Les 50 ans de Barbie

il y a
1 min
20
lectures
3

J’aime la Vie, j’aime la Beauté sous toutes ses formes, j’aime l’empathie et la gentillesse, j’aime les voyages,  lire et écrire me sont indispensables, j’aime ma famille  [+]

Les 50 ans de Barbie
« Demain, terminé, fini ! Cinquante ans que je suis manipulée ! Je me prépare depuis deux ans pour enfin réaliser mon rêve. Je déteste Barbie, le maquillage, la coiffure, la sophistication et toutes les poupées ! Moi j’aurais voulu être un garçon, pas une demi-portion comme Ken (que j’aime beaucoup d’ailleurs), non ! Un « mec », un vrai, avec des gros bras musclés, style dockers !
À cinq heures du matin, chaussée de mes bottes australiennes, chemise à carreaux et jean, je pars traverser les États-Unis d’une côte à l’autre, sur la mythique Route 66, à bord d’un de ces american trucks chargé à bloc. À moi le volant de ce monstre rutilant avec ses deux cheminées à l’avant, ses roues plus grandes qu’un homme debout. Quatre mille kilomètres d’un long ruban gris au milieu de nulle part, seule avec la peur qui me taraudera en pensant à une panne. Les arrêts dans les motels à rencontrer de rudes gaillards et des femmes à l’inverse de mon univers, bien ancrées sur la terre, vraies et surtout hors mode.
Je veillerai à être juste assez moche pour que personne n’ait envie de me faire du gringue ! Car si j’ai envie d’être un gros bras, je n’en suis pas un, et leur contact ne suscite aucune image onirique dans mon esprit.
Pour quelques semaines, je vais vivre mon fantasme dans cet énorme véhicule et si jamais je ne m’épanouissais pas dans ce nouveau métier, je pourrais toujours proposer à Mattel de créer une « Barbie camionneur » et demander des royalties !
3

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,