4
min

Les mines du Prince Chalomon

Image de Plume Le chat

Plume Le chat

147 lectures

117

- Eh bien, Chagarou, tu travailles tes exercices de camouflages ? Même punaisé à la coque, tu auras du mal à te faire passer pour une bernique.
Bastet soit louée, Myosotis allait me sauver de cette situation ridicule et périlleuse. Due à une mouette en plus ! Cette sale bête m'avait volé mon déjeuner et fait passer par dessus bord !
Je sentis un lasso me capturer les pattes arrières. Un coup sec me prit par surprise et plouf ! Un chat à la mer !
La douce voix de la chapitaine Mélusine retentit comme un coup de canon du ventre du navire, invectivant notre mousse :
- Mystère ! Envoie moi le coq !
- Pas possible maintenant, chapitaine ! Les Deuxièmes sont en train de le laver !
À peine le temps de cracher une algue au goût de sushi moisi, je basculais la tête en bas et filais vers le ciel en hurlant. Je croisai une Siamoise hilare qui descendait agrippée à l'autre bout du bout, puis m'arrêtai brusquement, suspendu trop haut pour mon goût. Avide de bien faire, la mousse interpella Mélusine :
- Patience Chapitaine ! Saphir l'a mis sur le fil, il sera bientôt sec !
- Arrêtez de jouer ou je balance tout le monde par dessus bord !
- Bien chapitaine ! chantonna en chœur l'ensemble de l'équipage féminin.
- Livraison de la poule mouillée ! clama Saphir.
L'instant suivant, je plongeais direction le pont, hurlant derechef et maudissant tout ce qui pouvait s'apparenter à un nom d'oiseau, pour me retrouver face aux yeux verts de la chapitaine, magnifiques, même à l'envers.
- Suis moi maître coq, susurra la belle en tournant les talons direction sa cabine.
La fourrure trempée, le cœur à l'envers et la tête tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une pendule suisse, je pénétrai en titubant dans l'antre de Mélusine, fermant délicatement la porte derrière moi. La chatte, déjà assise dans son fauteuil préféré, m'indiqua d'un mouvement des moustaches que je pouvais m'installer dans celui qui lui faisait face. Je m'affalai dedans avec reconnaissance. Le récipient était bouché et semblait avoir séjourné dans la mer un certain temps. On apercevait à travers ses parois verdâtres un contenu indéterminé.
- C'est quoi cette bouteille de lait ? demandai-je tandis que mon estomac faisait écho en un peu discret gargouillis.
- Un porte document, je l'ai gagné hier à la taverne.
Gagné, vraiment ? Alors que les minettes sont revenues ventre à terre en me hurlant de larguer les amarres ? D'ailleurs, je commençais à trouver frustrant d'être toujours de quart les soirs de virées où on s'amuse...
- Et dedans, il y a...
- Un parchepatte ! lança une petite voix impatiente.
Melusine se figea et je fermai les yeux, attendant l'averse. La chapitaine pris une grande inspiration et lança posément :
- Dehors, la musaraigne !
Un petit soupir retentit derrière un coffre et Mystère apparut, tête, oreilles et moustaches basses. Puis, redressant courageusement son museau pointu, elle sortit le plus dignement possible, les genoux tremblotant quand même un peu, et referma doucement la porte derrière elle sans se retourner.
La chapitaine, n'y tenant plus, se mit à glousser :
- Une vraie graine de pirate, cette chatonne !
- Le jour où elle réussira à garder fermée sa boîte à chamembert, ajoutai-je avant de clore la mienne.
Trop tard. La flibustière poussa un des terribles miaulements de rire dont elle avait le secret, pleurant et hoquetant à la limite des convulsions. L'instant suivant, les siamoises étaient là, mystérieusement apparues de chaque côté d'elle, en état d'alerte maximale, un poignard dans chaque patte avant, prêtes à découdre la panse de l'inconscient qui commettrait la folie de menacer leur chère chapitaine. Mon instinct de survie me conseillant une immobilité totale, j'osais à peine respirer, une narine à la fois, jusqu'à ce que mon estomac maudit se remette à gargouiller. Les secondes pivotèrent instantanément vers moi et je cessai complètement de respirer.
- Tout va bien les filles, articula Mélusine dès qu'elle en fut capable...
- Un conseil, me glissa Myosotis en posant délicatement une griffe sur mon estomac rebondi quoique cruellement vide, quand tu gobes une grenouille, n'avale pas avec, la mare et les nénuphars.
- Tu croâs ? renchérit sa sœur ?
- Dehors, les psychocats ! lança Mélusine en s'essuyant les yeux.
Les jumelles sortirent en gloussant. La tête recommençait à me tourner, dans l'autre sens, cette fois-ci. La chapitaine bondit par dessus le bureau pour me flanquer un coup de patte entre les omoplates. J'ouvris grand la bouche et les yeux, suffocant comme un poisson fraîchement pêché. J'eus droit à une deuxième baffe, agrémenté d'un « Respire nom d'un rat ! » Je récupérai subitement ma capacité à changer l'air de mon intérieur et, en prenant trop d'un coup, faillis m'étouffer.
Mélusine se rassit tranquillement, attendant que je redevienne opérationnel et me gratifia d'un : « Tu es canon, mais quel boulet ! » qui me fit quand même bien plaisir. Ayant retrouvé l'usage de la parole, je fis une tentative pour faire avancer les choses :
- Alors, ce parchepatte ? Parchemin ! m'empressai-je de corriger et maudissant les chafouillages de ma petite protégée.
- Une carte !
- Au trésor ?
- Ne sommes-nous pas des pirates, nom d'un chachalot ! Hume-moi ça !
Mélusine déboucha le flacon et le poussa sous ma truffe de compétition. Je fermai les yeux, me laissant envahir avec ravissement par des effluves aussi exotiques qu'enchanteurs. Mon estomac se manifesta de nouveau de façon tonitruante.
- Un fromage inconnu ?
- Que tu vas découvrir, Plume le coq !
Renversant la bouteille, je sortis la carte et la déroulai. C'était une carte au trésor pirate parfaitement classique, dessinée à l'encre violette d'une patte soigneuse. L'île paraissait petite, on en aurait vite fait le tour, tout était donc parfait, à un détail près.
- Il n'y a aucune indication sur l'emplacement de l'île.
- En effet.
- Tu sais où elle est, chapitaine ?
- Non, mais toi, tu vas la trouver.
J'eus un instant d'incompréhension, immédiatement suivi d'une intense appréhension. Ce que je lus dans les beaux yeux de Mélusine confirma mes craintes. Mon estomac creux hurla et je gémis :
- Non... s'il te plaît...
- Voyons, Pluminou, minauda la belle, tu sais bien que tu es l'arme la plus redoutable de notre fier navire. Mais pourquoi gargouilles-tu autant ? Je ne t'ai jamais interdit de manger du moment que...
- Cette chatanée mouette a bouffé mon poisson ! hurlai-je à bout de nerfs. Elle a essayé de me noyer ! Les Siamoises aussi ! Et tout le monde fe moque de moi ! V'ai faim ! F'est cruel de me priver de fromave avant faque pleine lune au cas où il y aurait bevoin d'un Fagarou !
Mélusine me colla la bouteille sous la truffe, heurtant mes crocs démesurés, et me poussa hors de sa cabine en hurlant :
- Toutes aux abris ! Alerte au chagarou !
La mousse et les Siamoises plongèrent dans la pièce et la porte claqua, me laissant seul sur le pont avec mon flacon. Je respirai avidement l'air qu'il contenait, grimpai comme une flèche sur le nid de pie et levai ma truffe frémissante vers la pleine lune.

Je repris connaissance au milieu de joyeux rires féminins. L'air embaumait. Mon estomac gargouilla et les rires s'amplifièrent. J'ouvris les yeux et m'assis. Il faisait jour et le soleil réchauffait délicatement le pont. Une légère brise poussait le navire. Saphir me tendit un bout d'un fromage inconnu. Je croquai dedans et le laissai fondre sur ma langue, conquis.
- Où est l'île ? Demandai-je en me resservant.
- Par là, dit la mousse en tendant une patte derrière nous. Le prince était urgé de rentrer alors on a rempli les cales avec le fromage des mines et on est partis. Chalomon, le prince, est un Persan, il a pas de profil et il était sur le Frémulon Asiatique mais Grisou l'a oublié et...
- Mystère ! cria Melusine, quand tu as installé le prince dans ma cabine, tu lui as bien dit de déjeuner avec nous ?
- Moi ? couina la mousse en ouvrant des yeux paniqués, c'était moi qui... ?
- Il n'est pas là ! annonça Saphir.
- Je l'ai oublié ?
- Avec un peu de chance, soupirai-je, il lui reste un flacon et un parchepatte...

PRIX

Image de 2020

Thème

Image de Très très court
117

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
Je viens de découvrir votre page.
J'ai aimé et je me suis abonné.
On dirait que depuis un mois.............tout s'est arrêté avec Chalomon
On n'a plus à plumer les chats cela ne se fait pas.
Je vous invite à lire: "" DIGOINAISES CORPS ET ÂME "" qui est en compétition.

Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Merci Mohamed ! J'en ronronne de bonheur ! Me voici de retour avec Platybecs et coussins sales !
Image de JACB
JACB · il y a
C'est fantaisiste à souhait et cha me désole de ne pas mettre plus qu'un like, tous les personnages valent le détour dans cette histoire qui décoiffe un peu. Sorry Plume!
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Merci beaucoup JACB ! Ces compliments valent bien plus que des like !
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Je suis complètement passé à côté de ce Prince Chalomon. C'est moi qui ait une drôle de mine ☺☺☺ Désolé.
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Pô grave, merci M.Irage
Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
Histoire étrange !
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Merci Chantane !
Image de Mlb Angel
Mlb Angel · il y a
Chat pas mal. 🙂 si vous voulez lire le mien c'est des rêves dans les étoiles de mlb Angel merci d'avance https://short-edition.com/fr/auteur/mlb-angel
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Merci Mlb Angel !
Image de Hermann Sboniek
Hermann Sboniek · il y a
Bonjour Plume.
Et vous trouvez chat drôle ?
Chat tombe bien, moi auchi 😊
Du travail pour dix générations orthophonistes.
J'ai bien rigolé.
Merchi.

Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Grand merchi à vous Hermann !
Image de Denis Delepierre
Denis Delepierre · il y a
Un texte un peu foufou, très fantaisiste et très agréable à lire ! Vos jeux de mots m'ont fait pleurer de rire. C'est l'un des textes les plus originaux que j'ai lus ! Je vous invite à visiter Torul et à rencontrer les pêcheurs de nuages si le cœur vous en dit, c'est par ici https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/tranches-de-nuages Au plaisir de vous lire !
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Rat-vi de vous avoir fait rire ! Merci beaucoup Denis !
Image de Viviane Martin Bis
Viviane Martin Bis · il y a
Que dire, sinon que tout est dit !!!! du talent, du talent rien que du talent !!! <3
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Merci Viviane pour ces beaux compliments !
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Chat alors.Belle originalité. Cha fait chinq. 😉
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Chinq fois merchi Lélie !
Image de RAC
RAC · il y a
Mon chat & moi sommes ravis de retrouver Plume. Chat faisait longtemps et chat nous a bien fait fourire ! A+ Mihihihi...
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Merci à RAC et miaourci à son chat !

Vous aimerez aussi !

Du même auteur