3
min

Les couleurs de la vie

Image de Mariolga

Mariolga

323 lectures

131

Qualifié

Lilas – Les cheveux permanentés de ma grand-mère. J'adore ma grand-mère.
Craie – Ses joues couvertes de poudre de riz, si douces à embrasser.
Moutarde – Le fauteuil à oreillettes dans lequel elle passe ses journées à faire des mots croisés.
Vert goût menthe (normal, c'est vert la menthe) – Le sirop du soir.
Rose bonbon goût banane (étrange association, on aurait plutôt imaginé framboise avec l'aspect ou jaune avec le goût) – Le sirop du matin.
Blanches, rouges et blanches, bleues – Les pilules qu'elle prend toute la journée.
Vert à grosses fleurs rouges et roses – Le papier de ma chambre. Attention, il ne faut rien accrocher, scotcher ou punaiser, ça abime la tapisserie. Et je les mets où mes posters ?
Rouge – L'édredon sur mon petit lit. J'aurais préféré une couette avec une housse représentant le drapeau américain, la bannière étoilée en bleu, blanc, rouge. Et tant qu'à faire, un grand lit pour Lisa et moi, quand grand-mère dort.
Gris – Opaque et poisseux, l'ennui, la vie de ma grand-mère, la vie chez ma grand-mère. Tu sais grand-mère, tu es une très vieille dame et bientôt tu t'en iras. Et je serai très malheureux. Je ne veux pas être malheureux, alors c'est moi qui partirai... un jour.

Lumineux – Le sourire de Lisa et même juste le souvenir de son sourire.
Gris – Les yeux de Lisa. Mais ce n’est pas vrai, moi, je dis qu'ils sont du vert exact de l'eau du Nil où on ira un jour, voir le tombeau de la reine Hatchepsout à Sakkarah.
Roux – Ses longs cheveux bouclés et soyeux.
Marron – ses taches de rousseur. Tiens, on ne dit pas marronnes pourtant c'est féminin tâche ! C'est bizarre quand même la grammaire.
Dorée et si douce à mes lèvres – La peau de son ventre qui se découvre entre son jean et son tee shirt dès qu'elle bouge; celle des reins aussi, de l'autre côté de son corps.
Rouge à pois blancs – Sa p'tite robe à manches ballon qui met en évidence sa poitrine, oh sa poitrine !
Bleue marine – Le pull marin (on l'aurait deviné !) qu'elle m'a piqué et qui lui arrive presque aux genoux. Un soir par semaine, elle me le fait porter pour qu'il reprenne mon odeur.
Orange – L'écharpe en soie sauvage qu'elle m'a donnée en échange.
Camaïeu de rose, mauve et de violet – Notre amour. Je suis fou-amoureux de Lisa. On va partir ensemble... un jour.

Blanc phosphorescent – Tout ce qui est blanc sur la piste de danse de l'Iroquois où je rejoins Lisa le samedi soir et en premier son sourire. On danse comme des fous.
Rouges cerises – Les lèvres de Lisa et chaudes et humides sous mes baisers.
Rouge tomate – Le Bloody Mary.
Ambre – Le whisky.
Vert – Le zeste du citron, mais d'une nuance un tout petit peu plus foncée que la menthe du mojito.
Rose – Le jus de goyave de Lisa ou alors
Orange – Le jus d'orange ou de mangue ou d'abricot. Jamais elle ne boit d'alcool Lisa.
Multicolores – Les éclats de rire.
Irisées – Les bulles de bonheur qui pétillent dans ma tête.
Bleu – Le ciel. Infini. Avec juste un ou deux petits nuages roses, tout en longueur, sinon, ça ferait monotone.
Blanc – Le sable fin.
Bayadère – La mer qu'on ira voir... un jour.

Vert pomme – Ma p'tite voiture. J'ai eu mon permis du premier coup il y a 5 mois et j'ai repeint en granny-smith la 4L bleu flic de grand-mère qui dormait dans le garage en m'attendant.
Transparentes – Les gouttes de pluie. J'ai toujours aimé la pluie la nuit.
Argent – Le reflet des éclairs sur l'asphalte mouillé.
Or – Les paillettes qu'ils allument dans les yeux de Lisa.
Rouille et couinant – Les amortisseurs qui s'écrasent et se détendent au rythme des chansons qu'on chante à tue-tête.
Jaunes – Les feuilles qui commencent à tomber dans la forêt.
Acajou – Le chevreuil qui traverse.
Blanche – La tâche sous sa queue.
Violet – Le coup de volant à droite pour l'éviter.
Indigo – Celui à gauche pour redresser.
Aubergine – Le dérapage sur les feuilles jaunes pour ne pas percuter le chevreuil acajou qui a une tâche blanche sous la queue.
Gris et vert et squameux – Le tronc du platane. Lorsque j'étais petit, bordant le chemin de l'école, il y avait douze platanes. C'était impensable pour moi de passer là sans faire le tour de chacun d'eux. Je ne savais pas qu'on pouvait faire la même chose avec une 4L. Je ne savais pas qu'un jour...

Rouge – Depuis quand la pluie est-elle rouge ?
Rouge – Depuis quand la pluie tombe-t-elle dans la voiture ?
Rouges – Depuis quand les cheveux de Lisa sont-ils rouges, rouges sang ! Ils sont roux d'habitude.
Glauques – Depuis quand les yeux de Lisa sont-ils glauques ? J'ai toujours dit qu'ils étaient du vert exact de l'eau du Nil.
Éteints – Depuis quand les yeux de Lisa ne sont-ils plus lumineux ? Lisa, regarde-moi ! Pourquoi ne veux-tu plus me regarder ?
Livide – Depuis quand le visage de Lisa n'est-il plus doré entre ses mèches de feu.
Blafard – Le silence. Je voudrais encore t'entendre chanter. Je voudrais serrer ta main, Lisa, mais je ne peux plus bouger. Je voudrais que tu serres la mienne, mais tu ne bouges plus, toi, le vif argent !
Roses – Les bulles qui viennent crever au bord de mes lèvres dans un gargouillis sinistre quand je veux crier ton nom, Lisa.
Rouges non bleues non rouges – Les notes stridentes qui vrillent mon cerveau. Pourquoi ce réveil infernal ne s'arrête-t-il pas, j'ai encore sommeil !
Bleue – La neige au fond des traces de pas. Pourquoi il fait froid d'un seul coup ?
Noir – Le puits du fond du jardin de grand-mère.
Noire – L'eau glacée tout au fond. Grand-mère, au secours, tu as toujours veillé sur moi alors encore une fois fais tomber la corde pour me sortir de là ! Je te promets de ne plus te désobéir, de ne plus jouer autour de ce puits. Oui, je sais tu dis toujours qu'à force, à force d'y tomber, je finirai par y rester un jour...

PRIX

Image de Automne 2018
131

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lyriciste Nwar
Image de Jcjr
Jcjr · il y a
J'ai retrouvé agréablement cette farandole de couleurs, qui se termine si tristement. Viendriez-vous soutenir de nouveau "le bilan" en finale....
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Je relis avec plaisir votre ttc qui nous en fait voir de toutes les couleurs, Mariolga !
Vous avez soutenu Ianna qui est désormais en finale. La soutiendrez-vous encore ? : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/me-chienne-ianna-dans-les-dunes

·
Image de Pascale Martin
Pascale Martin · il y a
Un bel arc-en-ciel, une écriture pas commune. J'aime beaucoup même si la fin est dure. Merci pour ce joli moment. Mes 5 voix
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
+ 5 pour une poésie dont la fin l'est moins...
Si vous aimez 'Adieu léthargie ' Poésie Automne

·
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Construction très originale, texte poétique, fin dramatique. Toutes mes voix.
·
Image de Florence Chopin Genet
Florence Chopin Genet · il y a
En voir de toutes les couleurs, comme un arc en ciel dont le rouge illumine le ciel
·
Image de Aziza le Guillou
Aziza le Guillou · il y a
Très aérien, léger jusqu'au drame, Jolie plume !
·
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
On part d'un style très léger pour finir en drame. Bien écrit :)
·
Image de Mariolga
Mariolga · il y a
Je reviens d'une zone blanche. Merci à tous de votre soutien.
·