Le Temps passait

il y a
1 min
28
lectures
3

J'aime bien être là. Et ça fait travailler mon sac de mots. Lire ici, écrire ici, c'est comme trouver un trésor. Petite précision, mon pseudo masculin pourrait prêter à confusion, mais non  [+]

Le Temps passait, sourdement, la tête dans ses pensées métaphysiques. Il allait droit, partout, confondu à tout ce qui était, plein de ce qui est.

Il était une fois... après des milliers de fois où le Temps, curieux, regardait par la fenêtre d'une jolie maison pour voir ce qui s'y passait (pas la petite maison dans la prairie),
mais la maison au bord de la forêt, et se surprit dans un miroir.

Interloqué par son allure, il s'arrêta pour s'admirer, content encore maintenant de se redécouvrir interminablement semblable. Le temps, par curiosité, un instant, avec son immortalité, s'immobilisa. Il se prit à découvrir le monde, ralenti, qu'il ne connaissait qu'à son rythme.
Heureusement, c'était le printemps.
Il y eut plus de fleurs presque immortelles.
Un lièvre, qui passait par là, ralentit sa course si bien qu'une tortue le dépassa.
Un escargot, sur le bord du chemin pas loin de la maison, se dit que pour une fois il allait pouvoir parler philosophie avec les sauterelles du coin.
Le Temps, finalement, après quelques grognements de satisfaction, reprit sa route.
Et il se peut qu'il ait oublié cette maison au bord de la forêt.
3

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,