L'écoutille

il y a
2 min
835
lectures
205
Qualifié

Ex journaliste du Quotidien de La Réunion, je me suis lancé en 2016 dans l'aventure des séries audio avec mes amis de 8000 Mondes. J'ai également un roman en attente de publication. Ca faisait  [+]

Image de Été 2019

La curiosité est un vilain défaut et Harry s'est perdu. Encore une fois.
Il se perd tout le temps quand il joue avec les deux Flanagan du côté des anciens couloirs où règne un parfum étrange, qu’on ne retrouve nulle part dans les sous-sols de « l’Arche ». Il y avait un lapin, Harry en était sûr. Il a vu sa silhouette bondir. À cette distance de la surface, il est sûr que c’est un lapin. Certains ont survécu.
Sa lampe a tremblé puis s’est tue. Le gosse scrute le silence pour percevoir les voix des secours. Il ne peut pas se perdre : le monde est clos.
Ça fait deux ans, qu'il est comme ça, à cause de « l’Arrogance ».
Ses yeux s'habituent au noir. Il distingue maintenant les tuyaux déposés sur le côté et la forme qui se dessine sous ses doigts. L’écoutille.
Si le Berger apprend qu’Harry est de nouveau venu ici, c’est la punition à coup sûr !
C'est par là qu'ils sont arrivés, il y a deux ans, lors du Grand cataclysme, et derrière, il y a le danger.
Harry se souvient de la course en pleine nuit, des dernières cantines que les hommes transportaient, de sa mère qui s’inquiétait pour savoir comment on ferait pousser de la nourriture bio « là-dessous ».
Le Berger savait qu’il y avait une ancienne centrale, avec une turbine pour puiser l’énergie d’une eau souterraine. Il avait dit que la lumière serait et l’électricité fut, « une électricité propre » a dit l’homme. Elle donne la lumière et la lumière donne les plantes.
« Un jour viendra, où les hommes retourneront à la surface, Harry, explique le Berger. Tes amis et toi, vous serez une race d’hommes nouveaux ! » Est-ce qu’on le punira en lui interdisant d’en être ? se demande Harry. Il aimerait tellement revoir le soleil.

Il hésite, puis se dirige à tâtons vers l'ouverture en acier. Ce doit être fini dehors, maintenant. Que risque-t-il à cogner ? Il essaye un coup sourd, puis un autre. Le son se répercute dans les couloirs. Les secours vont l’entendre... peut-être les Flanagan ?

— J’assume ce que je fais et mes erreurs, lance Harry à haute voix pour se donner du courage.

La réponse ne vient pas du sous-sol, elle vient de derrière la porte. Un coup, puis un autre.
Harry se remémore ce signal que son père lui a appris, il y a longtemps : deux points, deux traits, deux points. La réponse vient avec des coups.
Il y a quelqu’un derrière. Est-il contaminé ?

— Qu’est-ce que tu fais là ? lance le plus vieux des Flanagan.
— Y a quelqu’un qui me répond derrière ! réplique Harry.
— C’est peut-être un monstre ! s’inquiète le plus jeune Flanagan.

Les trois garçons se regardent puis se jettent sur la grosse roue pour essayer de la tourner. Elle roule, comme si elle n’attendait que ça.
Harry sent l'air frais pénétrer dans le couloir puis un filet de lumière l'aveugle. Il monte les yeux plissés le long de l'échelle où règne une odeur d’urine. Le monde dehors est étrangement calme. C’est le même désert que lorsqu'ils sont descendus dans les anciens silos pour se mettre à l'abri.

— Qu’est-ce que vous foutez ici ! grogne une voix qui ressemble à celle du Berger.

C'est un vieil homme armé, avec une salopette jean, une chemise à carreaux, un Stetson et un lapin mort, dont il serre les oreilles. On croirait un fantôme. Il ressemble au Berger, mais en plus vieux.

— Vous sortez d’où ? attaque le « fantôme ».
— Vous vivez dehors ? s’étonne Harry.
— Bordel, vous ne devriez pas être là ! éructe le vieux. C’est une ancienne installation nucléaire.
— Vous vous êtes installé ici après la catastrophe ? demande le gamin.
— Quelle catastrophe ? répond le vieux.
— Celle du 21 décembre 2012 ! balance le gosse, comme si c’était une évidence. On a réussi à se cacher là-dessous avant.
— Le 21 décembre ? réagit le vieil homme. Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? C’est ce que mon frère vous a raconté ? Il ne s’est rien passé le 21 décembre 2012, les garçons.

205
205

Un petit mot pour l'auteur ? 83 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mape Writing
Mape Writing · il y a
Une chute tellement simple et surprenante qu'elle m'a secouée. C'est bien amené, c'est fluide. Bravo !
Image de Nicolas Bonin
Nicolas Bonin · il y a
Merci beaucoup :-)
Image de JACB
JACB · il y a
Joli pied de nez à toute logique, la chute ! Une histoire comme je les aime. Bonne chance Nicolas.
Si un petit tour "Dans l'océan Indien" vous tente n'hésitez pas, c'est en bleu sur ma page !
Merci

Image de Nicolas Bonin
Nicolas Bonin · il y a
Merci beaucoup. Etant déjà dans l'Océan indien, je vais faire un saut dans le vôtre. ;-)
Image de Beline
Beline · il y a
Quelle chute extraordinaire ! Je ne m'y attendais pas du tout !
Image de Nicolas Bonin
Nicolas Bonin · il y a
Merci beaucoup :-) C'est très gentil.
Image de De margotin
De margotin · il y a
J'ai aimé
Mes voix
Je vous invite à découvrir Ô amour
et à la belle étoile

Image de Nicolas Bonin
Nicolas Bonin · il y a
Merci :-)
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Une belle histoire, et à Bugarach aussi on trouve des fous cachés dans la montagne.
Ils attendent que l’on frappe à la porte de leurs cavernes ;-)
Bravo et merci je soutiens.

Image de Nicolas Bonin
Nicolas Bonin · il y a
Merci beaucoup pour votre soutien. Et bon courage à Bugarach !
Image de Evelyne d'Evyrock
Evelyne d'Evyrock · il y a
Chais pas si je te dis Night Shyamalan, si ça va t'évoquer ce à quoi je pense :) En tout cas, j'ai bien aimé. ça m'a fait penser à un de ses films, car moi aussi j'apprécie beaucoup les histoires à chute :)
Image de Nicolas Bonin
Nicolas Bonin · il y a
J'ai adoré 6è sens, le Village, Incassable et même la fille sous l'eau. Je ne déteste pas Signs, même si le message me laisse de glace. Pas trop fan de Phénomènes, même si j'ai passé un bon moment. Bref, c'est un très beau compliment que tu me fait Night Shyamalan est un maître des twists. :-)
Image de Fran974
Fran974 · il y a
J'aime beaucoup ! C'est sûr que cette date éveille un imaginaire particulier chez un Réunionnais... Mais elle ne gêne en rien pour ceux qui ne le sont pas. Très frustrée cependant : on voudrait que ce soit plus long ! Je rêve d'en savoir plus sur ce monde "parallèle", ce Berger et son double, ce jeune garçon...
Image de Nicolas Bonin
Nicolas Bonin · il y a
Merci beaucoup pour ce retour :-) L'impatience à vouloir une suite est le signe qu'il y a un retournement intrigant.
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
On aurait aimé un encore. C'est dire l'intérêt apporté au texte. Connaissez vous Olga Fromond ? Bonne journée.
Image de Nicolas Bonin
Nicolas Bonin · il y a
Merci beaucoup. Je ne connais pas Olga Fromond. Pouvez-vous me mettre un lien ? Bonne journée à vous !
Image de Emmanuelle Payet
Emmanuelle Payet · il y a
J'ai toujours aimé les nouvelles à chute. Bravo Nicolas.
Image de Nicolas Bonin
Nicolas Bonin · il y a
Merci beaucoup Emmanuelle :-)
Image de Dranem
Dranem · il y a
Mes voix pour cette S. F ; personne n'en sortira indemne ... c'est sur...
Mon invitation pour un voyage de la Réunion jusqu'au Volcans d'Auvergne : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-volcan-3

Image de Nicolas Bonin
Nicolas Bonin · il y a
Merci beaucoup ;-)

Vous aimerez aussi !