L'enterrement

il y a
1 min
120
lectures
100

21 ans déjà, et l'écriture m'anime chaque jour un peu plus. Je ne sais pas trop comment me présenter, alors je ne me présente pas. J'espère simplement que les mots et les histoires formés pa  [+]

Image de 5ème édition

Thème

Image de Très très courts
Grand-père est mort. Quel courage. Tout le temps où il était malade, il n'avait jamais eu peur. Ou alors il ne l'avait pas dit. Je lui avais demandé un jour : qu'y a-t-il de l'autre côté ? Rien d'effrayant pourvu qu'on aime, m'avait-il répondu.

- Paul, ça va ?

La voix puissante de Maman m'a sorti de mes rêves. C'est ça, le rôle des mères, de toute façon : il faut que les enfants réussissent, pas qu'ils rêvent.

- La cérémonie commence dans dix minutes, tu es prêt ?
- Oui.
- Tu sais, tu peux me parler, je sais que c'est pas évident à gérer tout ça à ton âge ..
- C'est plus facile à gérer au tien ?
- Ah, j'ai un peu plus l'expérience de la vie donc ..
- Alors l'expérience suffit ? Plus tu vis, plus la mort est banale, c'est tout.

Je m'éloignais de ma mère. Je n'avais pas franchement envie de lui parler. Mais elle est revenue à la charge.

- Ecoute, Paul, je vais te raconter une histoire. Quand ton père est mort, j'étais ravagée. Pour tout te dire, je m'en suis pas encore remise, et je doute m'en remettre un jour. Tu sais, on avait chacun notre côté dans le lit, c'était notre petit rituel la nuit .. Une fois, j'ai voulu essayer de dormir de l'autre côté, le sien.. J'ai pleuré toute la nuit, et le lendemain, je suis allée changer de lit. C'est impossible de se faire à l'absence de ceux que l'on aime, le mieux c'est d'en parler..

Maman semblait persuadée que j'étais dévoré de chagrin. Mais je n'étais pas triste. Enfin, pas vraiment. J'ai senti mon téléphone vibrer dans ma poche arrière. C'était Lili.
" Bon courage. Je t'aime <3 ".
J'avais rencontré Lili sur un forum en ligne, il y a quelques semaines. Une complicité naturelle s'était très vite installée entre nous, ainsi qu'une confiance incroyable. Elle aussi avait été confrontée à la mort, très jeune. Elle m'avait dit plusieurs fois que je l'avais sauvé, que sans moi elle aussi serait morte. Bien sûr, on ne s'est jamais vu, sauf en photo. Elle était belle, Lili. De grands yeux tristes, et un sourire plus triste encore. Elle semblait si fragile. Et si forte.

Le prêtre avait enfin fini son discours. Maman s'est levée, et m'a demandé d'en faire de même.

- Viens sur l'estrade avec moi, m'a-t-elle chuchoté.

Tous ces inconnus vêtus de noir me dévisageaient, et aucun mot ne sortait de ma gorge. Les regards compatissants m'insupportaient. La pitié, je n'en veux pas. Mon téléphone a de nouveau vibré dans ma poche. J'ai fait comme si je n'avais rien senti. Je savais que c'était Lili. Surement ce sixième sens qui se déclenche quand nos proches appellent à l'aide.
Tous ces visages empreints d'une tristesse forcée, ces masques, me donnaient la nausée. Un enterrement, c'est un adieu. Pourquoi faut-il toujours rendre les adieux insupportables ? Moi je veux danser, moi je veux rire, moi je veux vivre comme Grand-père. Mais toutes ces faces mornes m'en empêchent. Je pense à Lili. Heureusement que je l'ai rencontrée.
Enfin, je pouvais lire son message.
" J'en ai marre. Je voudrais te serrer dans mes bras mais tu n'es pas là. Depuis que je suis dans ta vie, il n'y a qu'une vague de malheurs qui te submerge. Je te sens tout près, après tout tu n'es que de l'autre côté de l'écran. Cet écran qui nous rapproche, et qui est à lui seul le symbole de l'éloignement. Je veux être avec toi, du bon côté. J'ai toujours l'impression d'être du mauvais côté de ce téléphone. Je veux ta voix, je veux tes bras, je veux ton souffle sur ma peau. Je sais que c'est un moment difficile aujourd'hui pour toi, Paul, et je voudrais l'affronter à tes côtés, poser mes lèvres sur les tiennes pour faire taire tes cris silencieux de souffrance. Alors, j'ai agi. Sors de l'église. "

Mon cœur s'est accéléré d'un coup. Je n'entendais plus que le sang battre dans mes tempes. Je suis sorti de l'église, sur le parvis gris. Elle était là. Elle était juste là, à dix mètres. J'aurais pu courir, j'aurais pu pleurer. Mais je suis juste resté là, à la regarder. Elle m'a souri, timidement. Et mon cœur a explosé. Finalement, l'écran n'était que de fumée. Grand-père avait donc raison : de l'autre côté, il n'y avait vraiment rien d'effrayant.
100
100

Un petit mot pour l'auteur ? 39 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Océane P.
Océane P. · il y a
Quelle belle illusion ! Mais la fin reste très jolie avec ce rappel du début, nice ;)
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merciii :p
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Bravo, Paul : ton texte est réussi à tous égards...
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merci !!!
Image de Julie Page
Julie Page · il y a
J'ai beaucoup aimé ! Très touchant et bien écrit, bravo !
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merci beaucoup ! :)
Image de JACB
JACB · il y a
J'aime bien la philosophie de Paul sur la mort. C'est un TTC très sympa. Bonne chance Paul et continuez à musarder de l'autre côté...j'y ai des textes.
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merci !!
Image de Java
Java · il y a
Magnifique! Je dirais bien autre chose mais je n'ai même plus de mots... J'ai vraiment beaucoup aimé l'idée, ta manière de raconter cette histoire très singulière et toujours aussi belle! C'est vraiment très très beau, touchant, émouvant et tout ce que tu veux! Je suis fan! Je te donne tous mes votes et te souhaite de tout coeur bonne chance pour la suite! :)
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Oh merci !! J'ai écrit vraiment au feeling, sans idée de base ahah mais si ça t'a émue c'est le plus important :)
Image de Java
Java · il y a
Ben dis donc tu assures! Tu as tellement su choisir les mots exacts qu'on aurait pourtant dit que tu y avais réfléchi longtemps! Tu fais passer tellement d'émotions, c'est super!
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Ah bah je suis super flatté alors si ca t'a touché autant :)
Image de Java
Java · il y a
Oui j'ai vraiment beaucoup aimé! Et la chute est juste majestueuse!
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Un joli texte, superbe d'émotions, mes voix. Pour ma part, sans contrepartie, j'ai commis deux textes, L'invitation http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/linvitation?all-comments=true&update_notif=1509982263#js-collapse-thread-577892 et Reflets http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/reflets-6 si le cœur vous en dit
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merci !!
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Beaucoup d'émotion à la lecture de votre texte. Vous avez les votes d'Arlo qui vous invite à découvrir son poème de la matinale "j'avais l'soleil au fond des yeux". Bonne chance à vous. http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/javais-lsoleil-au-fond-des-yeux
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merci beaucoup :)
Image de Liline
Liline · il y a
Je n'ai encore rien lu de vous je crois mais ce texte m'a émue... j'ai mis 5 points... Liline (soeur de Joëlle et de Françoise)
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merci !! :) N'hésitez pas à me laisser votre avis sur d'autres textes ! :)
Image de Nualmel
Nualmel · il y a
C'est un très joli texte bien construit. Et bien écrit. J'ai vraiment apprécié.
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Heureux si vous avez apprécié !! Merci ;)
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'aime beaucoup votre texte. Mes voix.
Image de Paul Bryden
Paul Bryden · il y a
Merci :)