Le voyage de Puck

il y a
2 min
1466
lectures
96
Finaliste
Jury
Recommandé

À 8 ans, j'écrivais des contes pour enfants (!), des poèmes, puis une première pièce «JACQUES A DIT», qui fut jouée au Théâtre du Lucernaire en 1981. J'ai beaucoup écrit pour France Inte  [+]

Image de Automne 2014
— Installez-vous confortablement, Jeanne, bien au fond du fauteuil. Patrick, tout est OK ?
— Tout est prêt, Patron.
— Olivia, pour vous, on peut y aller ?
— On peut.
Jeanne avait vingt-neuf ans. Gracile et fine, avec de longues mains pâles. Malgré un charme certain, Jeanne avait un côté guindé qui lui nuisait. Mais elle était une neurologue de talent et participait, ce 4 mai 2064, à une expérience de premier plan dont toute la médecine neurologique attendait les résultats dans un état de fébrilité indescriptible.

Autour de Jeanne, une équipe d’une dizaine de chercheurs s’affairait autour d’écrans verticaux translucides, et glissaient ou tapotaient leurs doigts sur les surfaces pour obtenir telle ou telle information.

Le professeur Martial Parme s’approcha de Jeanne, une seringue minuscule à la main. Elle ne devait pas mesurer plus de deux centimètres, aiguille comprise. Mais l’objet de métal brillant était manifestement issu d’une haute technologie.
— Vous êtes toujours partante ?
— Plus que jamais, répondit la jeune femme d’une voix douce mais claire. Allez-y.
Parme approcha l’aiguille d’environ un millimètre de diamètre au coin interne de l’œil gauche de Jeanne. Puis il piqua. Et injecta Puck.

Puck était une puce électronique mesurant trois nanomètres, sachant qu’un nanomètre équivaut à un milliardième de mètre.

Sur l’écran principal, où l’on voyait toutes les parties du cerveau de la neurologue, une lumière apparut. Puck commençait à se déplacer sur le nerf optique. Elle atteignit le lobe temporal en quelques secondes.
Jeanne ne sentit rien du tout sur le moment.
Tout le monde scrutait tour à tour son visage et les écrans à cristaux liquides.

Bientôt, Jeanne exprima une vive surprise puis elle se mit à parler d’une voix transformée.
— Non je n’irai pas en vacances avec Papa. Je n’ai jamais supporté qu’il louche. C’est laid et ça donne l’air tellement bête. Tiens, je vois une petite bête sur une branche. C’est un phasme, quasi invisible dans les arbres... C’est chouette le mimétisme. Moi aussi j’aimerais que l’on me voie sans me voir.
Puck montait vers le cortex supérieur entraîné par les synapses et les connexions neuronales.
— Et qui me dénoncera ? Pas ce con de Martial, c’est clair, avec ses gros points noirs sur le nez... Coccinelle... J’adore les Bêtes à Bon Dieu, ça permet d’y croire un peu...

L’équipe commençait à transpirer... Quant au Professeur, il ne savait plus où se mettre. Jeanne était manifestement devenue incontrôlable. Puck se trouvait maintenant dans le cortex cérébral : elle faisait honnêtement son boulot en énonçant et transcrivant via Jeanne absolument tout ce qu’elle pensait des uns et des autres. Ses impressions, ses sentiments les plus secrets, tout était dévoilé ! Plus rien n’était tabou. La pensée est vertueuse : elle dit la vérité.

La gêne croissait dans le laboratoire. Et ce fut soudain bien pire lorsque Jeanne déclara que son avocat de mari était alcoolique ! Mais le pire du pire était à venir... Soudain, Jeanne se renversa sur son fauteuil en criant : « Julien, oh oui prends-moi !! T’inquiète ce con ne me regarde jamais assez pour deviner ce que je vis. Allez viens ! VIENS ! Oh ouiiii ! Fais-moi un tout joli bébé, par pitié ! ».
La lumière de Puck s’amplifia de façon inquiétante. A cet instant, Jeanne explosa en sanglots mortifères. Tous les membres de l’équipe, à commencer par le fameux Julien, étaient littéralement statufiés par l’horreur. Puis elle se mit à rire comme une folle, les yeux encore brillants de jouissance, pantelante sur son fauteuil.

Il fallait arrêter le carnage. D’un geste violent, Martial désactiva Puck. La petite lumière s’éteignit dans le cerveau de Jeanne qui reprit immédiatement sa petite voix pincée et ses esprits.
— C’est déjà fini ? Puck pouvait tenir des heures !
— Pas nous ! lui rétorqua vertement Martial.
— Pourquoi ? Qu’est-ce qui s’est passé ?
— Pas grand-chose d’intéressant. On annule le projet Puck. Point barre.
— Mais cela devait tellement aider les Alzheimer !
— On annule, je vous dis !

Malgré les questions infinies que Jeanne posa à l’équipe, rien ne transpira jamais de ce qu’elle avait exprimé sous l’influence de Puck.

D’où l’expression : « Toute vérité n’est pas bonne à dire ».

Recommandé
96
96

Un petit mot pour l'auteur ? 30 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Justine Martin
Justine Martin · il y a
Cette nouvelle est géniale ! Un somptueux mélange de médecine abordé avec humour !! Je vous invite à lire ma nouvelle, également en lien étroit avec le domaine médical https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-yeux-arc-en-ciel
Image de Marie-stéphane Vaugien
Marie-stéphane Vaugien · il y a
Oooooh je l'avais loupée, celle-là! Bravoooo! J'aime, j'aime! BXXX
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
J'étais passé à coté de votre excellent TTC et je vote avec un peu de retard. A L'AIR DU TEMPS d'Arlo est en finale du grand prix été poésie 2017. Je vous invite à voyager à travers sa lecture et à le soutenir si vous l'appréciez. Merci à vous et bonne soirée. Cordialement, Arlo
Image de prijgany prijgany
prijgany prijgany · il y a
Bravo pour ce texte court Brigitte ; j'ai bien aimé.
Image de Dorothey Moine
Dorothey Moine · il y a
J'aime un peu en retard mais j'aime...
Un lien vers un de mes poèmes au passage^^
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/averse-d-ete

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Et que penser de la télépathie ?... ;-)
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Sympa encore, et très rigolo... (Ce ne serait pas plutôt, à la fin, "toute vérité n'est pas bonne à entendre", qui percuterait le mieux ?)
J'aime beaucoup !
: - )

Image de Brigitte Bellac
Brigitte Bellac · il y a
Vous avez raison! ce que vous proposez eût été meilleur! dommage... j'y penserai la prochaine fois!!
/;-)))

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Je suis d'accord ;-)
Image de Brigitte Bellac
Brigitte Bellac · il y a
Merci!! A tous mes + 1!!! Je vais voir votre travail de ce pas!
Image de Céline Laurent-Santran
Céline Laurent-Santran · il y a
J'ai bien ri! C'est bien trouvé! +1! ;-)
Image de Argan le tallec
Argan le tallec · il y a
+1, pour cette histoire d anticipation en esperant que Puck ne deviendra jamais une réalité ! Au plair de se lire. Argan en finale des nouvelles avec Calme plat, l histiore d un rêve qui tourne mal ! Venez lire si vous voulez !

Vous aimerez aussi !