3
min

Les Liseurs

Image de Yann Olivier

Yann Olivier

196 lectures

25

FINALISTE
Sélection Jury

La bibliothécaire était une belle femme. J’avais douze ans et c’était mon point de vue. Mais je n’en faisais aucune publicité. Car je ne voulais pas que la bibliothèque devienne le nouveau lieu à la mode pour les collégiens qui préféraient à cette heure précise courir sur un terrain de foot.

- Madame, je ne trouve pas la fiche de Moby Dick, dis-je. C’était le prétexte trouvé pour m’adresser à celle qui mangeait une pomme derrière son bureau.
- C’est Mademoiselle. Mais oui ; le classement des fiches pose problème, répondit la bibliothécaire qui s’essuyait la commissure des lèvres avec une serviette immaculée qu’elle replia devant moi. Tu trouveras le livre dans le rayonnage « Aventure » à la lettre « M » comme Herman Melville.
Grâce aux indications je trouvais le bel ouvrage à la couverture de maroquin rouge. Et je m’installais dans la salle de lecture, dos à la fenêtre et bien à mon aise. Je quittais de temps en temps le Capitaine Achab et son obsession, pour lever le nez vers la bibliothécaire qui ne mangeait plus de pomme. Puis, comme j’allais ranger le livre qu’il m’était impossible de ramener chez moi –mais ça c’était une autre histoire-, elle me fit signe de m’approcher.

- Je constate que tu aimes beaucoup lire.
- Oui Madame, répondis-je car j’étais un garçon poli.
- Je te vois tous les jours.
- Oui je suis en vacances.
- Je vais alors te demander un service ; tu veux bien ? Demain, tu mettras de l’ordre dans les fiches de classement des livres. Tu as remarqué toi-même qu’on ne s’y retrouve pas. En échange, je te dirai un secret.
- Oui, les gens ne font pas attention. Ils mettent tout en désordre et après c’est le bazar. Je serai là demain. Bonne soirée Madame, dis-je, même si je n’étais pas très fan des secrets, mais ça c’était une autre histoire.

Classer les fiches n’était pas une super occupation. D’autant que le désordre était incroyable, à croire que c’était fait exprès. Mais c’était l’occasion de réviser mon alphabet, et de recevoir quelques jolis sourires de la bibliothécaire.
- Tu resteras après la fermeture au public, vint-elle me dire tandis qu’elle portait une robe à motifs fleuris, et que l’après-midi s’étirait en longueur. Je n’ai pas oublié ma promesse. J’espère que toi non plus.

- Ce que je vais te dire, il ne faudra le répéter à personne, murmura la bibliothécaire. Tu comprends ? Tu dois le jurer... sur la tête de ta mère par exemple.
- Je n’ai plus de mère.
- Ce n’est pas grave... non... ce n’est pas ce que je voulais dire mais...
- Oui Madame. Je coupais court parce que j’avais remarqué que l’absence de maman mettait toujours mal à l’aise, même si les gens auraient bien aimé savoir ce qui s’était passé, mais ça c’était une autre histoire.
- Je veux donc t’informer que le monde est divisé en trois catégories, pas plus, affirma-t-elle gravement. Toi tu aimes lire, n’est-ce pas ?
- Oui Madame.
- Moi aussi, ce qui fait de nous des membres de la première catégorie ; les lecteurs. La deuxième catégorie qui regroupe l’immense majorité de la population est indifférente à la lecture ; elle lit peu ou pas de livre.
Et enfin la troisième et dernière catégorie déteste la lecture. Ils ont chacun une raison bien précise pour cela. Par fainéantise. Par obscurantisme. Parce qu’ils ne savent pas lire, et cætera. C’est ainsi depuis que l’écriture existe.
- Depuis le début de l’Histoire alors..., dis-je pour faire le bon élève.
- C’est bien ça. Tu conviendras donc que ça fait un long moment. Mais crois-tu que chacune de ces communautés puissent cohabiter en paix ?, demanda-t-elle les yeux sur moi.
- Je ne sais pas Madame, dis-je car je ne pouvais rien discerner dans la pénombre qui s’installait, et parce que je n’en avais aucune idée.
- La réponse est « non » bien sûr. C’est pourquoi tu as face à toi un membre de la Guilde des Liseurs dont la mission en ce qui me concerne est de préserver cette bibliothèque et de lutter contre les Frères de l’Autodafé ; le groupement activiste anti-lecteurs. Qui crois-tu qui s’amuse à perturber chaque jour mon travail ?
- Les Frères de l’auto ratée...
- « Autodafé ». Mais je vois que tu as compris. Il n’y a pas un jour sans incident. Pas un, se lamenta la bibliothécaire.
- Que font-ils, osai-je demander ?
- Ils jettent des fiches de livre dans la cuvette des toilettes. Ils arrachent des pages. Ils cachent mes clés. Et bien d’autres choses encore.
- Mais pourquoi font-ils cela ?
- Pour rien... Pour rien mon petit, sinon perturber le bon fonctionnement de la bibliothèque. Oooh, ils n’iraient pas jusqu’à mettre le feu aux livres ou attenter à ma personne. Oh non ! Mais ce sont des petites actions qui s’additionnent, se multiplient, jour après jour.
Je te parle de cela parce qu’un jour, il me faudra un remplaçant. Je suis jeune mais la lutte use vite. Et je ne veux pas attendre d’être inefficace. Cela fait trop longtemps que je suis en première ligne. Elle garda le silence un moment. Je n’entendais que le souffle de sa respiration.

- Je vais te montrer quelque chose d’édifiant pour éclairer la nature du combat que se livre la Guilde des Liseurs et les Frères de l’Autodafé. Viens avec moi. Je ne voudrais pas que tu prennes mes paroles pour des confessions loufoques.

La bibliothécaire me prit alors par la main pour m’emmener par les couloirs interdits au public. Le parquet craqua. Et la pénombre nous suivit jusqu’à une porte sans inscription.

Elle fit un premier tour de clé, puis un second avant de se retourner vers moi : - Non, ce n’est pas encore le moment. Reviens demain, nous parlerons à nouveau. Tu as encore tant de choses à entendre. Il ne faut pas aller trop vite. Oui, reviens demain, c’est mieux.

J’aimais bien la bibliothécaire.

PRIX

Image de 2014

Thèmes

Image de TTC
25

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Bertrand Gille
Bertrand Gille · il y a
Mais je veux la suiiteeee !!!! Viiiite !!!!
J'adore celui-ci !
:)
Si je le pouvais ce sont 10 voix que je vous donnerai pour ce texte !!!

PS : Vous avez l'adresse de la bibliothèque? J'aimerai bien y aller faire un tour :)

·
Image de Nathalie Bernard
Nathalie Bernard · il y a
Assez loufoque, j'en conviens mais j'aimerais bien connaître la suite ... mais ça, c'est une autre histoire ! +1
·
Image de Claire Le-Mée
Claire Le-Mée · il y a
J'aime beaucoup, c'est adorable ! La bibliothécaire est très bavarde, j'aurais bien aimé que la mienne le soi aussi, aha !
En tout cas, tu as mon vote !
Et comme je suis en finale moi aussi, pour le concours de fanart, je t'invite à aller checker un peu ce que j'ai fais :)
http://short-edition.com/oeuvre/strips/les-maraudeurs-et-lily-1

·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
Ai voté!
·
Image de Claire Le-Mée
Claire Le-Mée · il y a
Merci :)
·
Image de Ernest Fourachault
Ernest Fourachault · il y a
+1 pour que le héros revienne le lendemain, en effet !
·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
Il est effectivement essentiel de lui laisser cette opportunité...
·
Image de PELTILLE
PELTILLE · il y a
Bravo à l'écrivain de la famille THP
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

La steppe. Frontière infinie. Royaume herbeux. Cousine d'immensité avec la mer. Le vent en avait fait son aire de jeux. Il pouvait y courir jusqu'à perdre son souffle, sans obstacle. Il y ...