n'y aura jamais de mauvaises surprises !
·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Un peu comme Plume et Mélusine, donc ;)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
j'aime bien quand ça finit bien
·
Image de Chloé Goupille
Chloé Goupille · il y a
Alors vous êtes venu au bon endroit ;)
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Un texte qui fait écho au mien. Bravo pour cette histoire d'amour originale entre deux êtres que vous rendez aimables (que l'on a envie d'aimer) et attachants. Un vote d'adhésion.
·
Image de Chloé Goupille
Chloé Goupille · il y a
Vous pouvez les aimer sans crainte, je suis ravie qu'ils vous inspirent de tels sentiments :)
·
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Une histoire toute mignonne, pleine d'amour. Bravo Chloé !
·
Image de Chloé Goupille
Chloé Goupille · il y a
Merci Abi, contente qu'elle vous ait plu !
·
Image de Maggydm
Maggydm · il y a
Un mot J'adore. Merci pour cette superbe histoire. Mon soutien.
·
Image de Chloé Goupille
Chloé Goupille · il y a
Oh merci infiniment !
·