2
min

Les Pêchés Planétaires

Image de Thorshan

Thorshan

18 lectures

0

« - Aah...Aahaa...Aaaaatchooooooouuuuuummmmm !
-Eh bien, ça va pas mieux ton rhume Terrence, s’exclama consternée, une bouche qui semblait être rempli de nourriture.
-Pas très fort, non, Joanna, mais merci de le demander, répondit fluettement le dénommé Terrence.
-En tout cas, fais attention de pas envoyer tes microbes sur mes gâteaux, répliqua-t-elle en enfournant une nouvelle part. Ils tournent tout autour de toi.
- Laisse-le, il est malade. Il va succomber à ses blessures, pas besoin de l’asticoter dès qu’il éternue, dit une nouvelle voix.
- Oh toi Suzanne, c’est bon, toujours à donner des leçons dans ton petit confort luxueux ! Lui renvoya Joanna
- Déjà, si t’arrêtait de bouffer ça irait mieux pour toi. Regarde ton poids par rapport à celui de Max, répliqua Suzanne
- Moi, commença Max en entrant dans la conversation, je pense que si tu faisais attention à tes richesses un peu mieux, tu mangerais moins.
- Quoi ??!! Toi aussi tu t’y mets ? Aide-moi Ned, dis leur quelque chose ! s’offusqua Joanna.
- L’important c’est la santé de Terrence, pas la tienne Joanna. Tu n’en a plus. Si vous étiez aussi intelligent que moi, vous auriez compris. Je suis très bon pour comprendre rapidement les choses, dit Ned en bombant largement le torse.
-Bien sur, toi tu es le plus intelligent, le plus beau, le plus fort, toujours le meilleur, murmura faiblement une voix, laissant transparaitre une note d’envie mêlé à une folle obsession.
- TAISEZ-VOUS ! Hurla quelqu’un. Déjà qu’a par vos têtes, je vois rien dans ce noir ! Et toi Ugo, cesse immédiatement de chuchoter et de te lamenter dans ton coin. Vous me gonflés à vous disputer comme ça, lui-même criant plus fort que ne l’aurait fallu. Joanna tu es grosse et Suzanne, tu es une petite vipère prétentieuse et superficielle, un point c’est tout ! Termina-t-il le visage déformé par la colère.
- Moi je trouve que Mathieu à raison, voleta paresseusement dans le silence lourd qu’avait instauré la colère de Mathieu. Vous parlez tous en vous chamaillant sans vous écouter. Vos disputes me fatiguent et m’empêchent de me reposer. En plus cela fatigue aussi Terrence. C’est lui le malade. Nous, on ne l’est plus.
- Oh ne t’en fais pas pour moi Victoria, je m’en sortirais peut être, dit entre deux toussotements Terrence.
Ned répliqua.
-On y est tous passé je te dis, le virus se déclenche très vite et en un claquement de doigt, tu es malade et tous tes organismes dysfonctionnent. Les derniers moments iront à une vitesse spectaculaire.
- Et que vas faire le virus dans mes organismes ?
- Il va décupler, de manière toujours très nombreuse et s’attaque à toutes les autres formes vivantes. Il va détruire et changer de place tous ton écosystème et il vas s’autodétruire en tuant toute vie en toi. Tu ne seras plus qu’une coquille vide, décrivit hargneusement Mathieu.
Le petit Terrence fondit en larmes et le sentiment qui lui parvint, bouscula toute l’eau en lui, lui donna la nausée.
-Mais quel est ce virus qui nous détruit tous ? Explosa-t-il finalement.
Ugo, tristement répondit.
-L’humanoïde. »
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème