L'enfant pirate

il y a
1 min
54
lectures
34
Qualifié

Bonjour Écrire est mon passe temps préféré et fait partit de mon destin. je vous invite à lire et à commenter si vous le voulez bien  [+]

Image de 2018
Les voiles se lèvent, portent leurs amis bateaux sur le dos puis rampent vers leur voisine la mer. Elle les accueille avec un grand sourire bleu et blanc. Tout ce passe bien jusqu'à l'arrivée de l'enfant Pirate, qui prend les commandes de tout. La mer perdît son sourire, les voiles noircirent et les bateaux ronronnent. L'enfant pirate accompagné de son perroquet sème la terreur et s'empare du territoire des Hamas. Il déchire les marées et arrache les plus jeunes guerriers des villages voisins puis prononce d'une voix haute:
- À l'abordage !!!!!
Le son de sa voix était si fort. Tout comme lui. Il avait cette démarche de félin et ce regard de braise. L'enfant pirate dirige tout, il maltraite ses guerriers et les laissent mourir de faim et de soif. Il se dirige vers cette guerre qu'il a tant désiré depuis sa naissance. Une guerre dont il ignore ses adversaires et les rives du combat. Malgré la maladie de ses guerriers, il avance et continu d'avancer. Sur la route, il ne rencontre aucun obstacle, aucun bruit et aucun Homme. Il est terrifié car sa plus grande peur c'est le silence. Il défait sa mèche de cheveux blonde pour couvrir ses yeux tellement il est apeuré. Quelques secondes plus tard, on frappe aux portes du bateau. L'enfant pirate a encore plus peur car il ne sais plus à quoi s'attendre et se souvient tout à coup qu'il n'a que sept ans et devrais faire ses devoirs au lieu de terrifier la mer et ses acolytes. La porte s'ouvre d'un coup et il entend:
- Le repas est prêt mon petit pirate!!!!!
Et c'est un grand moment de joie pour l'enfant Pirate qui se dirige vers son interlocuteur et dépose ses guerriers en plastique et en gomme sur son lit.
34

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,