3
min

Les langues de feu

Image de Lescroart Daniel

Lescroart Daniel

63 lectures

48

Quatre adolescents sont catapultés dans une fosse aux lionnes,quatre garçons pour trente filles; femmes ou maîtresses, perles ou joyaux... Quelle main invisible a pu nous réunir dans cette classe de première ? Silhouette à la Coluche, Léon, tribun aux idées révolutionnaires dépareille dans ce lycée jésuite.Tel un bout en train, il agit en seigneur, se faisant un devoir d'inviter gracieusement la gent féminine, à l'image d'un nouveau riche extraverti. Les filles, pas dupes, profitent de ses largesses, mais finissent inexorablement dans d'autres bras. Dans ceux de Charles par exemple, qui n'en a cure et collectionne les conquêtes. On peut le jalouser. Rochelle est bien plus complexe ; cet artiste schizothyme tombe en amour jours après jours, mais sa droiture et sa pudeur lui interdisent de dépasser le stade du rêve; c'est un volcan en sommeil. Quant à moi Carol, je cultive l'humour et la provocation. Doyen de la bande, faute à une haine farouche de la vie scolaire: je rends systématiquement copie blanche à toutes les interrogations qui me semblent sans intérêt, non par défi mais par conviction. Qui aurait pu envisager que ces rencontres improbables allaient conduire à... En cette fin d'année scolaire, jours et nuits ne font plus qu'un; là où qui pour comment quoi se ressemblent, tout est propice à la folie... Rochelle nous invite à passer le week-end de la Pentecôte dans la maison de campagne de sa famille, un vieux moulin rénové; l'occasion nous est donnée de clôturer de façon magistrale cette année . " Un enterrement première classe, voilà ce que nous allons faire !" lance Léon dans un énorme éclat de rire. Aussitôt je leur propose d'écrire la trame; Léon sera notre gourou, Rochelle le servant... "Charles, tu invites quatre filles, innocentes si possible" enchérit Léon, ajoutant dans un murmure inaudible, " pour le sacrifice..." C'est ainsi qu'une semaine plus tard, quatre demoiselles arrivent au moulin, quatre filles choisies avec le plus grand soin. Sophie est issue d'une famille de grands notables de la région, elle ne vit que d'apparences; les études pour elles n'ont que peu d'importance, elle profite de la vie. Tout ou presque la sépare de Perrine, élève surdouée au tempérament très scolaire, de trois ans sa cadette. Laetitia, fille-mère bohème, et la gentille Marie-Hélène, aux convictions religieuses profondément ancrées complètent ce quatuor. Comment ce diable de Charles a t'il pu les convaincre de nous rejoindre, Satan seul le sait...Comme prévue la fête commence par un grand festin bien arrosé, rythmé au son des injonctions répétitives de Léon : " ripaillons, ripaillons... et n'oubliez pas de vous désaltérer avec mon somptueux cocktail, langues de feu ". Mais quelle est cette étrange mixture que Léon a concoctée en secret ? Ses premiers effets se font sentir. Rochelle et Sophie se rapprochent, tandis que Perrine n'a d'yeux que pour Charles. Marie-Hélène s'affaire au service, heureuse de ce moment de partage, non sans se trémousser d'étrange façon. Soudain une cloche retentit, et Léon vêtu d'une longue et large aube blanche apparaît :" Il est l'heure mes amis d'entrer en procession dans la salle ou se déroulera notre office. Rochelle, guidez nous vers ce lieu béni je vous prie." Interloqués mais amusés, comme robotisés nous suivons le mouvement et nous retrouvons rapidement une bougie à la main, assis à même le sol face à un majestueux autel orné de fleurs et de dorures. La cérémonie peut commencer. " Frères et sœurs, nous sommes ici réunis cette nuit pour célébrer la fin de notre année scolaire. Est venu désormais l'heure des sacrifices en réponse à nos péchés. Vous avez péché par amour, par manque d'amour... " Voyant l'état semi-comateux de l'ensemble de ses condisciples sous l'effet de la drogue qu'il leur administré, Léon continue sur un ton satanique : "Marie-Hélène, pour vous être approchée trop près de Dieu, vous êtes condamnée à copuler toute la nuit avec Carol... " Comme des automates, les deux se lèvent et partent appliquer la sentence. " Rochelle, pour n'avoir pas succombé à la tentation, choisissez votre compagne pour la nuit et emmenez la au paradis de la chair". A ces mots Rochelle bondit et emmène avec lui Sophie. " Charles, enfin Charles, pour ton année de dépravé, pour toutes les filles que tu m'as volé, tu es condamné à me regarder honorer Perrine et Laetitia, nu et ligoté face à nous. Les filles, déshabillez le et attachez le solidement, j'arrive..." Tous s'exécutèrent, Charles insistant même pour être bâillonné. Les cris de Perrine déchirèrent la nuit, et au petit matin, comme une odeur de sang flottait dans le moulin...
Personne ne revit jamais Léon. Charles se consola dans d'autres cuisses avant de s'exiler en Sidéie faute d'avoir trop joui. Rochelle, pour n'avoir pas su le faire, se replia dans un monastère. Marie-Hélène, aux résonances si lointaines, douce insouciance qui seule a pu prétendre à mon obscurité, n'a plus jamais parlé. Une fois par semaine, son regard me rejette dans le noir...

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
48

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lyriciste Nwar
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une œuvre à la fois joyeuse et triste ! Un grand bravo ! Une invitation
à venir découvrir “Sanglante Justice” qui est en Finale pour le Court et
le Noir 2018. Merci d’avance et bonne journée!

·
Image de Jfjs
Jfjs · il y a
singulière orgie décalée, fallait oser comme texte. Bien joué !
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Une étourdissante nuit de tous les fantasmes ☺☺☺
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Joyeux dans le style, horrible dans le fond.
·
Image de Lescroart Daniel
Lescroart Daniel · il y a
C'est tout moi
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
:-)
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
On s'amuse bien chez vous !
·
Image de Diane Sakakini-Châtillon
Diane Sakakini-Châtillon · il y a
Je me suis un peu perdue pour mieux frissonner à la fin, toutes mes voix!
·
Image de Epicurien78
Epicurien78 · il y a
Voila un texte dont la noirceur est à prendre au second degré, mais qui est finalement bine déjanté et divertissant ! :))
Pour vous remercier de cet amusement, vous viendrez bien prendre un petit Expresso chez-moi. Je vous préviens, il est très noir et assez corsé !

·
Image de Lescroart Daniel
Lescroart Daniel · il y a
Merci pour le café ...
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Ah j'ai bien rigolé XD Singulière et originale cette orgie ! J'ai bien aimé le flottement à la fin, où toutes les destinées se tracent de manière étrange et assez définitive !
Merci pour ce texte :)
Si tu le souhaites, n'hésite pas à lire "Gu'Air de Sang", également en compétition !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/gu-air-de-sang

·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Une cérémonie en forme d orgie macabre qui fait frissonner...bravo. Mes voix et une invitation facultative à venir lire mon texte en compétition. Amicalement.
·